Archéologie

Glossaire archéologique


Voici une liste de termes d'archéologie utilisés dans ce site Web. À noter qu'il ne s'agit pas d'une liste exhaustive. Une liste plus complète se trouve dans une publication de la Direction des ressources historiques, du ministère de la Culture, du Patrimoine et du Tourisme du gouvernement du Manitoba. Ce glossaire est maintenant disponible sur le site de l’Université du Manitoba (en anglais seulement).

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M| N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

A

ADN :

Abréviation d'acide désoxyribonucléique, une molécule chimique présente dans chacune des cellules de tout organisme vivant.

Aménagement :

Élément distinctif qui affleure à la surface du sol ou qui est mis au jour lors de fouilles mais qui n'est pas en soi un objet archéologique. Son importance peut venir, non pas de l'objet ou de l'assemblage lui‑même, mais du raport qu'entretiennent les objets entre eux. Découverts isolément, un caillou, un peu de cendres ou un fragment d'os brûlé sont peu significatifs, alors qu'une concentration d'os et de cendres au milieu de pierres disposées en cercle suggère un lieu de cuisson. Pris collectivement, ces éléments constituent alors des traces, un aménagement ou une structure archéologique. De même, des traces de pieux, une fosse à provisions, une fosse à déchets, une aire de débitage lithique, une habitation effondrée ou une sépulture sont d'autres exemples de traces, d'aménagements ou de structures archéologiques.

Anthropologie :

Étude de l'humain à toutes les époques et en tous lieux. Approche globale de l'étude de l'origine, du comportement, et de l'évolution des humains, à partir de leurs caractéristiques biologiques, linguistiques, culturelles, sociales et économiques, et de leur variabilité. (Source : Haviland, W. et al Anthropology The Human Challenge Thompson Learning Inc. 2005) [Traduction]

Anthropologie culturelle :

Étude des us et coutumes, des comportements, des pensées et des émotions de groupes humains. L'anthropologie culturelle s'appuie sur ces deux principales composantes : l'ethnographie et l'ethnologie. Axée sur l'examen des humains comme générateurs et reproducteurs de culture, elle étudie l'évolution et le fonctionnement de cultures et de sociétés contemporaines, ainsi que les mécanismes de transmission culturelle d'une génération à l'autre, les comportements culturels, ou appris, des sociétés, et les variations culturelles entre les humains. L'anthropologie culturelle est aussi appelée anthropologie sociale, sociale et culturelle ou socioculturelle. (Source : Haviland, W. et al Anthropology The Human Challenge Thompson Learning Inc. 2005 et site Web answers.com Copyright © 2006 Answers Corporation 2000). [Traduction]

Anthropologie physique :

Étude systématique de l'être humain en tant qu'espèce biologique. Elle s'intéresse surtout à étudier l'évolution des primates, humains et non humains, les ressorts biologiques du comportement humain, l'ostéologie (étude des ossements), la génétique, ainsi que la variabilité des attributs anatomiques et biologiques de l'être humain. L'anthropologie physique est également appelée anthropologie biologique. (Sources : McGraw-Hill Encyclopedia of Science and Technology. Copyright © 2005, Britannica Concise Encyclopedia. Copyright © 1994-2006, trouvé sur le site Web answers.com Copyright © 2006 Answers Corporation, et Haviland, W. et al Anthropology The Human Challenge Thompson Learning Inc. 2005) [Traduction]

Après J. C. :

Abréviation de « après Jésus Christ ». Employé après une date pour situer un événement dans le temps, indique le nombre d'années depuis la date présumée de la naissance du Christ.

Archéologie :

Ensemble des théories, des méthodes et des techniques pour l'étude de la culture et de la civilisation humaine par l'investigation scientifique des vestiges matériels témoignant du passé.

Archéologie de la période historique :

Étude archéologique des peuples pour lesquels il existe des archives écrites. En Amérique du Nord, ce terme désigne l'archéologie des peuples après le contact avec les Européens. Au Canada, les archéologues de la période historique étudient notamment les premiers forts, les postes de traite des fourrures, les habitations des premiers colons ou les campements autochtones associés au commerce avec les Européens.

