Cette semaine en histoire

Archives

Défendre notre nation : sir Robert Laird Borden

Semaine du lundi le 14 juillet 2014

L e 14 juillet 1915, durant la Première Guerre mondiale, Premier Ministre Robert Laird Borden participe à une réunion du cabinet du Royaume-Uni à Londres, en Angleterre. Il s'agit de la première fois qu'un premier ministre canadien assiste à une telle rencontre.  

Portrait de sir Robert Borden, premier ministre du Canada, 1911‑1920
© Bibliothèque et Archives Canada / C-11238 / 1995

Borden naît en 1854 à Grand Pré, en Nouvelle Écosse. Il devient chef du Parti conservateur en 1901 et,  premier ministre en 1911. La Première Guerre mondiale éclate trois ans plus tard. Sous la gouverne de Borden, 33 000 soldats canadiens sont mobilisés et déployés à l’étranger.

Pendant que se joue le conflit, Borden est invité en Angleterre à plusieurs reprises. Tandis qu'il  trouve en juillet 1915 pour prendre part s'y à la réunion du cabinet britannique, il rend visite aux soldats canadiens qui séjournent dans des hôpitaux britanniques. Il revient en Angleterre en 1917 pour participer à la Conférence impériale de guerre, laquelle porte sur l’effort de guerre et les règlements de paix. Pendant ce séjour, il se rend au front pour rendre visite au Corps canadien et rencontrer de nouveau des soldats canadiens blessés.

Le premier ministre Robert Borden accueilli par des partisans
© Bibliothèque et Archives Canada / C-009665
Borden est profondément marqué par les expériences vécues par les soldats, en plus d’être pleinement conscient que le nombre de soldats disponibles pour la guerre va en diminuant. À son retour au Canada, il adopte la Loi du Service Militaire, qui impose la conscription. Le service militaire devient alors obligatoire pour tous les hommes admissibles. Par contre, elle contribue aussi à aggraver les tensions déjà présentes au sein de la société canadienne. En effet, certaines collectivités pacifistes peuvent invoquer leurs convictions religieuses pour se soustraire à la Loi tandis que d’autres, et notamment les Canadiens français qui eux sont outrés par l’imposition de la conscription, ne le peuvent pas. La conscription provoque des protestations au Québec.

La guerre finie, Borden retourne à Londres en 1919 pour prendre part aux pourparlers de paix. Lorsque la Société des Nations est créée, Borden insiste pour que le Canada soit reconnu comme nation autonome au sein de l’Empire britannique.

Sir Robert Laird Borden est une personne d’importance historique notamment pour avoir affirmé l’indépendance du Canada parmi les grandes puissances. Cette année marque le 160e anniversaire de sa naissance.

Cette année marque aussi la première année du centenaire de la Première Guerre mondiale. Pour en savoir plus sur le premier ministre Borden et la Première Guerre mondiale, lisez les articles suivants dans les archives de Cette semaine en histoire : Le premier bataillon noir du Canada, La naissance du corps de volontaires des Canadiens d’origine japonaise, Les militaires canadiens atteignent de nouveaux sommets, La ligue des espoirs extraordinaires : le Canada et la Société des Nations et N’oublions jamais, ainsi que la page portant sur la conscription dans le site Web du Musée canadien de la guerre. Vous pouvez également consulter la page Web du Governement du Canada: Commémorations des guerres mondiales.

Date de modification :