Cette semaine en histoire

Archives

Un nouveau chapitre dans l’histoire de la bibliothéconomie

Semaine du lundi 7 décembre 2015

Margaret Ridley Charlton naît le 10 décembre 1858 à La Prairie, non loin de Montréal. Elle devient bibliothécaire médicale adjointe de la bibliothèque médicale de l’Université McGill et fraye une voie nouvelle pour les femmes dans le domaine de la bibliothéconomie et dans l’organisation des bibliothèques médicales.

Portrait de Margaret Ridley Charlton (date inconnue)
© Bibliothèque Osler / Université McGill

Charlton débute sa carrière dans les années 1890, lorsqu’elle se rend au Amherst College, dans le Massachusetts, pour y suivre un cours d’été sur la bibliothéconomie. Elle y apprend le système décimal Dewey, un nouveau système de catalogage des livres de bibliothèque, des lèvres mêmes de son créateur, Melvil Dewey.

En 1895, Charlton est embauchée comme bibliothécaire médicale adjointe de la bibliothèque médicale de l’Université McGill, un poste important qu’elle occupera pendant 19 ans. C’est en grande partie grâce à sa ténacité que l’établissement connaît une ère de modernisation. Charlton compile des statistiques sur les utilisateurs, conçoit des salles de lecture et catalogue méticuleusement les nombreux ouvrages à l’aide du système décimal Dewey. Elle ajoute 10 000 nouveaux volumes au catalogue de la bibliothèque en persuadant des auteurs et des éditeurs de faire don de leurs livres au lieu de les lui vendre. Derrière son éthique de travail se cache un esprit combattif. Un de ses collègues se plaisait à raconter qu’un étudiant avait tellement peur de Charlton qu’il demandait à d’autres étudiants d’emprunter des livres à sa place!

“INSERT
Pièce de monnaie commémorative du 75e anniversaire de la Medical Library Association illustrant ses fondateurs
© David S. Crawford / Université McGill

L’influence de Charlton dépasse les frontières du Canada. En effet, ayant constaté que les méthodes de catalogage et de gestion des bibliothèques médicales partout en Amérique du Nord étaient désuètes, Charlton fait part de ses préoccupations à William Osler, un ancien diplômé de l’Université McGill et l’un des fondateurs du Johns Hopkins Hospital à Baltimore, au Maryland. Charlton et Osler s’associent à George Gould, médecin américain et rédacteur du Philadelphia Medical Journal, et fondent la Medical Library Association le 2 mai 1898. Cette association vise à promouvoir les bibliothèques médicales et à bâtir un réseau documentaire médical. Charlton en est la première secrétaire, poste qu’elle occupe de 1898 à 1903.

Margaret Ridley Charlton (1858-1931) a été désignée personne d’importance historique nationale en 2003, en reconnaissance de son œuvre de modernisation des bibliothèques médicales du Canada et de sa contribution à l’accès des femmes à la profession de bibliothécaire.

Pour en savoir plus sur les bibliothèques au Canada, lisez les articles suivants dans les archives de Cette semaine en histoire : La bibliothèque du Parlement et ces hommes qui la chérissaient et Projecteurs, caméra, action! Silence, vous êtes dans une bibliothèque.

Suivez‑nous sur Twitter @ParcsCanada et visitez aussi la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Date de modification :