Cette semaine en histoire

Archives

Victoire en Europe!

Semaine du lundi 4 mai 2015

Le 7 mai 1945,l’Allemagne nazie signe un acte de capitulation inconditionnelle à Reims, en France. Un second acte est signé le lendemain à Berlin, en Allemagne. Pour les peuples de l’Europe, ces signatures signifient une chose : la fin de la Seconde Guerre mondiale, et donc de six ans de conflits, sur leur continent.

Édition spéciale du jour de la Victoire, journal La Feuille d’érable, Paris, France, mai 1945
© Capitaine Frank L. Dubervill / Ministère de la Défense nationale du Canada / Bibliothèque et Archives Canada / PA-191985

Le cessez-le-feu survient 11 mois après le débarquement allié en Normandie, lequel constitue la plus grande opération militaire multinationale de l’histoire. Les troupes canadiennes y ont joué un rôle clé et ont aussi grandement contribué à la libération des Pays-Bas, qui survient quelques jours avant la fin de la guerre. D’ailleurs, bon nombre de soldats canadiens sont encore aux Pays-Bas lorsqu’ils apprennent la nouvelle de la victoire sur le continent.

Le jour de la Victoire en Europe est officiellement proclamé le 8 mai, mais rien ne peut freiner les célébrations qui éclatent aux quatre coins du monde lorsque sir Winston Churchill annonce la capitulation de l’Allemagne le 7 mai.

Célébrations dans la rue Sparks à Ottawa
© Ministère de la Défense nationale du Canada / Bibliothèque et Archives Canada / PA-114617

Lesfestivités se poursuivent toute la nuit et toute la journée officielle de la Victoire. Partout en Europe, les nuits sombres sont terminées : on ne craint plus les raids aériens, et les monuments de Londres sont inondés de lumière. À Toronto, la Bourse ferme pour la journée, les drapeaux sont hissés et des avions font pleuvoir des rubans de papier sur la foule en liesse.

Il reste que pour beaucoup, il est difficile de fêter une victoire remportée au prix d’autant de sacrifices. L’annonce de la victoire est un rappel doux-amer des milliers de victimes du conflit, d’autant que la guerre continue de faire rage sur le front pacifique. La victoire en Europe ne signifie donc pas que toutes les troupes alliées sont désormais en sécurité. Lors des offices religieux, on rend grâce pour la paix, on se rappelle ceux qui ont tant donné pour l’obtenir, et on prie pour ceux qui continuent de lutter.

La libération des Pays-Bas est un événement historique national commémoré à Apeldoorn, aux Pays-Bas. Les Canadiens et le débarquement en Normandie est aussi un événement historique national commémoré à Bernières-sur-Mer, en France.

Cette semaine marque le 70e anniversaire du jour de la Victoire, l’un des nombreux grands moments du 75e anniversaire de la Seconde Guerre mondiale. Pour en savoir plus sur les événements qui ont mené à la victoire, lisez les articles Opération Husky : Le débarquement canadien en Sicile, La bataille de l’Escaut – Victoire sur les digues, et Les Canadiens libèrent la Hollande dans les archives de Cette semaine en histoire. Pour en savoir plus sur la Seconde Guerre mondiale, lisez la page du gouvernement du Canada sur les Commémorations des guerres mondiales.

Suivez-nous sur Twitter @ParcsCanada! De plus, visitez la page de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Date de modification :