Parc national et réserve de parc national du Canada Kluane

Alpinisme

Climber on the King Trench route of Mount Logan Grimpeur sur la voie King Trench du mont Logan
© Parks Canada / M. Martin

Kluane est réputé pour les nombreuses ascensions difficiles, qui y attirent des alpinistes chevronnés de tous les coins du monde. Ces chaînons qui font partie des chaînons Icefield du parc national et réserve de parc national Kluane comprennent entre autres le mont Logan (5 959 m), le mont St. Elias (5 489 m), le mont Lucania (5 226 m), le pic King (5 173 m), le mont Steele (5 073 m), le mont Wood (4 842 m) et le mont Vancouver (4 812 m).

On encourage les groupes d’alpinisme à faire la demande d’un permis d’alpinisme quelques mois avant la date de départ prévue.


Les chaînons Icefield

Les chaînons Icefield, dans les monts St. Elias, occupent les deux tiers de la zone intérieure du parc national et de la réserve de parc national Kluane et font partie du plus grand champ de glace non polaire de la planète. On a accès aux chaînons Icefield par la voie des airs, en une heure ou un peu plus, ou par voie de terre, en une à deux semaines, à partir de la route la plus proche. L'ascension des montagnes les plus élevées exige une longue randonnée sur les glaciers et de 10 à 21 jours d'escalade, selon l'itinéraire choisi, les conditions climatiques et l'état d'enneigement.

La saison d’alpinisme

La saison d’alpinisme va généralement de mi-avril à mi-juin.

Le climat

Crête nord du mont Walsh
Crête nord du mont Walsh
© Parks Canada

Le climat dans les chaînons Icefield se résume à des conditions hivernales tout au long de l'année. Les violentes tempêtes, accompagnées de temps froid, de vents soufflant à plus de 100 kilomètres à l'heure et d'abondantes chutes de neige, sont fréquentes et durent parfois plusieurs jours. Pendant la saison d'escalade, la température peut atteindre -40 °C ou se maintenir bien au-dessus du point de congélation, selon l'altitude, l'orientation et les conditions atmosphériques.

Le froid peut causer des problèmes. Il convient donc de se protéger contre les engelures et l'hypothermie au moyen de vêtements d'alpinisme d'hiver, de sacs de couchage et de tentes de bonne qualité. Il est recommandé de consommer des aliments à teneur élevée en matières grasses et en hydrates de carbone, pour conserver ses forces et se tenir au chaud. Il faut également boire assez d'eau pour éviter la déshydratation.

L'altitude

Les alpinistes souffrent parfois du mal des montagnes lorsque l'escalade s'effectue à un rythme trop rapide. Il faut toujours prévoir une période suffisante d'acclimatation à l'altitude.

Étant donné les longues périodes d'ensoleillement et le rayonnement solaire intense, il faut employer de l'écran solaire et porter des verres fumés efficaces.

Dangers

Toute expédition peut comporter des dangers tels crevasses, avalanches et corniches. La connaissance des techniques d'alpinisme et d'autosauvetage est donc nécessaire.


La planification de votre expédition