Cette semaine en histoire

Archives

Per ardua ad astra, « à travers l’adversité, jusqu’aux étoiles »

Pour la semaine du lundi le 23 novembre 2015

Albert Ross Tilley voit le jour à Bowmanville (Ontario) le 24 novembre 1904. Appelé à suivre une filière professionnelle inusitée à l’époque, il deviendra membre de l’un des clubs les plus exclusifs au monde.

Sir Archibald McIndoe (à gauche) et Albert Ross Tilley (à droite) en compagnie de membres du Club des cobayes
© Avec la permission de la Blond McIndoe Research Foundation
Tilley obtient son diplôme de l’école de médecine de l’Université de Toronto en 1929, puis se spécialise en chirurgie plastique. En 1935, il ouvre son propre cabinet – l’un de quatre au pays à l’époque – et s’enrôle dans la réserve de l’Aviation royale du Canada (ARC). Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, il est envoyé à l’étranger avec le service médical de l’ARC.

Les aviateurs subissent de nouveaux types de blessures, notamment de graves brûlures aux mains et au visage. Les premiers traitements utilisent l’acide tannique, un produit chimique qui laisse souvent des dommages permanents. Cependant, à l’hôpital Queen Victoria d’East Grinstead, en Angleterre, le chirurgien plastique néo‑zélandais Archibald McIndoe explore le traitement et la reconstruction des tissus brûlés. Ross Tilley se joint à McIndoe en 1942 et, ensemble, les deux médecins mettent au point un grand nombre de techniques chirurgicales.

Insigne officiel du Club des cobayes. Per ardua ad astra, devise de la Royal Air Force, fait partie de l’hymne du Club
© Imperial War Museum (INS 7536)

Pour les aviateurs blessés, le chemin de la guérison passe généralement par de nombreuses chirurgies. Reconnaissant le caractère éprouvant de ce cheminement, les deux médecins décident de soigner non seulement le corps de leurs patients, mais aussi leur esprit. Des sorties sont organisées et les patients sont reçus dans des pubs, des soirées dansantes et des soupers familiaux. East Grinstead devient « la ville qui ne dévisage pas ».

Les patients de Tilley et McIndoe décident de prêter un caractère officiel à leurs expériences communes en fondant le Club des cobayes, clin d’œil aux chirurgies expérimentales dont ils ont fait l’objet. Tout aviateur ayant subi au moins deux interventions peut devenir membre de ce club où l’humour domine : on désigne un secrétaire sans doigts (garantissant ainsi la brièveté du procès-verbal) et un trésorier cloué dans un fauteuil roulant (pour éviter qu’il ne s’enfuie avec l’argent du club)!

Dans l’esprit de ses 29 membres fondateurs, le Club des cobayes sera certainement dissolu à la fin de la guerre et n’est rien de plus qu’un prétexte pour prendre un verre et passer des bons moments ensemble. Cependant, en 1945, le Club compte 649 membres et est devenu une source appréciée de services de soutien et de réadaptation. Archibald McIndoe en est nommé le président et Albert Ross Tilley prend la tête de la section canadienne, forte de 176 membres. Certaines cellules locales du Club des cobayes se réunissent encore aujourd’hui!

Les Cobayes et Ross Tilley sont commémorés par l’entremise du service de l’Aviation royale du Canada, lequel est désigné comme événement historique national. Décoré de l’Ordre du Canada et de l’Ordre de l’Empire britannique, Albert Ross Tilley a été honoré par la Société canadienne des chirurgiens plasticiens et intronisé au Panthéon de l’Aviation du Canada.

C’est le 75e anniversaire de la Seconde Guerre mondiale. Pour en savoir plus sur le service de l’Aviation royale du Canada, visitez les Commémorations des guerres mondiales du gouvernement du Canada ou lisez les articles La guerre aérienne et L’effort de guerre du Canada prend son essor dans les archives de Cette semaine en histoire.

Suivez-nous sur Twitter @ParcsCanada, et visitez la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Date de modification :