Parc national du Canada de Prince Albert

Mandat et responsabilité de Parcs Canada concernant l'intégrité écologique

Forêt de trembles en été.
La protection de l'intégrité écologique et commémorative occupe la première place dans l'acquisition, la gestion et l'administration des lieux et des programmes du patrimoine.
© Parcs Canada/Kim Strange/PANP B627

 

Mandat et responsabilité de Parcs Canada concernant l'intégrité écologique

La protection de l'écologie est une responsabilité des parcs nationaux depuis la divulgation de la Loi sur les parcs nationaux en 1930. La Loi a été modifiée à plusieurs reprises depuis lors, mais l'Article 4, et notamment la clause d'usage public des parcs, demeure. Elle se lit comme suit :

Les parcs sont créés à l'intention du peuple canadien afin que celui-ci puisse les utiliser pour son plaisir et l'enrichissement de ses connaissances ; ils doivent être entretenus et utilisés de façon à rester intacts pour les générations futures.
Loi sur les parcs nationaux, 1930

La protection des ressources de parc décrites dans la clause d'usage public des parcs a été renforcée grâce à une modification de la Loi sur les parcs nationaux en 2000, qui stipule au paragraphe 8(2) :

La préservation ou le rétablissement de l'intégrité écologique par la protection des ressources naturelles et des processus écologiques sont la première priorité du ministre pour tous les aspects de la gestion des parcs.
Loi sur les parcs nationaux du Canada, 2000

Dans les Principes directeurs et politiques de gestion (1994) , on lit :

Dans l'acquisition, dans la gestion et dans l'administration des endroits et des programmes du patrimoine, protéger l'intégrité écologique et assurer l'intégrité écologique occupe la première place.

En 1998, la ministre du Patrimoine canadien a formé un panel dont la tâche est d'examiner l'intégrité écologique dans les parcs nationaux. Son rapport a été publié en mars 2002. On s'attardera sur ses recommandations et sur les réactions des ministres au rapport du panel au cours de l'examen du plan directeur du parc national de Prince Albert.