Artefact :

Tout objet manufacturé, utilisé, déménagé ou modifié par l'être humain de même que les déchets et les sous-produits de ces procédés.

Art rupestre :

Terme général désignant les figures ou dessins peints ou gravés sur une surface rocheuse. (En anglais, le terme rock art peut aussi parfois désigner une figure formée par déplacement ou superposition de blocs rocheux.) L'art rupestre englobe à la fois les pétroglyphes et les pictographes.

Attribut :

Propriété ou qualité d'un objet archéologique, par exemple : longueur d'une pointe de projectile, dureté d'un fragment de poterie ou couleur d'un tesson de bouteille.

Avant J. C. :

Abréviation de « avant Jésus Christ ». Employé après une date pour situer un événement dans le temps, indique le nombre d'années avant la date présumée de la naissance du Christ.

Avant notre ère :

Employé après une date pour situer un événement dans le temps, indique le nombre d'années avant la date présumée de la naissance du Christ (ou début de l'ère chrétienne); l'expression « notre ère » se veut une façon d'éviter toute connotation religieuse.

Avant le présent :

Expression utilisée surtout pour les datations au radiocarbone, « avant le présent » réfère aux années avant 1950, l'année 1950 de notre calendrier étant considérée comme le présent dans le contexte des datations au radiocarbone.

B

Biologie :

Science qui examine la structure, la fonction, la répartition, et l'adaptation et l'évolution de tous les organismes vivants, tant les espèces végétales qu'animales.

Botanique :

Science qui a pour objet l'étude, la classification, la structure, l'écologie et l'importance économique des espèces végétales.

C

Cache :

Une fosse ou un amoncellement de pierres qui sert à emmagasiner ou à cacher des provisions ou des outils.

Cairn :

Amoncellement de pierres qui sert de point de repère ou qui a une valeur symbolique.

Céramique :

Voir poterie

Chronologie :

1. Énumération d'événements suivant l'ordre de leur déroulement. 2. La séquence chronologique elle‑même. 3. Méthodologie qui consiste à présenter les événements dans l'ordre de leur survenue.

Conservation :

Ensemble des actions ou processus qui visent à sauvegarder les éléments caractéristiques d'une ressource culturelle afin d'en préserver la valeur patrimoniale et d'en prolonger la vie physique. Il peut s'agir de « préservation », de « réhabilitation », de « restauration », ou d'une combinaison de ces approches de conservation.

Contexte :

L'environnement immédiat d'un objet archéologique, y compris son association avec d'autres objets et aménagements présents et sa position dans la stratigraphie du site.

Couche :

Voir strate

Coupe :

Coupe latérale ou verticale, par exemple, d'un objet archéologique, d'une paroi exposée ou d'une partie sectionnée d'une unité ou d'une structure archéologique. On apelle coupe stratigraphique ou coupe pédologique l'ensemble des horizons d'un sol.

Culture :

On peut définir le concept de culture comme étant « l'ensemble des traits distinctifs spirituels et matériels, intellectuels et affectifs qui caractérisent une société ou un groupe social et [que la culture] englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les façons de vivre ensemble, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances ». UNESCO. Déclaration universelle de l'UNESCO sur la diversité culturelle, 2001.

Culture matérielle :

S'entend de tout objet façonné, modifié ou ayant servi à l'être humain.

D

Datation :

Processus visant à déterminer l'âge d'un objet ou à établir la date d'un événement. Datation absolue : En chronologie absolue, le fait de donner l'âge réel d'un objet ou de le dater par raport au présent (p. ex., il y a 1000 ans ou en l'an 43 avant notre ère). Datation relative : En chronologie dite relative ou historique, le fait de déterminer l'âge d'un objet par raport à d'autres objets d'âge inconnu (p. ex., B est plus ancien que A, mais plus récent que C). La datation relative permet donc d'établir une chronologie ou un déroulement séquentiel alors qu'en chronologie absolue, la datation vise à ancrer fermement ou à situer l'événement dans le cours du temps.

