Archéologie et patrimoine mondial

Lieu historique national du Canada de l’Anse-aux-Meadows

Zone fouillée du bâtiment «F»  Zone fouillée du bâtiment «F», le plus grand du site. On suspecte qu'il aurait été construit pour Leifur Eiriksson et habité par celui-ci. On distingue au fond de l'image les tranchées permettant d'établir la surface du bâtiment «D».
© Bibliothèque Nationale de Norvège/Collection Ingstad

En 1978, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a inscrit l'Anse-aux-Meadows sur la Liste du patrimoine mondial. Les vestiges de cette colonie viking vieille de 1000 ans, située sur la péninsule nord de Terre-Neuve, marquent l'emplacement du premier établissement européen connu en Amérique, au sud du Groenland. L’Anse aux Meadows semble aujourd’hui un endroit plutôt inhospitalier mais autour de l’an mille de notre ère le climat du lieu était plus tempéré et aurait présenté un attrait pour les groupes en provenance d’Islande ou du Groenland.

Les sagas vikings (ou noroises) racontent l'exploration de l'Amérique du Nord vers l'an 1000 de notre ère. L'explorateur norois Leif Eiriksson établit un camp de base qu'il appela « Leifsbúðir » (camp de Leif), d'où les Vikings explorèrent à fond la région. Comme un de ses hommes avait découvert de la vigne sauvage, Leif nomma la nouvelle terre « Vinland » (terre de vignes). Après ce premier voyage, d'autres membres de la famille de Leif dirigèrent des expéditions vers le Vinland. D'après les sagas, il y eut même une naissance à Leifsbúðir! Tout semble indiquer que ces explorateurs sont allés loin vers le sud-ouest, jusqu'au Nouveau-Brunswick et au fleuve Saint-Laurent, mais toujours en partant de Leifsbúðir. Moins de dix ans plus tard, cependant, l'éloignement par rapport au Groenland et des escarmouches avec les Autochtones amenèrent les Vikings à abandonner le Vinland.

Les techniques de l’archéologie ont permis la découverte et l’identification d’un établissement évoqué dans les sagas noroises. Les recherches ont permis de comprendre comment était organisée la vie des occupants.

Exemples d’objets trouvés  Exemples d’objets trouvés à l’Anse aux Meadows
© Parcs Canada

En 1960, les archéologues norvégiens Helge Ingstad et Anne Stine Ingstad mirent au jour les vestiges d'un site norois près du village de pêche de L'Anse aux Meadows, à Terre-Neuve. Ils y découvrirent des vestiges archéologiques sur plus de 200 mètres à partir du rivage de la Baie des épaves. On y a fouillé les restes de huit bâtiments construits en bois et recouverts de terre. Quatre de ces bâtiments étaient destinés à l’habitation, un autre à la forge et trois autres servaient d’ateliers.

Parcs Canada a complété les fouilles de 1973 à 1976. Quelques objets associés à l’occupation noroise furent trouvés. Parmi ceux-ci, des objets en métal (clous, rivets), quinze kilos de scories ou déchets de forge, quelques objets en bronze et en pierre, et des os. Enfin, plus ou moins deux milles fragments de bois ont été trouvés dans les fosses à déchets près des bâtiments. Ces derniers confirment l’importance du travail du bois et la possibilité que le site ait été utilisé pour réparer des bateaux.

L'Anse aux Meadows est l'un des sites archéologiques et culturels les plus extraordinaires au monde. La Commission des lieux et monuments historiques du Canada et le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO ont reconnu la valeur exceptionnelle de cet endroit pour l'histoire du Canada et du monde entier.

Liens intéressants

Histoire et fouilles

Les bâtiments à L’Anse aux Meadows

En apprendre plus : L'Anse aux Meadows

Histoire
Vers l'an 1000 - Les Vikings

Centre de resources éducatives 

UNESCO
Lieu historique national de L’Anse aux Meadows

Multimédia

Visite 3D

Où est Vinland? 

Vidéo de l'Anse aux Meadows - TNL, Canada 

Galerie d’images

Artefacts