Notre histoire

Notre mandat se précise

Le fort Anne fut l’un des premiers lieux historiques du Canada à être préservés, à la suite de pressions exercées par les citoyens de la région en ce sens.
Le fort Anne fut l’un des premiers lieux historiques du Canada à être préservés, à la suite de pressions exercées par les citoyens de la région en ce sens.
Lieu historique national du Fort-Anne, Nouvelle-Écosse.
© Parcs Canada. 1928

À mesure que le réseau des parcs nationaux prend de l’expansion, le goût du public pour l’histoire et la volonté d’établir une solide identité canadienne s’accentuent. De plus, le gouvernement fédéral souhaite élargir le réseau de parcs nationaux et se rapprocher des populations urbaines et de l’Est du Canada. Harkin, fervent conservationniste, comprend que le patrimoine culturel est aussi fascinant et captivant que la nature. Après uniquement trois ans d’existence, la Division des parcs du Dominion endosse la responsabilité de créer des lieux historiques et de les préserver. Le lieu historique national du Fort-Howe, au Nouveau Brunswick, est créé en 1914 et lieu historique national du Fort-Anne en Nouvelle-Écosse, en 1917.

Harkin prend sa retraite après 25 ans, laissant derrière lui un héritage durable, un cadeau dont l’ensemble de la population peut être fière. Il a éliminé l’exploitation forestière et minière dans les parcs, établi 13 autres parcs nationaux, lancé un programme pour commémorer les lieux historiques et contribué à l’adoption de la Loi sur les parcs nationaux (1930), qui protège le patrimoine naturel et culturel du Canada. Après un siècle d’efforts, Parcs Canada continue de se laisser guider par cette volonté de concilier le patrimoine naturel et culturel, la conservation et l’accès aux visiteurs, l’éducation et les loisirs.

 

<<  page précédente   |   page suivante  >>