Données archéologiques :

Tous les documents de l'enquête archéologique – manuscrits ou électroniques, plans, images, etc. – produits et rassemblés qui portent sur l'identification, l'évaluation, la documentation, l'analyse, la préservation ou la fouille d'un site archéologique et qui sont essentiels à la compréhension des contextes et de l'importance des ressources culturelles.

E

Élément caractéristique :

Un attribut ou un aspect caractéristique ou de nature diagnostique.

Environnement, ou milieu :

Ensemble des conditions et des influences extérieures qui entourent un objet ou un organisme vivant; se dit plus particulièrement du milieu écologique et social dans lequel les gens vivent et travaillent.

Ethnoarchéologie :

L'ethnoarchéologie est l'étude ethnographique ou ethnologique (anthropologie culturelle) des peuples pour des raisons archéologiques. Les données ethnographiques et ethnologiques de groupes ethnoculturels contemporains, principalement les études ethnographiques portant sur les vestiges matériels de ces groupes, peuvent aider les archéologues à reconstituer les modes de vie du passé. En effet, les archéologues peuvent inférer que, en présence de facteurs environnementaux semblables, les groupes et sociétés du passé pouvaient recourir à des pratiques (traditions) et techniques semblables à celles en cours chez leurs homologues contemporains. (Source : site Web answers.com Copyright © 2006 Answers Corporation)

Ethnographie :

Étude descriptive détaillée du mode de vie d'une culture contemporaine donnée, principalement à partir de recherches et de données d'observation recueillies sur le terrain. L'ethnographie est considérée comme une branche de l'anthropologie culturelle. (Source : Haviland, W. et al Anthropology The Human Challenge Thompson Learning Inc. 2005) [Traduction]

Ethnohistoire :

Type d'ethnographie historique. Étude des cultures et sociétés du passé, selon une démarche qui combine l'histoire et la perspective anthropologique et qui prend apui sur la documentation écrite, la cartographie, les arts et la photographie, les sources orales, la toponymie, la culture matérielle et les données archéologiques et ethnographiques. (Source : Haviland, W. et al Anthropology The Human Challenge Thompson Learning Inc. 2005, et The American Heritage® Dictionary of the English Language, Fourth Edition Copyright © 2004, trouvé sur le site Web answers.com Copyright © 2006 Answers Corporation 2000) [Traduction]

Ethnologie :

Étude et analyse de diverses cultures et sociétés d'une perspective comparative ou historique. Prenant apui sur des données ethnographiques, l'ethnologie fait des comparaisons interculturelles (comparant et contrastant des cultures entre elles) et élabore des théories qui visent à expliquer les importantes relations, différences ou similitudes qui existent entre les groupes. L'ethnologie est considérée comme une branche de l'anthropologie culturelle. (Source : Haviland, W. et al Anthropology The Human Challenge Thompson Learning Inc. 2005) [Traduction]

F

Fosse à déchets :

Amoncellement ou amas de détritus habituellement situé près d'une habitation antérieure.

Foyer :

Tout élément qui fournit la preuve de l'existence d'un feu à un endroit donné, que ce soit un feu pour cuire, pour se réchauffer ou pour s'éclairer. Cela peut être simplement la présence de cendres, de charbon de bois, de terre noircie par le feu, de pierres disposées en cercle, de pierres éclatées sous l'effet de la chaleur, d'os brûlés ou d'une zone au sol en terre cuite.

G

Géologie :

Science qui a pour objet  l'étude de la Terre, en particulier son origine, son évolution et sa structure.

Géomorphologie :

Partie de la géologie qui étudie l'origine, l'évolution et les formes du relief terrestre.

