Cette semaine en histoire

Archives

Des orgues du tonnerre!

Semaine du lundi le 20 janvier 2014

Le 23 janvier 1807, Joseph Casavant naît à Saint-Hyacinthe (Québec). À sa mort 67 ans plus tard, cet homme d’origine modeste se sera taillé une place en tant que fabricant respecté d’instruments de musique. Son audace, son imagination et sa persévérance lui ont valu de passer du statut d’ouvrier ordinaire à celui de fabricant d’orgues hors pair.

Joseph Casavant
© Archives de Casavant Frères
Adolescent, Casavant travaille comme apprenti de Thomas Marchessault, un forgeron local. Même s’il apprend à battre le fer, la musique reste sa vraie passion. Le riche seigneur du lieu possède un piano que Casavant apprend à accorder. À 27 ans, il prend une décision qui va changer sa vie : avec seulement 16 dollars en poche, il quitte la forge et s’inscrit au Collège de Sainte-Thérèse. Il y étudie la musique avec le prêtre Charles-Joseph Ducharme, fabrique son propre violon rudimentaire et rafistole un piano. En 1837, il construit son premier orgue à partir de pièces préfabriquées et artisanales, simplement en suivant les instructions dans l’ouvrage L’Art du facteur d’orgues.

La réussite de son projet suscite beaucoup d’intérêt, et il décroche son premier contrat : l’église Saint-Martin-de-Laval retient ses services pour construire un orgue. De nombreux autres contrats suivent et, fort de son expertise grandissante, il crée un nouvel orgue à tuyaux qu’il appelle « tonnerre en marche ». Dès 1850, sa réputation est faite, et il obtient le prestigieux contrat de construction de l’orgue de la plus grande église catholique de Bytown (aujourd’hui Ottawa).

Orgue Casavant Frères à la Basilique Notre-Dame de Montréal
© David Lockwood

Il construit alors une maison et un atelier dans sa ville natale de Saint-Hyacinthe, pour y établir son entreprise florissante. Il continue de fabriquer des orgues jusqu’à sa retraite en 1866. Son véritable legs repose non dans ses créations, mais en ses enfants. Il transmet son métier et son amour de la musique à ses fils Joseph-Claver et Samuel-Marie, qui fondent Casavant Frères, l’une des entreprises de fabrication d’orgues les plus prestigieuses au monde!

Joseph Casavant meurt en 1874. Il est désigné personne d’importance historique nationale 100 ans plus tard, en reconnaissance de ses réalisations dans le monde de la musique. Certaines des églises qui abritent des orgues Casavant – comme la Basilique Notre-Dame à Montréal et celle d’Ottawa – sont désignées comme lieux historiques nationaux.

Pour voir une courte dramatisation de la vie de Joseph Casavant, visionnez Minutes de patrimoine, une production de Historica Canada. Pour en savoir plus sur un autre fabricant d’instruments de musique, lisez L'homme aux pianos. Pour en savoir plus sur la musique au Canada, consultez Une diva canadienne, Ô Canada!, En avant la musique! et Étoile du Québec et première chansonnière au Canada dans les archives de Cette semaine en histoire.

Date de modification :