Sources thermales Upper Hot Springs de Banff

Le débit de l'eau

À l’heure actuelle, les sources thermales Upper Hot Springs de Banff sont alimentées à 100 % d’eau minérale naturelle.

Voici les cinq principaux minéraux présents dans les sources thermales Upper Hot Springs de Banff :

  • Sulfates – 572 mg/l
  • Calcium – 205 mg/l
  • Bicarbonate – 134 mg/l
  • Magnésium – 42 mg/l
  • Sodium – 6,6 mg/l

L'eau est maintenue à une température variant entre 37 et 40 degrés Celsius (entre 98 et 104 degrés Fahrenheit).

À 1 585 m (5 200 pi) d’altitude, les sources thermales Upper Hot Springs de Banff sont les plus hautes du Canada. Le volume d’eau peut fluctuer sous l’influence de cet emplacement particulier. À l’heure actuelle, les sources thermales Upper Hot Springs de Banff sont alimentées à 100 % d’eau minérale naturelle.

Comment les sources thermales du Mont-Sulphur sont-elles créées?

Voyageant sous la surface, l'eau traverse la vallée qui s'étend entre le mont Rundle et les sources thermales Upper Hot Springs en suivant un réseau de fissures et de failles dans le sous-sol des montagnes Rocheuses.

Lorsque l'eau des sources thermales atteint la surface, elle a voyagé sur plus de 3 kilomètres dans les entrailles de la terre et elle n'a pas vu la lumière du jour depuis des centaines d'années. D'après les scientifiques, son voyage commence lorsque des précipitations s'infiltrent dans les hauts versants ouest du mont Rundle. Durant sa lente descente à travers les couches de roche sédimentaire, l'eau est exposée à des températures élevées et à de fortes pressions; elle dissout également de grandes quantités de minéraux. Chargée de ces minéraux et chauffée par la chaleur de l'écorce terrestre, l'eau remonte ensuite vers la surface le long du plan de la faille chevauchante du mont Sulphur - une profonde fracture causée par le glissement de couches rocheuses les unes sur les autres. La faille permet à l'eau de s'écouler facilement, puis de jaillir par l'un des orifices situés ici, sur le mont Sulphur.
Voyageant sous la surface, l'eau traverse la vallée qui s'étend entre le mont Rundle et les sources thermales Upper Hot Springs en suivant un réseau de fissures et de failles dans le sous-sol des montagnes Rocheuses. Voyageant sous la surface, l'eau traverse la vallée qui s'étend entre le mont Rundle et les sources thermales Upper Hot Springs en suivant un réseau de fissures et de failles dans le sous-sol des montagnes Rocheuses.
© Parcs Canada / Brenda Falvey, 1999

Le débit des sources thermales, tout comme celui de n'importe quel cours d'eau, varie selon les saisons.

Près de la piscine © Parcs Canada

Toutes les sources thermales du mont Sulphur présentent des variations saisonnières qui se reflètent dans les fluctuations du débit des sources thermales Cave and Basin, Middle Springs et Upper Hot Springs. L'hiver, le froid empêche l'eau de s'infiltrer dans le système des sources thermales. Cela entraîne une importante diminution de la pression, et le débit moyen des sources thermales Upper Hot Springs peut baisser jusqu'à 500 litres la minute. À ce rythme, on pourrait tout de même remplir 2 baignoires en une minute. La température de l'eau peut atteindre 47 °C.

Lorsque le printemps arrive, l'inverse se produit. La pluie et la fonte des neiges viennent remettre le système à niveau et la pression monte. Le débit de l'eau peut alors atteindre 900 litres la minute ou même plus, ce qui permettrait de remplir 4 baignoires en une minute. Cependant, à ce moment de l'année, la température de l'eau subit normalement une baisse et peut descendre jusqu'à 27 °C.

Qu'est-ce qui rend l'eau des sources thermales unique?

Tout comme un grand vin, l'eau d'une source thermale possède une composition qui lui est propre.

Chaque source thermale des Rocheuses contient un mélange unique de minéraux et de gaz et suit une courbe de température qui lui est propre. Même les sources thermales du mont Sulphur présentent entre elles des différences de compositions en minéraux et de température. Parmi elles, la source thermale Upper Hot Springs de Banff est la plus chaude. Les sources thermales des parcs avoisinants proviennent de systèmes souterrains différents.

La source thermale Radium, du parc national Kootenay, jaillit en un torrent d'eau chaude et inodore, riche en silice, en magnésium, en sulfates, en fluorure, en calcium et en bicarbonates. Le débit moyen de la source thermale Radium est de 1 700 litres la minute. La source tire son nom des faibles traces de radon que l'on trouve dans l'eau; cependant, le niveau de radioactivité est tout à fait sans danger et n'atteint pas celui dégagé par le cadran d'une montre.

La piscine des sources thermales Miette, dans le parc national Jasper, est alimentée par des eaux brûlantes, à une température moyenne de 54 °C . Les trois sources thermales Miette ont un débit de 1 540 litres la minute; elles contiennent des concentrations de sulfates, de calcium et de potassium beaucoup plus élevées que celles des sources thermales Upper Hot Springs.

Les sources thermales Miette et Radium subissent elles aussi des fluctuations de débit dues aux variations saisonnières. Cependant, le débit de ces sources est beaucoup plus élevé que celui des sources thermales Upper Hot Springs et il ne s'annule jamais en hiver, même lors de périodes de sécheresse ou dans d'autres conditions difficiles.