Bannière de Parcs Canada
 English Contactez-nous Aide Recherche Site du Canada
 À propos de l'Agence Parcs Canada Parcs nationaux du Canada Lieux historiques nationaux du Canada Aires marines nationales de conservation du Canada Patrimoine culturel
Patrimoine naturel
Page d'accueil de Parcs Canada
Recherche
Entrer un mot-clé :

Aires marines nationales de conservation du Canada

Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

Le Plan de réseau des aires marines nationales de conservation du Canada

Chenal Laurentien

Milieu marin

Le Chenal Laurentien est l'élément dominant de cette région. C'est une vallée sous-marine d'origine glaciaire qui s'étend sur 1400 km. Ses embranchements contournent l'île d'Anticosti et longent les côtes ouest et sud de Terre-Neuve. Sa profondeur varie entre 180 et 550 m. Des plates-formes infralittorales de moins de 100 m de profondeur et de moins de 10 km de largeur sont communes. Les eaux salées de l'Atlantique, riches en nutriments, coulent dans les profondeurs de ce chenal à partir de la lisière de la plate-forme continentale, ce qui forme une couche en eau profonde qui est généralement plus chaude que la couche de surface. Ces eaux remontent à la surface où elles se mêlent à celles de l'estuaire du Saint-Laurent. Dans cette région, les eaux sont libres de glace pendant neuf mois, puis se forme une couverture de glace constituée surtout de banquise fragmentée, bien que l'eau libre prédomine dans les eaux au sud-ouest de Terre-Neuve.

Profil littoral

Ce littoral a évolué en raison des changements du niveau de la mer. Une grande partie de cette côte a un relief bas, avec une variété d'environnements côtiers, dont les fjords, les rivages bas et rocheux, les deltas, les falaises côtières, les dunes côtières, les cordons littoraux et les estrans. La côte à fjords du sud-ouest de Terre-Neuve est une section de hautes-terres et l'on peut y apercevoir des falaises qui s'élèvent de 200-450 m au-dessus des flots.

Flore et faune

Le capelan, la morue franche et le hareng ont d'importantes frayères dans la région, tandis que le saumon atlantique fraie dans plusieurs rivières le long des côtes. En raison de sa profondeur, le Chenal Laurentien est une barrière importante qui sépare plusieurs stocks d'espèces de poissons d'eau peu profonde. Le homard, le pétoncle géant et la crevette se rencontrent fréquemment. On peut apercevoir, dans la région, une certaine quantité d'oiseaux nicheurs, mais surtout des goélands et des mouettes. Il y a, tout au long de l'année, des concentrations pélagiques modérées d'oiseaux de mer, dont des puffins, des fulmars, des labbes, des mouettes, des goélands et des canards de mer. L'été, la région représente une importante zone d'alimentation pour plusieurs espèces de mammifères marins, particulièrement les cétacés migrateurs. On y voit souvent des marsouins communs, des dauphins à flancs blancs de l'Atlantique, des rorquals bleus, des rorquals à bosse, des baleines noires, des rorquals communs, des globicéphales noirs et des petits rorquals. Des phoques du Groenland et des phoques à capuchon se reproduisent dans la région, tandis que les phoques gris sont plus nombreux près de l'île d'Anticosti. Les phoques communs y résident et l'on en trouve dans toutes les zones côtières.

État actuel de la planification

Cette région n'est pas encore représentée dans le réseau des aires marines nationales de conservation. Cinq aires marines représentatives préliminaires ont été identifiées : l'île d'Anticosti/péninsule de Gaspé, le détroit de Belle Isle, Cow Head/baie Islands, le détroit de Cabot et les fjords de la côte sud. Les prochaines étapes consistent à entreprendre des études de confirmation des aires marines représentatives, suivi de la sélection de l'aire privilégiée pour considération aux fins d'une aire marine nationale de conservation possible. (Pour plus de détails sur le processus d'établissement, voir le programme AMNC.)


Dernière mise à jour : 2013-05-10 Haut de la page
Haut de la page
Avis importants