Parc national du Canada de Prince Albert

Vision écologique du parc national de Prince Albert

Vision écologique du parc national de Prince Albert

Mésangeai du Canada perché dans les branches d'épinettes.
Le parc protège des habitats terrestres et aquatiques, ainsi que des liens écologiques entre les espèces.
© Parcs Canada/Merv Syroteuk/PANP A959

Le parc national de Prince Albert se situe dans la région naturelles des plaines et plateaux boréaux du Sud et renferme une grande variété d'habitats. Pour les besoins de la vision et pour définir ce que le parc national de Prince Albert devrait représenter, le parc s'appuie sur le système de classification des écorégions de la Saskatchewan.

En coopération avec les intervenants du parc national de Prince Albert et les gestionnaires fonciers des environs, le parc permet de protéger pour toujours des écosystèmes sains représentatifs des écorégions de la zone sèche boréale moyenne et de transition boréale du Canada. Pour ce faire, il faudra maintenir ou restaurer les processus naturels (tels que le feu et les fluctuations naturelles des niveaux d'eau), la végétation, les animaux et les éléments physiques qui ont contribué à façonner la région.

Le parc national de Prince Albert protégera des habitats à la fois terrestres et aquatiques. Les liens écologiques se perpétueront dans le futur. Au nombre des éléments fauniques uniques du parc, signalons le caribou des bois, le bison des plaines et le pélican blanc d'Amérique.

Le parc continuera à protéger des communautés végétales uniques dans la région, telles que des prairies de fétuque dans partie sud du parc, des étangs marneux et des forêts d'arbres adultes.

Les systèmes aquatiques se caractériseront par une eau de qualité élevée, une diversité biologique et des processus écologiques intacts, tels que la reproduction naturelle des poissons et la fluctuation normale des niveaux d'eau.

Pour ce qui est de l'usage public du parc, on continuera à privilégier une approche appropriée et compatible avec les valeurs des parcs nationaux et le maintien de l'intégrité écologique. Les générations futures auront ainsi l'occasion de connaître un écosystème naturel et seront fières de le transmettre à leurs enfants dans le même état, mieux encore, tel qu'elles l'auront reçu de leurs parents.