Cette semaine en histoire

Archives

Elle lance et compte!

Semaine du lundi le 13 avril 2015

Le 16 avril 1935, les Preston Rivulettes assistent à un banquet qui célèbre leur premier championnat national. Cette équipe féminine de hockey sur glace fait la fierté de sa ville d’origine de Preston, en Ontario (aujourd’hui un secteur de Cambridge). Malgré les obstacles financiers et le sexisme, l’équipe décroche 10 titres en Ontario et remporte cinq tournois dans l’est du Canada et quatre championnats nationaux.

Photo de l’équipe des Preston Rivulettes (date inconnue)
© Archives de Cambridge

L’équipe connaît d’humbles débuts. En 1931, les adolescentes qui forment l’équipe de balle-molle des Preston Rivulettes décident de s’initier à un sport qu’elles pourront pratiquer en hiver. Deux duos de sœurs, Hilda et Nellie Ranscombe et Marm et Helen Schmuck, forment une équipe de hockey qui porte le même nom. Neuf filles participent à la première séance d’entraînement, qui a eu lieu à la Lowther Street Arena.

Étant nouvellement formée, l’équipe ne peut participer aux parties inscrites au calendrier régulier de la Ladies’ Ontario Hockey Association. On l’autorise toutefois à prendre part à un match de qualification. L’équipe gagne ce match et décroche le titre intermédiaire! Il lui faudra deux ans avant d’être admise dans la ligue senior. Son style de jeu agressif et rapide intimide ses adversaires.

“INSERT
Les Preston Rivulettes à Edmonton lors du championnat de 1933
© Archives de Cambridge

Les Preston Rivulettes attirent un groupe de partisans fidèles dans leur ville natale. Leurs matchs remontent le moral des gens durant la Grande Crise et suscitent un sentiment d’appartenance à la collectivité. Tout comme d’autres athlètes féminines de l’entre‑deux‑guerres au Canada, les Preston Rivulettes évoluent durant « l’âge d’or des sports féminins ». Les femmes créent leurs propres associations sportives, commencent à pratiquer de nouveaux sports et acquièrent une plus grande confiance en leurs capacités athlétiques.

Les Preston Rivulettes continuent cependant de se heurter à des difficultés. Le manque de fonds pour payer les déplacements force parfois l’équipe à déclarer forfait lors de matchs de championnat. L’équipe est également victime de discrimination. En effet, les équipes masculines bénéficient toujours des meilleurs temps de glace. Les équipes féminines doivent se contenter des temps de glace non utilisés, et ce, malgré leurs réalisations à l’échelle nationale. Les Preston Rivulettes persévèrent néanmoins : elles disputent environ 350 parties et maintiennent un taux de victoire remarquable de 98 pour 100. En 1940, elles jouent et gagnent leur dernière partie, contre les Toronto Pals. La Seconde Guerre mondiale entraîne le démantèlement de l’équipe en 1941.

L’équipe de hockey féminin des Preston Rivulettes fait partie de la fière histoire des femmes dans le monde du sport au Canada. D’autres réussites athlétiques féminines exceptionnelles, dont la traversée du lac Ontario par Marilyn Bell et le club de basketball Edmonton Grads, sont reconnues comme des événements historiques nationaux.

2015 est l’année du sport! Pour découvrir d’autres athlètes canadiennes qui se sont illustrées au 20e siècle, consultez les articles suivants dans les archives de Cette semaine en histoire: Fanny « Bobbie » Rosenfeld – Athlète féminine exceptionnelle, Des pionnières du sport féminin et canadien, et La reine canadienne du lac.

Suivez-nous sur Twitter @ParcsCanada! De plus, cliquez ici pour en apprendre davantage sur la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Date de modification :