Parc national et réserve de parc national du Canada Kluane

Ä’äy Chù (Rivière Slim’s) Est

Point de départ :
3 km au sud du Centre d'accueil du Tachäl Dhäl (Mont Sheep)
Distance :
23 km aller seulement
Durée :
2 à 4 jours (circuit)
Dénivellation :
1 340 m (4 400 pi)
Altitude maximale :
1 680 m (5 500 pi)
Carte topographique 1 : 50 000 :
rivière Slims 115 B/15

Vue d'ensemble

Le parcours Ä’äy Chù (Rivière Slim’s) Est longe le côté est de la Ä’äy Chù (Rivière Slim’s)jusqu'au pied du glacier Kaskawulsh. L'excursion et la destination sont semblables à celles du parcours Ä’äy Chù (Rivière Slim’s)Ouest. Du côté est, le parcours est un peu plus court, et les vues du glacier ne sont pas aussi spectaculaires que celles que l'on a du mont Observation, du côté ouest. Il s'agit toutefois d'une bonne solution de rechange lorsque le parcours Ä’äy Chù (Rivière Slim’s) Ouest est fermé ou que les randonneurs n'ont pas le temps de se rendre au sommet du mont Observation.

Description

Après avoir fait vos derniers préparatifs et vous être inscrit au centre d'accueil du Tachal Dhal, conduisez ou marchez sur la route de l'Alaska jusqu'à une petite halte routière à environ 3 kilomètres au sud du centre d'accueil. Continuez à marcher sur le petit chemin de terre étroit (non recommandé pour les véhicules) sur environ 3 kilomètres. Le parcours commence un peu avant le bout du chemin qui se termine par une barricade. Cherchez le panonceau qui signale le début du parcours à votre gauche, en descendant en direction de la barricade.

Après avoir marché pendant 1,5 kilomètre environ, vous atteindrez le ruisseau Vulcan. Le cours de ce ruisseau a changé plusieurs fois au fil des ans et a emporté des tronçons entiers du sentier. Cherchez les cairns qui indiquent le chemin. Soyez prudent en traversant; le niveau du ruisseau variera selon les conditions météorologiques et la saison.

Les cairns et les panonceaux le long du ruisseau Vulcan sont bien visibles. Une fois que aurez traversé le ruisseau, cherchez le dernier panonceau qui vous dirigera vers le sentier bien tracé. Le prochain cône alluvial se trouve droit devant après la traversée. Vous ferez face à un tertre où le sentier est très bien tracé. Toutefois, pour éviter d'avoir à vous frayer un chemin dans la broussaille, prenez la piste d'animaux sauvages qui contourne le tertre (plus bas, le long du marécage). Cette piste vous conduira à un sentier bien tracé, plus loin dans la vallée. À partir de là, le parcours est sinueux et suit le contour de la vallée (des parties du sentier sont visibles).

On peut trouver un bon endroit pour camper à environ 15 kilomètres après le début du parcours (au trois quarts du parcours), près d'un petit lac. On peut aussi trouver du bois sec et d'autres bons endroits pour camper sur les 6 prochains kilomètres. Il n'est pas recommandé de camper sur les deux derniers kilomètres avant d'atteindre le pied du glacier Kaskawulsh.

On peut avoir de bonnes vues du glacier de la première colline (environ 1 000 pi), au kilomètre 23. On peut voir la branche sud convergeant vers le glacier principal en montant sur la montagne derrière cette colline (3 000 à 4 000 pi). Les randonneurs doivent prévoir une journée supplémentaire pour cette escalade.

Remarques

Le parcours décrit ci-dessus n'est qu'un des nombreux itinéraires possibles. Différents facteurs tels que le niveau des ruisseaux, le cours de la rivière Slims, la présence d'ours signalée à tel ou tel endroit, etc., peuvent forcer les randonneurs à modifier considérablement leur itinéraire. Dans ces circonstances, vous devrez établir vous-même votre parcours en fonction de vos capacités.

Des cas de giardiase ont malheureusement été signalés dans la vallée de l'Ä’äy Chù (Rivière Slim’s). Il est donc recommandé de faire bouillir ou de filtrer son eau ou encore d'utiliser des comprimés pour la purifier.

Il y a plusieurs ours dans la région. Il est obligatoire d’utiliser des contenants de nourriture à l’épreuve des ours. Passez en revue les recommandations contenues dans le dépliant Vous êtes au pays des ours. Veuillez signaler la présence d’ours au personnel de l’un des centres d’accueil.

Sentiers et parcours