Étude de faisabilité du projet d'aire marine nationale de conservation du Détroit de Lancaster

Contexte : Aires marines nationales de conservation

Pitseolak dans un kayak de mer
Pitseolak dans un kayak de mer
© Parcs Canada

La conservation des milieux marins prend de l'importance à l'échelle mondiale. Face à cela, le gouvernement du Canada a lancé un programme d'aires marines nationales de conservation (AMNC) au sein de l'Agence Parcs Canada, avec l'approbation en 1986 de la Politique sur les aires marines nationales de conservation. La Loi sur les aires marines nationales de conservation du Canada , adoptée en 2002, détermine le cadre d'établissement et de gestion d'un réseau d'aires marines nationales de conservation.

Le plan du réseau des aires marines nationales de conservation divise les océans Pacifique, Arctique et Atlantique ainsi que les Grands Lacs du Canada en 29 régions marines. Le but de Parcs Canada est de représenter chacune de ces régions marines distinctes par une aire marine nationale de conservation.

Plusieurs aires marines au Canada font l'objet d'une étude en vue de leur ajout éventuel au réseau des aires marines nationales de conservation. L'objectif de ce réseau est de conserver et de mettre en valeur des exemples représentatifs du patrimoine marin riche et diversifié du Canada.

Aujourd’hui, le réseau des AMNC compte quatre sites:

Le gouvernement du Canada compte établir d’autres aires marines nationales de conservation. Outre le projet du Détroit de Lancaster, d'autres sites sont visés :

  • les eaux entourant les Îles de la Madeleine dans le golfe du Saint-Laurent, au Québec
  • le Détroit de Georgia Sud en Colombie-Britannique

Autres renseignements :