H

Histoire :

On peut définir l'histoire comme : 1) le récit (oral ou écrit) de faits ou d'événements du passé; 2) une description (chronologique, habituellement) d'une série continue de faits ou d'événements du passé; 3) l'accumulation de tous les faits et événements du passé, en particulier en lien avec l'humain, ou l'évolution ou les développements ayant trait à une nation, un peuple, un lieu, une personne, une chose, etc.; 4) le récit systématique ou critique d'un fait ou d'un événement du passé, d'un mouvement, d'un dévelopement, d'un phénomène, etc., ou les recherches à ce sujet. (Canadian Oxford Dictionary 2001)

Hypothèse :

Proposition ou explication admis provisoirement sans présomption de sa validité, avant d'être soumis à une enquête plus aprofondie aux fins de la validation ou du rejet de la proposition.

I

Inventaire :

Inventaire (ou reconnaissance) d'une zone pour repérer et situer des sites archéologiques et acquérir une compréhension préliminaire de leur potentiel. Cette évaluation se fait généralement par des prélèvements en surface, des puits de sondage et des tranchées de reconnaissance. Découpage systématique d'un site archéologique en zones carrées, et identification unique de chacun de ces carrés (opération appelée quadrillage ou carroyage).

N

Notre ère :

Employé pour situer un événement dans le temps, l'expression « avant notre ère » ou « de notre ère » indique le nombre d'années en raport avec la date présumée de la naissance du Christ (ou ère chrétienne). Ainsi, l'expression « de notre ère » est synonyme de « après Jésus Christ » ou « de l'ère chrétienne », mais se veut une façon d'éviter toute connotation religieuse.

O

Objet archéologique : 

Un artefact, un échantillon ou une matière d'intérêt archéologique (Source : Lignes directrices pour la gestion des ressources archéologiques, 2005) [Traduction]

Observation :

Action de constater de visu les particularités d'un site ou objet archéologique, ou d'un comportement culturel, et consignation critique de l'information ainsi recueillie.

P

Paysage culturel :

Toute étendue géographique ayant été modifiée ou influencée par l'activité humaine, ou à laquelle est conférée une signification culturelle spéciale.

Pré-contact :

Période qui a précédé l'arrivée [en Amérique] des premiers Européens.

Pédologie :

Science qui étudie les caractéristiques et l'évolution des sols. Comme différents types de sols se forment en fonction des conditions auxquelles ils sont soumis, l'analyse du sol d'un site archéologique peut fournir des indices quant aux types de conditions qui existaient lors d'occupations passées.

Pétroglyphe :

Figure exécutée sur une paroi rocheuse par abrasion, percussion ou incision.

Pictogramme :

Représentation picturale symbolique d'un concept, d'un objet, d'une activité, d'un lieu ou d'un événement.

Pioche :

Outil muni d'un manche et ressemblant à une herminette qui sert à creuser dans un sol durci ou à casser la pierre.

Pirogue :

Embarcation longue et étroite, le plus souvent monoxyle (fait d'une seule pièce de bois).

Poterie :

Récipient ou autre article fabriqué à base de pâte argileuse soumise à une cuisson (aussi appelée céramique). Pour l'archéologue, la présence de poterie dans un site de fouilles est particulièrement importante, car il s'agit généralement de la classe d'objets que l'on trouve en plus grand nombre. De plus, vu la plasticité du matériau, il se présente sous une infinie variété de formes et de décorations. La poterie est donc, si on la compare à un matériau plus rigide comme la pierre, un indicateur beaucoup plus sensible des changements survenus au fil du temps ou des différences culturelles entre artisans de poterie ou la production commerciale d'objets de céramique. Enfin, la poterie ne se détériore pas avec le temps. Bien que la poterie découverte par les archéologues est presque toujours cassée, les tessons (fragments) ne se décomposent pas avant des milliers d'années, même lorsqu'ils sont submergés dans l'eau.

Préservation :

Action ou processus visant à protéger une ressource contre l'altération, la détérioration ou la destruction, à la maintenir intacte ou à la protéger contre la dégradation ou la décomposition.

Prospection archéologique :

Voir Inventaire

Provenance :

Lieu d'origine d'un objet, d'un élément ou d'une structure archéologique de même que leurs interrelations

Puits de sondage :

Un puits de sondage est un échantillonnage de fouilles utilisé pour déterminer la présence ou l'absence d'un site archéologique ou la nature d'une couche culturelle.

