Cette semaine en histoire

Archives

La création d'un corps policier national

Semaine du lundi le 31 janvier 2000

Le 1er février 1920 marque la création d'un corps policier national au Canada. Ce jour-là, la Royale Gendarmerie à cheval du Nord-Ouest absorbe la Police du Dominion et devient la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le premier organisme fédéral chargé de faire respecter la loi au Canada.

© Avec la permission de Bob Whyte

En 1870, au moment de l'acquisition par le Canada du vaste territoire compris entre les Grands Lacs et les Rocheuses, les représentants fédéraux étaient convaincus de la nécessité d'un corps policier pour établir l'autorité du Canada et maintenir l'ordre dans la région. Le 23 mai 1873, une loi du Parlement créait la Police à cheval du Nord-Ouest, chargée de surveiller le territoire et de veiller à ce que la colonisation des Prairies se fasse dans l'ordre et la paix.

La Police à cheval du Nord-Ouest devait être dissoute une fois les colons installés paisiblement, mais au tournant du siècle, elle était devenue une véritable légende. Ses membres, qui avaient la réputation de « toujours ramener leur homme », faisaient partie intégrante de la culture de l'Ouest canadien et du Yukon.

En 1920, la Royale Gendarmerie à cheval du Nord-Ouest (« Royale Gendarmerie » remplaça « Police » en 1904) fusionna avec la Police du Dominion, responsable de la sécurité à Ottawa. Le nouvel organisme, la GRC, devint un corps national chargé d'appliquer les lois fédérales dans toutes les provinces, à l'exception de l'Ontario et du Québec, en plus d'administrer le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest, les réserves indiennes et les parcs nationaux. La GRC finit par assumer une foule de responsabilités, allant du « dénombrement des oiseaux migrateurs au dépistage des espions étrangers ».

Le navire de ravitaillement <I>St. Roch</I>

Le navire de ravitaillement St. Roch
© BAC / PA-202182

En 1932, le Service de la marine de la GRC fut créé afin de combattre les activités de contrebande le long des côtes canadiennes. Le Service de l'air vit le jour cinq ans plus tard et, à la fin des années 1930, la GRC utilisait toute une panoplie de moyens scientifiques et techniques pour combattre le crime. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ces services furent transférés à la Marine royale du Canada et à l'Aviation royale du Canada. Sur le front domestique, la GRC eut à faire appliquer les règlements du temps de guerre, en plus d'assumer ses fonctions courantes.

Très respectée, la GRC est reconnue dans le monde entier comme un symbole du Canada et de la souveraineté canadienne. Son rôle dans le développement du Canada a fait l'objet de diverses commémorations à l'échelle nationale, notamment au lieu historique national St. Roch. Le St. Roch, navire de ravitaillement de la GRC, fut le premier à faire le voyage aller et retour par le passage du Nord-Ouest (1940-1942 et 1944) et à faire le tour de l'Amérique du Nord par le canal de Panama (1950). Le lieu historique national du Fort-Walsh, un poste de la Police à cheval du Nord-Ouest reconstruit par la GRC dans les années 1940, préserve le patrimoine de la Police à cheval du Nord-Ouest et servit aussi à la GRC de ranch spécialisé dans l'élevage des chevaux jusqu'en 1968.

Date de modification :