Parc national du Canada Vuntut

Le territoire


© Parcs Canada / M. Prochazka

Le parc national Vuntut protège un exemple représentatif de la région naturelle du Nord du Yukon. Il occupe un territoire sauvage de 4 345 km2 à l’extrémité nord-ouest du Yukon. Le parc est délimité au nord par la ligne de partage des eaux et par le parc national Ivvavik, à l’ouest par la frontière internationale et par la Réserve faunique nationale de l’Arctique (anglais seulement), à l’est par le ruisseau Black Fox et au sud par la rivière Old Crow. Le parc national Vuntut, le parc national Ivvavik et la Réserve faunique nationale de l’Arctique sont le résultat des efforts déployés de part et d’utre de la frontière internationale pour protéger un important écosystème septentrional défini en partie par la harde de caribous de la Porcupine – l’un des plus grands troupeaux de caribous d’Amérique du Nord.

Plaine Old Crow

Plaine Old Crow Flats
Plaine Old Crow
© Parcs Canada / L. Sumi

Un vaste complexe de lacs peu profonds et de petits ruisseaux domine le tiers sud du parc national Vuntut. Ce réseau correspond à la partie nord de la plaine Old Crow – une zone importante sur le plan écologique et culturel. En 1982, la plaine Old Crow a été classée zone humide d’importance internationale en vertu de la Convention de Ramsar. Un demi-million d’oiseaux y affluent chaque année pour s’accoupler, muer ou se reposer avant d’amorcer leur migration automnale. Les rats musqués y sont également présents en abondance; ils peuplent les nombreux étangs et lacs peu profonds de la plaine. De plus, le secteur sert d’habitat à des populations saines d’orignaux, d’ours noirs, de grizzlis, de martres, de carcajous, de lynx du Canada, de renards et de loups. La plaine fait également partie du territoire de la harde de caribous de la Porcupine.

Monts British

Monts British
Monts British
© Parcs Canada / L. Sumi

La partie nord du parc est formée des collines et des pics des monts British. Dans ce secteur, qui occupe les deux tiers du parc, des forêts d’épinettes éparses et des peuplements d’arbrisseaux recouvrent le fond des vallées et les pentes les plus méridionales, tandis que la toundra rocheuse domine les zones situées en altitude. La toundra herbeuse, pour sa part, tapisse les vallées larges et humides qui décrivent des pentes douces. Les caribous sont abondants dans ce secteur pendant leurs migrations annuelles à destination ou en provenance de leurs lieux de mise bas. Bien souvent, ils sont suivis de près par de gros prédateurs comme le grizzli, le loup et le carcajou. Le bœuf musqué se fait également de plus en plus commun dans cet environnement de toundra.