Bannière de Parcs Canada
 English Contactez-nous Aide Recherche Site du Canada
 À propos de l'Agence Parcs Canada Parcs nationaux du Canada Lieux historiques nationaux du Canada Aires marines nationales de conservation du Canada Patrimoine culturel
Patrimoine naturel
Page d'accueil de Parcs Canada
Recherche
Entrer un mot-clé :

Aires marines nationales de conservation du Canada

Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

Le Plan de réseau des aires marines nationales de conservation du Canada

Plate-forme Néo-Écossaise

Milieu marin

Cette section de la plate-forme continentale qu'on appelle la Plate-forme Néo-Écossaise varie entre 125 km de largeur à l'est et 230 km à l'ouest, couvrant quelques 120 000 km² avec une profondeur moyenne de 90 m. La plate-forme est bordée d'eau profonde; à l'est, le chenal Laurentien a plus de 400 m de fond, alors que la pente continentale au sud est abrupte, descendant rapidement à plus de 3000 m. Une série de bancs de 25 à 100 m de profond commencent à quelques 25 km de la côte et aboutie à l'île de Sable. Ces bancs sont séparés par des bassins et des dépressions de 160 à 300 m de profondeur. Le Gully, un canyon sous-marin, forme une profonde entaille de plus de 1000 m de fond à la lisière de la plate-forme. En se dirigeant vers le sud, le courant Néo-Écossais se mêle aux eaux du large, ce qui accroît la productivité biologique vers la mer sur toute la plate-forme continentale, ce qui est inhabituel. La glace de mer est négligeable. Les remontées d'eau profonde sont répandues. Le Gulf Stream a une forte influence sur la région, de sorte que diverses espèces observées normalement plus au sud font régulièrement leur apparition, en raison des noyaux d'eau chaude qui surgissent du courant principal.

Profil littoral

Cette région se caractérise par un trait de côte bas, dentelé et rocheux; on y trouve quelques grandes baies, des promontoires, des falaises peu élevées et de nombreuses îles côtières. L'île de Sable, à quelque 200 km au large de la côte continentale, est une partie du banc de l'île de Sable qui dépasse le niveau de la mer de plus de 25 m. Ce croissant sablonneux de 40 km de long et de 1 km de large à son point le plus large est dominée par des dunes.

Flore et faune

Avec les Grands Bancs, la Plate-forme Néo-Écossaise est l'un des fonds de pêche les plus exploités des régions atlantiques. On y retrouve d'importants rassemblements d'une diversité d'espèces de poissons et d'invertébrés, avec des frayères et des aires de croissance d'importance capitale pour plusieurs d'entres elles. En comparaison avec les autres régions marines de l'Atlantique, peu d'oiseaux nichent ici. Cependant, la région côtière est importante comme point d'escale pour la migration des anatidés et des oiseaux de rivage, tandis que les eaux du large sont particulièrement importantes comme zone d'hivernage aux mergules nains, aux marmettes, aux puffins, aux eiders à duvet et autres canards de mer. Le bassin Roseway, au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, est un habitat très important pour la baleine noire; 30% de la population connue de cette espèce en voie de disparition s'y retrouvant au courant de l'année. La baleine à bec commune se trouve loin au large; elle préfère les eaux profondes à la lisière de la plate-forme continentale et, tout particulièrement le Gully à l'est de l'île de Sable. On y trouve une population non-migratoire unique d'environ 230 individus. Les cachalots, et particulièrement les mâles adultes, y sont aussi très communs. Une variété d'autres espèces de cétacés sont couramment observés dans la région. Les phoques communs résident dans la région, alors que les phoques gris y sont observés à l'année. Ces derniers se reproduisent en colonies, notamment sur l'île de Sable.

État actuel de la planification

Cette région n'est pas encore représentée dans le réseau des aires marines nationales de conservation. Trois aires marines représentatives ont été identifiées : le bassin Roseway, l'île de Sable/Le Gully, et les îles côtières de Canso. La sélection de l'aire privilégiée pour considération aux fins d'une aire marine nationale de conservation possible est la prochaine étape. (Pour plus de détails sur le processus d'établissement, voir le programme AMNC.)


Dernière mise à jour : 2013-05-10 Haut de la page
Haut de la page
Avis importants