Cette semaine en histoire

Archives

Arthur Lismer et la révolution artistique du Canada

Semaine du lundi le 23 juin 2014

« Le passé n’est pas derrière nous. Il est en nous. »

Arthur Lismer

Le 27 juin 1885, le grand peintre canadien et membre fondateur du Groupe des sept Arthur Lismer naît à Sheffield, en Angleterre.

Arthur Lismer, Sketch for Minesweepers and Seaplanes
© Musée canadien de la guerre / Collection d’art de guerre Beaverbrook / CWM 19710261-6421
Lismer grandit dans une famille qu`il décrit comme « humble de la classe moyenne ». Il est diplômé de l’École des arts de Sheffield en 1905. Ses amis soulignent souvent son amabilité et son fin sens de l’humour. Toute sa vie durant, Lismer sillonne le monde, assistant à des congrès artistiques, enseignant et faisant l’éloge des artistes belges, sud-africains, australiens et néo-zélandais. Il s’installe au Canada en 1911 et se consacre à enrichir l’art canadien

Lismer habite d’abord à Toronto, où il fait la connaissance des hommes avec lesquels il fondera le Groupe des Sept en 1920. Leur façon unique de représenter les paysages du Canada contribue à établir une tradition artistique distincte qui comble une lacune manifeste dans la culture canadienne de l’époque. Cette association marque la naissance du premier mouvement artistique national.

Pendant la Première Guerre mondiale, Lismer déménage à Halifax. Jusqu’en 1918, il s’applique à représenter le conflit dans une perspective nouvelle, alors qu’il travaille comme peintre de guerre pour le Bureau canadien des archives de guerre. Utilisant d’une façon toute particulière les styles impressionniste et Art nouveau, il produit plusieurs croquis de l’explosion survenue au port d’Halifax en 1917. Il continue d’enseigner l’art, en déepit de la baisse brutale du nombre de ses étudiants.

Arthur Lismer, Olympic with Returned Soldiers
© Musée canadien de la guerre / Collection d’art de guerre Beaverbrook / CWM 19710261-0343

Déterminé, il continue d’exercer son influence sur les nouveaux artistes pendant des générations. Plus tard il déménage à Montréal, où il dirige le Centre d’art pour enfants (1946-1967). Il s’y efforce d’inciter ses jeunes élèves à devenir artistes.

Des expositions du Groupe des Sept à l’établissement de centres d’art nationaux, la contribution d’Arthur Lismer à l’art et à la culture au Canada n’a jamais été oubliée, même après son décès le 23 mars 1969.Arthur Lismer a été désigné personne d’importance historique nationale en 1974.

Pour en savoir plus sur l’art canadien et le Groupe des Sept, lisez Le Canada s’offre à la vue du monde, La légende de Tom Thomson, Lawren S. Harris et ses paysages originaux, La disparition d'un artiste de renommée internationale: Lawren S. HarrisAlfred Joseph Casson : le benjamin du Groupe des Sept et Catastrophe à Halifax dans les archives de Cette semaine en histoire.

Cette année marque le centenaire du début de la Première Guerre mondiale. Pour en savoir plus sur les programmes officiels d’art de guerre du Canada, consultez les pages sur l’art de guerre canadien et la collection officielle d’art de guerre du Musée canadien de la guerre.

Date de modification :