Cette semaine en histoire

Archives

Il était un petit navire... euh... une petite chalupa!

Semaine du lundi le 16 mars 2015

LLe 19 mars 1998, les restaurateurs de Parcs Canada viennent à bout d’un curieux puzzle. En effet, ils finissent d’assembler les nombreuses pièces d’une embarcation à rames vieille de 450 ans. Cette embarcation, appelée « chalupa » ou chaloupe baleinière, a été découverte au fond du port de Red Bay, dans le sud du Labrador.

Au 16e siècle, les chalupas sont des petites embarcations qu’utilisent des équipages de sept pêcheurs basques pour s’approcher des baleines. Dès le début du siècle, les baleiniers du Pays basque, région qui englobe une partie du Sud de la France et du Nord de l’Espagne, sillonnent les eaux riches de la côte est du Canada à la recherche de baleines et de morues. À elle seule, la région de Red Bay attire alors chaque année des milliers de baleiniers. Des siècles après son naufrage, la « chalupa » reconstituée nous aide à comprendre l’histoire de la construction des bateaux et de la pêche à la baleine à cette époque .

Un plongeur inspecte des pièces submergées de la « chalupa »
© Parcs Canada

La station de baleiniers basques de Red Bay a été découverte à la suite de recherches archivistiques poussées. Fouillant dans les archives du Pays basque, la Dre Selma Barkham découvre des documents espagnols qui révèlent l’emplacement de l’épave d’un baleinier, le San Juan, qui avait sombré dans le port de Red Bay en 1565. En 1978, Parcs Canada entreprend un projet d’archéologie subaquatique de huit ans à Red Bay. Il s’agit de la première opération de ce type jamais entreprise dans les eaux subarctiques. Les fouilles portent fruit, et les scientifiques croient avoir retrouvé le San Juan. Ils trouvent aussi des instruments de navigation et des objets de tous les jours, comme des chaussures en cuir, des bols en bois et des câbles en chanvre. Les fouilles archéologiques terrestres menées par l’Université Memorial permettent pour leur part de découvrir des fours en pierre qui servaient à faire bouillir l’huile de baleine, un cimetière, plusieurs bâtiments et de nombreux artéfacts, dont des os de baleine .

“INSERT
La chalupa reconstituée
© Parcs Canada / GMNP / O1-151

Au bout du compte, les fouilles révèlent quatre navires et plusieurs petites embarcations au fond du havre, dont la chalupa, qui est la plus complète de ces trouvailles. En 1996, elle est ramenée à la surface et envoyée aux laboratoires de Parcs Canada à Ottawa afin d’être restaurée. Ses parties sont nettoyées puis traitées avec différents composés. Plusieurs difficultés doivent être surmontées au fil du projet de restauration, dont des madriers gauchis qui doivent être redressés et montés sur un cadre assez robuste pour résister au voyage de retour à Red Bay, où la chalupa est aujourd’hui exposée.

En plus d’être un lieu historique national, Red Bay est devenu en 2013 un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette année marque le 450e anniversaire du naufrage du San Juan! Pour en savoir plus sur les baleiniers basques, visitez le site Web du lieu historique national de Red Bay et lisez Mourir loin de chez soi. Pour d’autres articles sur l’archéologie subaquatique à Parcs Canada, voyez Le naufrage du RMS Empress of Ireland et À la recherche de l’Erebus et du Terror: mystère dans l’Arctique dans les archives de Cette semaine en histoire, et consultez le site sur la recherche des bâtiments perdus de l’expédition de Franklin.

Suivez-nous sur Twitter @ParcsCanada! De plus, cliquez ici pour en apprendre davantage sur la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Date de modification :