Patrimoine mondial : Canada

Gwaii Haanas

Colombie-Britannique
Situation géographique :
52° N — 131° O

Gwaii Haanas représente plus de 10 000 ans de symbiose entre la terre, la mer et la culture haïda. Le site comporte une forêt ombrophile ancienne tempérée et vierge ainsi qu'une vie marine diversifiée et il s'agit d'un « laboratoire naturel » pour l'étude de l'écologie, de la biogéographie et de l'évolution de ces îles.

Gwaii Haanas © Mondor, C.

Rares sont les autres endroits dans le monde qui jouissent d’une telle diversité de vie et d’habitats — depuis les forêts de varech sous-marines jusqu’aux forêts ombrophiles anciennes. Comme il s’agit de l’un des rares endroits au Canada à ne pas avoir été recouverts par des glaciers durant l’époque glaciaire la plus récente, Gwaii Haanas conserve un assemblage unique d’espèces, dont un grand nombre sont présentes à l’état endémique sur les îles de la Reine-Charlotte. Les falaises du littoral abritent certaines des plus vastes colonies d’oiseaux marins et de lions de mer que l’on connaisse. Dans les zones intertidales et subtidales, la vie invertébrée est fort diversifiée et l’habitat subvient aux besoins d’oiseaux de rivage et de mammifères marins migrateurs, dont l’épaulard et la baleine grise. Terre d’appartenance traditionnelle des Haïdas, la région comporte des vestiges d’habitations et des mâts commémoratifs et funéraires sculptés, honorant la culture des Haïdas et leur relation étroite avec la terre et la mer. À l’instar du brouillard qui envahit la forêt, la riche culture des Haïdas imprègne Gwaii Haanas. L’actuel site du patrimoine mondial SGaang Gwaii serait intégré à cette proposition de plus grande ampleur.