Cette semaine en histoire

Archives

W.R. Motherwell : l’homme derrière la charrue

Semaine du lundi le 19 mai 2014

Le 24 mai 1943, l’agriculteur et homme politique William Richard Motherwell s’éteint, mais non sans savoir ce que ses concitoyens pensent de lui. Reconnaissants des réalisations de Motherwell, les habitants d’Abernethy consignent par écrit et soulignent avec ferveur ses efforts sans répit pour améliorer les conditions dans les milieux agricoles et les nombreux avantages concrets que son travail a apportés aux Canadiens.

Le homestead Motherwell, construit par Motherwell lui-même, est aujourd'hui un lieu historique national
© Parcs Canada
Né en 1860, Motherwell grandit sur une ferme en Ontario. Il reçoit une bourse pour étudier au Collège agricole de Guelph et, son diplôme en poche, il part établir une exploitation familiale à Abernethy, en Saskatchewan. Actif dans la communauté, il tient des réunions dans sa maison et occupe le poste de secrétaire du district scolaire. En 1901, il est le cofondateur de la Territorial Grain Growers Association qui prend parti en faveur des fermiers mécontents des méthodes injustes de classement des grains et du transport ferroviaire inefficace.

En 1905, il est élu au gouvernement de la Saskatchewan. On lui confie alors le ministère de l’Agriculture. Il se consacre à transmettre aux agriculteurs les connaissances requises pour réussir. Il publie des brochures sur des sujets tels que la rotation et la diversification des cultures, et il crée un réseau de foires agricoles locales. Il met aussi sur les rails le « Better Farming Train », train qui sillonne la province pour présenter des expositions éducatives et faire des démonstrations. Au moment de la fondation de l’Université de la Saskatchewan en 1907, Motherwell veille à ce qu’elle soit l’une des premières à intégrer un collège d’agriculture.

William Richard Motherwell alors ministre fédéral de l’Agriculture, 1923
© Bibliothèque et Archives Canada / C-021163

Les politiques de Motherwell s’avèrent tout aussi efficaces au fédéral, où il occupe le poste de ministre de l’Agriculture de 1922 à 1930 dans le gouvernement du Parti libéral. Il cherche à améliorer la vie des agriculteurs et la qualité des productions agricoles avec des mesures telles que des systèmes de classement nationaux et la création de coopératives agricoles. Il veut freiner l’épidémie de tuberculose en établissant des zones d’accès limité pour éliminer les vaches infectées et réduire les risques de transmission aux humains. Il est le créateur du laboratoire fédéral de recherche sur les rouilles, qui a pour mandat de créer une variété de blé résistante aux maladies.

Lorsqu’il prend sa retraite en 1939, Motherwell a plus de 30 ans de vie politique à son actif. Pendant cette période, il a non seulement mis en place des réformes agricoles d’envergure, mais aussi des initiatives pour aider les fermiers sur le plan individuel. Pour ces raisons, William Richard Motherwell a été désigné personne d’importance historique nationale, et sa ferme, le Homestead-Motherwell, a été désignée lieu historique national. La fondation de la Territorial Grain Growers Association est pour sa part désignée événement d’importance historique nationale.

Pour en savoir plus sur Motherwell et le quotidien des agriculteures dans les fermes de l’Ouest au 19e siècle, consultez le site du Homestead-Motherwell. Pour connaître d’autres acteurs importants du monde de l’agriculture, visitez Charles Avery Dunning : un élu au service des agriculteurs et James Garfield Gardiner : agriculteur et homme politique des Prairies. Pour en savoir plus sur l’agriculture innovatrice au Canada, lisez Le « magicien du blé » et C.E. Saunders et le miracle du Marquis dans les archives de Cette semaine en histoire.

Date de modification :