Patrimoine mondial : Canada

Mistaken Point

Terre-Neuve-et-Labrador
Situation géographique :
46,62° N — 53,17° O

Mistaken Point possède les traces les plus anciennes de la vie multicellulaire dans les océans anciens.

Mistaken Point © Locke, G.

L’observation des vagues translucides, vertes et glacées battant contre les falaises escarpées de la presqu’île Avalon évoque des images du monde à l’époque où il était jeune, où la terre était une masse de roc sans vie et où la vie faisait ses premiers pas hésitants dans les océans. Il n’est donc pas surprenant que les rochers ravagés par le déferlement des vagues de Mistaken Point comportent des traces manifestes de l’évolution initiale de la vie. Des fossiles d’une trentaine d’espèces d’animaux à corps mou, préservés dans les cendres de volcans anciens ayant fait éruption il y a de cela 560 à 575 millions d’années, constituent les vestiges les plus anciens et les plus complets que l’on connaisse de la vie multicellulaire à l’époque d’Ediacara, sur le plancher océanique du Précambrien supérieur. Des impressions de disques, de fuseaux et de frondes ayant l’aspect de plumes, forment l’assemblage le plus ancien et le plus diversifié que l’on connaisse de la vie
multicellulaire.