R

Reconnaissance :

Voir Inventaire

Recherche archéologique (fouilles) :

Fouilles, reconnaissance ou inventaire archéologique effectués là ou des éléments tangibles d’activités humaines passées se trouvent ou pourraient se trouver. La recherche archéologique peut également comprendre la collecte d’objets archéologiques ou toute intervention, intrusive ou non, sur un site, des aménagements, incluant des traces, ou encore sur des vestiges de nature archéologique.

Ressource archéologique :

Tout élément tangible d’activités humaines d’intérêt historique, culturel ou scientifique. Par exemple, les aménagements et les traces, les objets archéologiques ou les vestiges, se trouvant sur un site archéologique ou qui en proviennent, ou encore un objet enregistré comme une découverte archéologique isolée sont des ressources archéologiques.

Restes fauniques :

Il s'agit (le plus souvent) de tissus durs de volatiles, de poissons ou d'animaux qui subsistent à l'état de vestiges archéologiques.

S

Site archéologique :

Un site archéologique est un lieu ou une zone où il existe (ou existait) des éléments tangibles d'activités humaines d'intérêt historique, culturel ou scientifique, trouvés in situ, sur, dans ou au-dessus du sol ou des terres immergées.  L'identification, le recouvrement et l'interprétation des sites archéologiques peuvent se faire au moyen des méthodes de la recherche archéologique.

Stratigraphie :

En théorie, se dit de ce qui se dépose en couches successives, à la façon d'un gâteau étagé. Selon le principe de superposition : en l'absence de bouleversements structuraux, les couches supérieures sont plus récentes que celles plus bas. Il s'ensuit que les objets qui se trouvent dans les couches plus hautes sont normalement plus récents que ceux présents dans les couches plus basses. Dans une coupe stratigraphique, ou une coupe pédologique, chaque couche (horizon ou strate) présente ainsi à l'œil des différences dans la couleur de la terre, le type de terre et la taille des particules. Lorsqu'une même strate recèle des objets, l'archéologue peut être assuré qu'ils « vont ensemble » et que, de façon aproximative, ils datent de la même période ou remontent au même événement (selon le principe de continuité, où une même couche a le même âge sur toute son étendue). De même, l'archéologue saura que ces objets sont habituellement moins anciens que ceux des couches inférieures mais plus anciens que ceux des couches se trouvant au-dessus

Strate :

Se dit d'un horizon ou d'une couche, en particulier dans une succession de couches.

Structure archéologique :

Voir Aménagement

T

Tesson :

Fragment de poterie ou de verre.

Théodolite :

Apareil mesurant des angles dans les deux plans, horizontal et vertical, afin de déterminer une direction.

Trace :

Voir Aménagement

Tradition :

Un style, une technique ou un mode de vie qui a eu cours pendant une longue période dans une région donnée.

Trou (ou trace) de pieu :

Trou creusé à l'origine pour recevoir un pieu dressé ou une perche. S'agissant de vestiges archéologiques, on les reconnaît à la présence d'un trou rempli de bois décomposé ou encore, dans l'éventualité où le pieu a été retiré du trou, à l'empreinte laissée par le pieu sous la forme de terre d'une autre coloration que le reste du sous-sol.

Truelle :

Petit outil à main formé d'une lame de métal et d'un manche coudé garni d'une poignée de bois. La truelle de maçon est celle qui convient le mieux aux fouilles archéologiques puisqu'elle est à lame plate (comparativement à la houlette du jardinier, formée d'une lame en gouttière).

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z
  • Lignes directrices pour la gestion des ressources archéologiques de Parcs CaLa plupart des termes et des définitions fournis dans le glossaire proviennent des ouvrages suivants : Parcs Canada (Agence Parcs Canada 2005)
  • Parcs Canada – Manuel pour l'enregistrement des données archéologiques : fouilles et prospections version 1.0, 2005;
  • Publication de la Direction des ressources historiques, ministère de la Culture, du Patrimoine et du Tourisme du gouvernement du Manitoba. On peut la consulter en ligne à l'adresse suivante : www.umanitoba.ca (en anglais seulement)