Parc national du Canada des Prairies

Information aux visiteurs

Le point sur les bisons

Parcs Canada et Explore (explore.org) s'associent pour vous présenter des retransmissions vidéo en direct de bisons en liberté dans le parc national des Prairies. Des caméras ont été installées dans le bloc Ouest du parc national des Prairies, près d'un point d'eau où l'on sait que des bisons viennent s'abreuver, et près d'une colonie de chiens-de-prairie à queue noire à proximité de l'Écocircuit. Vous pouvez visiter le site Web explore.org et observer les images vidéo dans le confort de votre foyer ou à partir d'un téléphone intelligent. Pour voir en direct les images des caméras du parc, visitez le site suivant : www.explore.org/bison (note - le lien n'est offert qu'en anglais).

Soyez prudents lorsque vous observez des bisons dans le parc. Consultez notre page Sécurité des visiteurs.

Après une absence de 120 ans, le bison des plaines (Bison bison bison) a été réintroduit dans le parc national du Canada des Prairies en décembre 2005. Cette vaste prairie exposée au vent a connu la présence du bison, la sécheresse, des incendies périodiques et un climat continental variable. Avant l'arrivée des Européens, les prairies comptaient des millions de bisons en liberté. Vers 1880, de nombreux changements s'étaient produits dans le paysage et les grands troupeaux qui se déplaçaient librement autrefois avaient presque disparus. À la suite de consultations auprès d'intervenants, des voisins du parc et de spécialistes, les bisons ont été réintroduits dans le parc national des Prairies où ils prospèrent.

  • La harde initiale comprenait 71 bêtes, soit 30 jeunes mâles, 30 jeunes femelles et 11 bisons d'un an.
  • Les bisons proviennent du parc national du Canada Elk Island. Le troupeau qui y est gardé sert de source d'approvisionnement en bisons canadiens depuis de nombreuses années. Le parc Elk Island tient à jour une base de données exhaustive sur la santé des bêtes; il s'agit d'un troupeau pure race (non porteur de gènes de bovins ou de bisons des bois) exempt de maladies.
  • Les bisons ont été mis en liberté dans un enclos de 16,2 hectares (40 acres), où ils ont passé l'hiver pour leur permettre de s'adapter à leur nouvel environnement. Le 24 mai 2006, on a envoyé les bisons dans la plus grande parcelle du secteur ouest, d'une superficie totale d'environ 181 kilomètres carrés (70 milles carrés). On a choisi cette parcelle à cause de sa grande superficie, de sa source d'eau naturelle et de son accessibilité pour les visiteurs du parc.
  • Les visiteurs du parc national des Prairies sont en mesure de voir les bisons dans leur habitat naturel.
  • Après la réduction de la harde à l’automne 2015, il est resté environ 310 bisons adultes dans le parc.

Le bison est réintroduit pour rétablir les pâturages des grands herbivores dans une partie du bloc Ouest du parc. Le bison symbolise les prairies et sa présence permet d'offrir aux visiteurs une plus grande diversité d'espèces indigènes à observer lorsqu'ils visitent le parc. La réintroduction du bison contribuera aux efforts accrus en matière de rétablissement déployés au Canada et en Amérique du Nord en vue de protéger le bison. Dans le plan directeur de 2010, le bison est considéré comme l'espèce de gros herbivore de prédilection pour le broutage en tant que processus écologique dans la prairie mixte. Des bovins domestiques seront utilisés pour atteindre les objectifs écologiques à d'autres endroits du parc où il n'est pas pratique de garder des bisons. La présence de pâturages complémentera les activités d'intendance se déroulant sur les terres d'élevage avoisinantes et offrira un habitat à diverses espèces sauvages.

La réintroduction du bison dans le parc national des Prairies représente un excellent exemple des trois piliers du travail effectué par Parcs Canada - protéger les ressources naturelles et culturelles du parc, offrir des possibilités éducatives novatrices et faire bénéficier les visiteurs d'expériences mémorables où ils peuvent apprécier ce paysage unique et s'en rapprocher.