Cette semaine en histoire

Archives

« Mamie Yip »

Semaine du lundi le 7 avril 2014

Le 10 avril 1949 marque le décès de Nellie Yip Quong (née Towers). Cette dame née à Saint John, au Nouveau-Brunswick, le 12 mars 1882, a laissé sa marque comme une militante sociale et communautaire au service de la population chinoise de Vancouver, en Colombie-Britannique.

Nellie et Charles Yip Quong
© Archives de Mme Eleanor (Yip) Lum
Nellie fréquente une école privée dans l’est des États-Unis et se place comme professeure d’anglais à New York. C’est là qu’elle rencontre son futur époux, Charles Yip Quong, un veuf de Vancouver propriétaire d’une bijouterie. À l’époque, le mariage interracial est mal vu, et Nellie est coupée de sa famille et de l’Église catholique. Après avoir passé du temps aux États-Unis et au Canada, le couple s’installe dans le village de l’église chrétienne de la province de Toi Shan en Chine, où Nellie apprend le cantonais et quatre dialectes régionaux.

De retour à Vancouver vers 1904, Nellie ne tarde pas à devenir un atout précieux dans le quartier chinois de la ville. Formée comme sage-femme, elle offre ses services à la communauté chinoise et assiste à la naissance d’environ 500 bébés. Nellie s'occupe de nombreux enfants et aide les gens qui veulent adopter. À 46 ans, elle adopte elle-même une fillette prénomée Eleanor.

Nellie à titre de secrétaire anglaise de l’Empire Ladies Reform Association
© Chinese in North America Research Committee

Nellie aide aussi les habitants du quartier chinois en faisant office d'interprète pour les immigrants qui doivent rencontrer des fonctionnaires canadiens, et elle aide un travailleur blessé à obtenir une indemnité de la Commission des accidents du travail. Son militantisme social contribue à mettre fin à la pratique de confiner les patients canadiens d’origines asiatique et africaine, ainsi que les patients autochtones, au sous-sol de l’hôpital général de Vancouver. Elle participe en outre aux activités de plusieurs groupes communautaires, dont la Chinese Benevolent Association.

À une époque où les Canadiens d’origine chinoise sont victimes de discrimination, Nellie est pour le quartier chinois de Vancouver une alliée précieuse. Nellie Yip Quong a été désignée personne d’importance historique nationale en reconnaissance de son action à titre de sage-femme, d’interprète et de militante. Le quartier chinois de Vancouver, où elle habitait, a aussi été désigné lieu historique national.

Pour en savoir plus sur les quartiers chinois du Canada, consultez Le quartier chinois de Vancouver : un quartier animé! et Le quartier chinois de Victoria : un quartier d’hommes. Pour en savoir plus sur l’expérience de la communauté sino-canadienne, consultez En quête d’un avenir meilleur, Le racisme légal et Commémoration des travailleurs chinois du rail.

Date de modification :