Cette semaine en histoire

Archives

Les Albertaines obtiennent le droit de vote!

Pour la semaine du 18 avril 2016

Le 19 avril 1916, l’Equal Suffrage Statutory Law Amendment Act reçoit la sanction royale et accorde ainsi le droit de vote aux Albertaines. L’Alberta devient alors la troisième province canadienne à affranchir la plupart des femmes, emboîtant le pas au Manitoba et à la Saskatchewan, qui ont reconnu le droit de vote aux femmes en janvier et en mars 1916 respectivement.

L'honorable Irene Parlby
© Mme John H. Acheson / Bibliothèque et Archives Canada / PA-057325

Les Albertaines pressaient depuis longtemps le gouvernement provincial de leur accorder le droit de vote au même titre que les hommes. Bon nombre de féministes de l’époque invoquent le rôle maternel des femmes dans la société et la nécessité de leur assurer un leadership moral comme arguments pour défendre leur point de vue. Les groupements de femmes représentent d’excellents outils pour faire avancer la cause du suffrage féminin. La Canadian Women’s Christian Temperance Union devient un défenseur influent du droit des femmes, tandis que le Canadian Women’s Press Club fait sa part en publiant les objectifs des féministes dans les journaux. De même, plusieurs associations de producteurs céréaliers, dont la United Women Farmers of Alberta, font campagne en faveur du suffrage des femmes.

En 1910, les femmes célibataires et les veuves vivant en Alberta obtiennent le droit de voter aux élections municipales. Les opposants au suffrage féminin présument alors que les femmes mariées voteront pour les mêmes candidats que leur mari, ce qui revient à donner aux hommes mariés deux fois plus d’influence aux élections. Le mouvement pour le suffrage féminin en Alberta milite d’abord en faveur de l’extension du droit de vote municipal à l’ensemble des femmes, puis il élargit sa campagne pour englober le suffrage aux élections provinciales. Le 27 février 1915, les suffragettes occupent les locaux de l’Assemblée législative de l’Alberta au cours d’une manifestation où elles lisent des pétitions et des discours défendant le droit de vote des femmes. Elles obtiennent tout au plus des garanties que le gouvernement étudiera leur proposition.

Louise McKinney
© Direction générale de la condition féminine de l'Ontario

Finalement, en 1916, les Albertaines obtiennent à leur tour le droit de vote. La loi adoptée leur garantit « l’égalité absolue » par rapport aux hommes ainsi que les mêmes droits et privilèges et les mêmes pénalités et sanctions. Comme ailleurs au Canada, cependant, ce ne sont pas toutes les femmes qui bénéficient de cette loi : les femmes autochtones et les femmes de nombreux groupes minoritaires en sont exclues. Lors des élections provinciales de 1917, Louise McKinney et Roberta MacAdams deviennent les premières femmes élues à l’Assemblée législative de l’Alberta et les premières députées de l’Empire britannique. Irene Parlby, élue en 1921, devient la première femme à accéder aux fonctions de ministre en Alberta. Présidente de la United Women Farmers of Alberta, Parlby fait partie des Célèbres cinq avec Louise McKinney. Le droit de suffrage aux élections fédérales sera concédé aux femmes en 1918.

L’obtention du droit de vote par les femmes est un événement historique national désigné. Plusieurs actrices clés, dont Louise McKinney et Irene Parlby, ont le statut de personnes d’importance historique nationale. Pour en savoir davantage sur le suffrage des femmes au Canada, lisez les articles Les ambitions d'une militante de principes, Les Célèbres cinq sont des personnes... et des sénatrices!, Le centenaire du droit de vote des femmes au Manitoba et Les femmes en Saskatchewan obtiennent le droit de vote! dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @ParcsCanada. Cliquez ici pour savoir davantage sur la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Date de modification :