Patrimoine mondial : Canada

Ivvavik/Vuntut/Herschel Island (Qikiqtaruk)

Yukon


 

Nom du pays : CANADA

Liste établie par :
Agence Parcs Canada
25, rue Eddy
Gatineau (Québec) K1A 0M5

Date : Mars 2004

NOM DU BIEN

IVVAVIK / VUNTUT / HERSCHEL ISLAND (QIKIQTARUK)

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

YUKON 68° N – 139,5° O

DESCRIPTION

Le parc national du Canada Ivvavik, le parc national du Canada Vuntut et le parc territorial Herschel Island (Qikiqtaruk) couvrent ensemble une aire naturelle de 15 500 km2 qui englobe la plaine côtière du Yukon, les monts Richardson, une partie des terres marécageuses de la plaine Old Crow ainsi qu’une île arctique située dans la mer de Beaufort. Ces trois parcs forment conjointement une terre riche en faune, en paysages diversifiés et en végétation. Cette région n’a pas été englacée, et fait partie du corridor de la Béringie, comme en fait foi son riche assemblage de dépôts archéologiques et paléontologiques. De grandes rivières traversent la plaine côtière, creusant des canyons spectaculaires en s’écoulant vers la mer de Beaufort. Une partie de la région - la plaine Old Crow - est un site Ramsar reconnu à l’échelon international pour son gibier d’eau nicheur et migrateur. Trois espèces d’ours vivent dans certaines parties de la région, de pair avec une série d’autres animaux sauvages, dont le mouflon de Dall et l’orignal. La région abrite près de 10 p. 100 de la population mondiale de caribous, et la harde de la Porcupine compte près de 123 000 têtes. Une partie des lieux de mise bas que fréquente le troupeau est située dans le parc national du Canada Ivvavik. Il s’agit là de la terre des Inuvialuit et des Vuntut Gwitchin, qui y chassent, y pêchent et y font du commerce depuis des milliers d’années. L’histoire humaine riche et complexe du paysage culturel s’exprime par des vestiges archéologiques et par l’histoire orale. Cette région, importante pour le peuplement de l’Amérique du Nord, illustre des occupations successives, qui s’étendent sur des milliers d’années d’adaptation à des épisodes climatiques en évolution. Lors de la préparation des documents de proposition d’inscription, une attention particulière sera portée aux limites proposées définitives, de façon à englober la totalité des parties quasi protégées, comme le parc territorial Fishing Branch (Ni’iinlii’njik) (7 000 km2), qui est situé au sud du parc national du Canada Vuntut.

JUSTIFICATION DE LA « VALEUR UNIVERSELLE EXCEPTIONNELLE » DU BIEN

Critères auxquels satisfait le bien

(iv) Conjointement, Ivvavik, Vuntut et Herschel Island sont un exemple éminent d’un type de paysage qui illustre la toute première occupation humaine du nord-ouest de l’Amérique du Nord par l’intermédiaire du refuge Bering-Yukon;

(v) il s’agit d’un exemple éminent d’occupation traditionnelle du territoire, représentatif de deux traditions culturelles autochtones distinctes s’adaptant à l’environnement extrême de la plaine côtière, du versant Nord, du bassin Old Crow et de l’île Herschel;

(vii) le bien contient des aires de beauté naturelle et des phénomènes naturels, caractérisés par des montagnes, des terres humides, des rivières sauvages et par le spectacle des grandes migrations d’animaux;

(viii) il illustre des processus géologiques liés au Pléistocène et à la Béringie;

(x) il présente une importante diversité biologique, caractérisée par un large éventail d’espèces, dont le caribou, l’ours, le gibier d’eau ainsi que la faune et la flore marines.

Garanties d’authenticité et/ou d’intégrité

Les deux parcs nationaux sont gérés par Parcs Canada en collaboration avec les Inuvialuit (Ivvavik) et les Vuntut Gwitchen (Vuntut), conformément aux dispositions d’accords de règlement de revendications territoriales et les deux sont dotés d’un plan directeur. Le parc territorial Herschel Island (Qikiqtaruk) a été le premier parc territorial à voir le jour au Yukon, et il est géré dans le cadre de la Loi sur les parcs et la désignation foncière.

Comparaison avec d’autres biens similaires

Aucun autre Site du patrimoine mondial naturel ne figure dans la province biogéographique de la Toundra alaskienne. Il s’agit peut-être du seul endroit au monde où de hautes montagnes, des forêts boréales, la toundra et de vastes terres marécageuses se conjuguent de manière aussi riche pour former le tissu vivant du milieu naturel arctique. Dans la Béringie, aucun autre lieu ne comporte des dépôts paléontologiques aussi variés et nombreux. Aucune autre aire protégée n’inclut les trois espèces d’ours. D’autres sites de l’Arctique abritent des populations d’un nombre égal ou supérieur de caribous et de gibier d’eau migrateur (comme les troupeaux de caribous de Bathurst, de Beverly et de Bluenose, ainsi que les populations totales d’oiseaux dans le golfe Reine-Maud).