Bannière de Parcs Canada
 English Contactez-nous Aide Recherche Site du Canada
 À propos de l'Agence Parcs Canada Parcs nationaux du Canada Lieux historiques nationaux du Canada Aires marines nationales de conservation du Canada Patrimoine culturel
Patrimoine naturel
Page d'accueil de Parcs Canada
Recherche
Entrer un mot-clé :

Aires marines nationales de conservation du Canada

Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

Le Plan de réseau des aires marines nationales de conservation du Canada

Le milieu marin de l'Arctique canadien


Détroit d'Hudson Plate-forme du Labrador Plate-forme de Terre-Neuve Les Grands Bancs Plate-forme du Golfe Nord Plate-forme de Terre-Neuve Plate-forme Néo-Écossaise Baie de Fundy Bancs de la Madeleine Bancs de la Madeleine Chenal Laurentien Estuaire du Saint-Laurent Les Grands Bancs
Carte Atlantique Nord
Carte Atlantique Sud
Carte illustrant les 10 régions marines de l'Atlantique de Parcs Canada servant à son programme des aires marines nationales de conservation
© Parcs Canada, 1996


Groupe de Macareux moines sur les rochers de la colonie de l'île Machias Seal dans la baie de Fundy.
© Parcs Canada / Francine Mercier, 1982

La côte est surtout rocheuse – moins de deux pour cent du rivage se compose de plages ou d'estrans de sable ou de vase. Des hautes-terres et bas-plateaux entourent une basse-terre qui a été presque complètement inondée pour former le golfe du Saint-Laurent. Plus de 100 000 îles parsèment le littoral.

La plate-forme continentale, qui a moins de 150 m au large du Labrador, atteint 480 km sur les Grands Bancs de Terre-Neuve. En partie à cause des grandes dimensions de la plate-forme continentale et en raison du brassage, de la colonne d'eau par les marées, les vents et les courants, ces bancs larges et peu profonds sont parmi les plus productifs du monde.

L'amplitude des marées varie considérablement dans la région. Au nord, elle varie entre 9 et 12 m, mais, dans le reste de la région, elle se situe régulièrement entre 0,4 et 2 m. Les marées de la baie de Fundy et de la baie d'Ungava font exception; elles peuvent atteindre plus de 16 m, soit les plus imposantes du monde.

Le courant du Labrador, qui résulte du mélange de l'eau froide provenant de l'Arctique et d'une masse d'eau atlantique traversant du Groenland, a une influence profonde sur notre environnement atlantique et limite l'effet des courants plus chaud, tels celui du Gulf Stream.

La couverture de glace varie entre la banquise côtière et le pack en saison, à l'eau libre de glace à l'année. Les icebergs constituent une autre caractéristique marquante du paysage, notamment le long de la côte est.
Groupe de Phalarope à bec étroit s'alimentant dans la baie de Fundy.
© Parcs Canada / Francine Mercier, 1982

Dernière mise à jour : 2013-05-10 Haut de la page
Haut de la page
Avis importants