Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine

Critères d'évaluation

Architecture

Conception esthétique
Quelle est la qualité esthétique du bâtiment (proportion, échelle, détails) en fonction du type ou du style d'architecture?
A. Excellente (25)
B. Très bonne(13)
C. Bonne (9)
D. Passable ou médiocre (0)

Conception fonctionnelle
Quelle est la valeur fonctionnelle du bâtiment (efficacité du choix des matériaux, agencement et méthode de construction) en fonction des techniques de l'époque et des types fonctionnels?
A. Excellente (15)
B. Très bonne(8)
C. Bonne (5)
D. Passable ou médiocre (0)

Exécution et matériaux
Quelle est la qualité de l'exécution et de l'utilisation des matériaux?
A. Excellente (10)
B. Très bonne(6)
C. Bonne (4)
D. Passable ou médiocre (0)

Concepteur
Dans quelle mesure le bâtiment illustre-t-il le travail d'un concepteur important?
A. Un des meilleurs spécimens (5)
B. Très bon spécimen (3)
C. Spécimen connu (2)
D. Concepteur inconnu/importance du concepteur non corroborée (0)


Notes explicatives

Architecture

Les quatre critères - « Conception esthétique », « Conception fonctionnelle », « Exécution » et « Concepteur » - servent à mesurer la valeur intrinsèque de la structure physique sous l'angle à la fois de la conception et de l'exécution. L'état actuel (intégrité) du bâtiment doit être pris en considération pour l'application de ce critère, parce que les modifications incompatibles ainsi que la détérioration des matériaux ont peut-être réduit la valeur architecturale du bâtiment. Le BEÉFP sera appelé à porter des jugements de ce genre.

Conception esthétique

« Quelle est la qualité esthétique du bâtiment (proportion, échelle, détails) en fonction du type ou du style d'architecture? »

Ce critère permet de mesurer la valeur architecturale du bâtiment, en fonction des types de bâtiments et des styles de l'époque. Un bâtiment peut obtenir des notes élevées s'il est conçu de façon originale et est attrayant, quel que soit le style ou le type de bâtiment. Étant donné qu'ils évaluent les bâtiments dans une perspective historique aussi bien qu'architecturale, les évaluateurs doivent s'efforcer de ne pas faire intervenir leurs préférences stylistiques personnelles. L'intégrité du bâtiment peut faire varier la note accordée pour la « conception esthétique », puisqu'une structure gravement détériorée risque d'être moins agréable à voir.

Conception fonctionnelle

« Quelle est la valeur fonctionnelle du bâtiment (efficacité du choix des matériaux, agencement et méthode de construction) en fonction des techniques de l'époque et des types fonctionnels? »

Ce critère permet d'apprécier la valeur fonctionnelle du bâtiment, sans égard à la dimension esthétique. Il sert à donner une valeur à notre patrimoine industriel et technique, dans les cas où les solutions « grand style » ne sont pas pertinentes. Il permet de mesurer le degré d'efficacité de l'exécution d'un bâtiment particulier, compte tenu des techniques qui existaient à l'époque, ainsi que des solutions qui avaient été appliquées antérieurement à des problèmes fonctionnels particuliers.

Exécution et matériaux

« Quelle est la qualité de l'exécution et de l'utilisation des matériaux? »

Ce critère sert à évaluer l'exécution proprement dite de la conception, en mettant l'accent sur la qualité. Il prend en considération à la fois le choix des matériaux et l'utilisation qui en a été faite.

La connaissance du contexte historique permet de mieux apprécier la qualité de l'exécution et des matériaux. L'état physique actuel du bâtiment permet de déterminer les points faibles du travail d'exécution et comment les matériaux ont su résister au temps. En dépit de certaines modification réversibles, la qualité doit transparaître. C'est au BEÉFP qu'il revient de juger si le critère doit être appliqué à l'ensemble ou à une partie seulement des bâtiments en question.

Concepteur

« Dans quelle mesure le bâtiment illustre-t-il le travail d'un concepteur important? »

Ce critère sert à évaluer l'importance du bâtiment dans l'ensemble de l'oeuvre d'un concepteur. Le terme « concepteur » peut désigner des architectes, des constructeurs ou des ingénieurs, tant du secteur privé que public, à la fois comme individus ou comme maisons professionnelles. Avant de procéder à l'évaluation de l'importance du bâtiment dans l'ensemble de l'oeuvre d'un concepteur, le BEÉFP devra d'abord déterminer s'il est un personnage important (soit au Canada, soit à l'étranger). Les bâtiments qui ont été démolis peuvent certes aider à mieux comprendre l'ensemble de l'oeuvre d'un concepteur, mais les évaluateurs doivent se concentrer sur les spécimens existants.