Parc national et réserve de parc national du Canada Kluane

Parcours des Prés Kimberley

Point de départ :
19 kilomètres au nord de Haines Junction sur la route de l’Alaska Distance : total de 59,4 kilomètres
Durée :
4 à 5 jours (aller-retour)
Point culminant :
1 905 m
Déclinaison :
24° 53' est
Carte topographique 1:50 000 :
Auriol 115A/12, Lac Kloo 115A/13

Un parcours n’est pas un sentier. Les parcours ne sont pas balisés au moyen d’écriteaux et ils ne sont pas du tout entretenus. Le tracé décrit ici ne constitue qu’une suggestion. Il est essentiel d’avoir l’expérience avec les déplacements en milieu sauvage, de posséder une excellente aptitude en orientation, de savoir lire des cartes et une boussole, et d’être capable de traverser des ruisseaux et des rivières à gué. Au nombre des obstacles susceptibles de parsemer votre parcours, il y aura des torrents, des éboulements, un relief accidenté, du mauvais temps et des animaux sauvages. La météo peut de plus changer de façon radicale. Le niveau d’eau des ruisseaux, le temps ou encore la présence d’un ours peut vous obliger à dévier de votre itinéraire considérablement. Vous devez compter sur vos propres aptitudes et sur votre jugement au moment de choisir votre itinéraire. Vous devez absolument être autonome. Planifiez bien à l’avance et soyez prêt à affronter les situations d’urgence. Les téléphones cellulaires ne fonctionnent pas dans cette région. Nous vous recommandons de vous munir d’un téléphone satellite.

Vue d’ensemble

Le parcours débute au sommet Bear Creek et suit le parcours du mont Decoli jusqu’au col. De là, il descend sur le glacier rocheux vers le nord-ouest, traverse au-dessus d’une vallée qui bifurque vers le sud-ouest jusqu’à un petit lac alpin puis franchit vers le sud un glacier rocheux jusqu’aux prés Kimberley. De là, le tracé suit la direction sud-est jusqu’à un autre glacier rocheux (col Kimberley) et descend jusqu’au cours supérieur du ruisseau Ferguson. Le parcours traverse ensuite la vallée pour descendre le long d’un ruisseau sans nom à l’est du ruisseau Ferguson et avant de rejoindre la route de l’Alsek. Ce parcours débute et prend fin à l’extérieur du parc national et de la réserve de parc national Kluane (les 15 premiers kilomètres et les 6 derniers kilomètres).

Ce parcours est difficile et nécessite une bonne aptitude en orientation. Il importe de bien savoir comment franchir des versants à pic, traverser des cours d’eau à gué et vous frayer un chemin dans les broussailles. Vous aurez amplement de possibilités d’apercevoir des animaux sauvages en chemin, dont possiblement la marmotte des Rocheuses, le mouflon de Dall, l’aigle royal, l’orignal, le coyote et le grizzli. Vous serez également émerveillé par les fleurs sauvages et les panoramas qui s’offriront à vous.

Description du parcours

Du terrain de stationnement du mont Decoli jusqu’aux prés Kimberley

Le parcours débute dans un stationnement du côté ouest de la route, à 700 mètres à peine au nord du sommet Bear Creek. Suivez le nouveau sentier aménagé qui part du stationnement jusqu’au ruisseau Summit (environ 1 km). Le parcours longe ensuite le ruisseau en demeurant du côté sud (à gauche) dans la partie inférieure et prend parfois des raccourcis dans des lits de cours d’eau asséchés. Vous avez la possibilité de traverser le ruisseau; toutefois, lorsque le niveau d’eau est élevé, il est parfois préférable de rester du côté gauche et de traverser le ruisseau au pied du glacier rocheux. Du pied du glacier rocheux, le parcours suit le ruisseau vers la droite le long du versant nord du glacier. Au nord (à droite) s’étend un pré alpin jonché de plusieurs gros rochers, où on peut observer une colonie de marmottes des Rocheuses. Continuez de longer le glacier rocheux et dépassez un ruisseau temporaire qui part du versant sud du mont Decoli de même qu’une petite crête. À cet endroit, le sentier amorce une ascension en direction nord-ouest jusqu’à un col entre le mont Decoli et un pic sans nom du côté sud-ouest. Le temps est souvent pluvieux à cet endroit. De ce col, le parcours descend en direction nord-ouest et longe le versant droit du glacier rocheux (ou ruisseau de droite). Au pied du glacier, bifurquez vers l’ouest (ou la gauche), restez au-dessus des saules et contournez la montagne sur une distance d’environ 3 à 4 kilomètres jusqu’à ce que vous aperceviez un lac alpin. Vous pouvez marcher dans les prés alpins tout en bas; toutefois, le sol y est souvent plutôt trempé et il pourrait vous falloir plus de temps. Le lac alpin se trouve à UTM LC 380 472; vous avez la possibilité de camper à cet endroit. Si vous regardez en direction sud à partir du lac, un autre glacier rocheux s’élève plus loin. Vous apercevrez une rampe qui émerge du glacier (à gauche, devant vous) et qui donne un accès facile au glacier. Le glacier fait un peu plus de 1 km de largeur, et la vue des prés Kimberley est impressionnante. Les prés Kimberley sont un excellent endroit où camper; vous y trouverez de nombreux endroits plats pour poser votre tente et des vues fantastiques. Toutefois il peut ne pas y avoir de l’eau plus tard dans la saison.

