Notre histoire

Arrivée d’un visionnaire

James B. Harkin James B. Harkin, instaurateur du concept voulant que les aires
protégées demeurent intactes tout en étant ouvertes au public.
© Bibliothèque et Archives Canada

Déjà en 1911, le Canada compte cinq parcs nationaux. Trois de ces parcs bordent le chemin de fer du Canadien Pacifique ce qui permet à de riches touristes européens, voyageant au Canada d’est en ouest à bord de trains luxueux, d’admirer ces superbes paysages.

Le gouvernement canadien réalise que la désignation de parc national ne suffit pas à elle seule à tirer le plein potentiel de ces endroits remarquables, et ainsi, crée la Direction des parcs du Dominion.

Né en 1875, James B. Harkin devient le premier commissaire de ce nouvel organisme. Harkin croit que les parcs nationaux peuvent avoir un pouvoir régénérateur sur les gens pressés par l’agitation des villes en plein essor. Il élabore un vaste cadre axé sur les principes suivants : l’accès pour tous, la conservation de la faune, la nécessité de promouvoir l’histoire du Canada, l’inviolabilité des parcs et les avantages du tourisme pour le pays.

1911 au Canada
Robert Laird Borden remplace sir Wilfrid Laurier au poste de premier ministre du Canada
Population : un peu plus de 7 millions d’habitants
Espérance de vie moyenne : 52 ans
Moins de 1 % des familles ont accès à une voiture
Moins de 8 % des ménages canadiens ont le téléphone
95 % de toutes les naissances ont lieu à la maison

 

<<  page précédente   |   page suivante  >>