Des prés Kimberley jusqu’au cours supérieur du ruisseau Ferguson

En direction sud-est, descendez dans les prés et traversez le ruisseau Kimberley à l’endroit où il sort du pied du glacier rocheux, puis partez en direction sud (droite) le long du glacier; vous monterez graduellement pour parvenir au glacier rocheux. De là, parcourez un kilomètre en descendant (direction sud-est), et, à l’approche d’une vaste dépression au centre du glacier rocheux, bifurquez vers l’Est (gauche) et demeurez de ce côté. Vous passerez deux lacs de fusion glaciaire et vous descendrez jusqu’au cours supérieur du ruisseau Ferguson. L’endroit est idéal pour camper. À partir de là, nous vous conseillons de planifier votre itinéraire pour la prochaine journée. Le tronçon qui suit est long et exigeant; s’il fait mauvais, envisagez de rebrousser chemin par la même route.

Du cours supérieur du ruisseau Ferguson jusqu’à la route de l’Alsek

Si vous regardez tout en bas dans la vallée, vous apercevrez le col où vous devez vous diriger. Il se trouve à l’Est de la colline proéminente (UTM LC 439 332) située à l’autre extrémité de la vallée. Vous avez deux options pour s’y rendre :

Option 1 : Notez bien les caractéristiques du lit du ruisseau qui va vous amenez au col susmentionnée pour que vous puissiez le reconnaître plus tard. Suivez le ruisseau Ferguson jusqu’à ce que vous arriviez à ce lit de ruisseau même. Il y a de la broussaille à quelques endroits mais ces sections ne sont pas longues. Souvenez-vous de bien faire du bruit dans ces sections puisque le ruisseau est assez bruyant aussi.

Option 2 : Longez le ruisseau Ferguson sur une distance d’environ 2,5 Km, jusqu’à ce que vous aperceviez de la roche rouge sur les parois de la rive Ouest (droite) du ruisseau. À partir de là, vous trouverez un replat graduel qui descend jusqu’au ruisseau depuis l’Est (gauche); comme l’endroit compte moins de saules que les autres collines du secteur, il se prête très bien à la randonnée et vous permettra de dépasser la limite forestière. Restez ensuite aussi haut que possible au-dessus des saules et rendez-vous petit à petit jusqu’à la colline. Vous devrez descendre et monter trois ou quatre ravines assez à pic qui exigeront de vous une attention particulière. Faites beaucoup de bruit dans cette section afin de ne pas surprendre les ours qu’il pourrait y avoir parmi les saules.

Une fois arrivé au col, vous apercevrez un endroit à droite d’où vous pouvez gravir la colline. Vous aurez une vue panoramique sur un paysage spectaculaire, l’endroit idéal pour le lunch. Du col, descendez le long du ruisseau vers le sud (sur la carte, il s’agit du premier ruisseau à l’est du ruisseau Ferguson; il ne porte pas de nom.) La descente est facile pendant 1 Km; lorsque le niveau de l’eau est élevé, il pourrait être un peu plus difficile de contourner quelques secteurs aux parois rocheuses abruptes. La traversée est très raisonnable jusqu’à 750 m. À cette altitude cependant, les peuplements de saules et d’aulnes commencent à devenir plus dense et les chicots plus abondants. Les deux derniers kilomètres de la descente sont lents. Il faut redoubler de vigilance et ne pas se précipiter : ce tronçon est exigeant et il vous faudra enjamber de nombreux chicots d’épinettes blanches dans le ruisseau. Une fois sur la route de l’Alsek, vous êtes sorti du bois! Vous pouvez camper près de l’endroit où le ruisseau que vous avez suivi se jette dans la rivière Kaskawulsh. Il y a de nombreux endroits plats, et une source d’eau claire à proximité.

Du ruisseau Unnamed à l’est du ruisseau Ferguson jusqu’au stationnement, au point de départ de la route d’Alsek

De cet endroit, vous apprécierez la promenade facile que vous aurez à faire sur une distance de 7 kilomètres sur la route de l’Alsek. Il s’agit d’une ancienne route qui se rend jusqu’aux portes d’entrée du parc. Vous pourrez apercevoir une piste d’ours très fréquentée à votre droite. Aux portes d’entrée, vous vous trouvez à une distance de 15,4 km du stationnement. À partir de là, le sentier est une route carrossable en véhicule à quatre roues motrices qui se prête bien aux vélos également. Attention : quand le niveau de l’eau est élevé, il est impossible de l’emprunter en véhicule.

Remarques

Il est essentiel de porter des bottes de marche robustes pour gravir les versants de montagne, traverser les glaciers rocheux et marcher dans les ruisseaux. L’eau est relativement abondante tout le long du parcours. N’oubliez pas d’emporter vos jumelles pour observer les montagnes au loin de même que les animaux sauvages.

Les observations d’ours sont fréquentes dans la région. Passez en revue les recommandations du dépliant VOUS ÊTES AU PAYS DES OURS. L’usage de contenants de nourriture à l’épreuve des ours est recommandé. Veuillez signaler la présence d’ours au personnel de l’un des centres d’accueil de Haines Junction ou Tachal Dhal.

Sentiers et parcours