Parc national du Canada des Prairies

Sécurité des visiteurs

Bien que la plupart du temps les sorties en plein air se déroulent à merveille, il est essentiel de connaître les règles de sécurité et d’être bien préparé en cas de problèmes. Pour obtenir de l'information sur la façon de pratiquer vos activités en toute sécurité, consultez le www.adventuresmart.ca

Le parc national des Prairies est un environnement sauvage dans la prairie où il y a peu de services. Préparez-vous en conséquence! Votre sécurité dépend de votre sensibilisation aux animaux sauvages, tels le bison et le serpent à sonnettes, aux feux de prairie et aux orages, ainsi que de votre capacité à vous orienter pour trouver votre chemin!

Pour obtenir de l'information importante sur la façon de demeurer en sécurité en visitant le parc national des Prairies, veuillez parcourir les sujets ci-dessous :

La foudre La foudre cause souvent des feux d’herbe.
© Robert Postma

Les animaux sauvages

Respectez les animaux sauvages et leur milieu de vie. Ne vous en approchez pas et ne les nourrissez pas. 

Serpent à sonnettes Enroulé et prêt à mordre, un serpent à sonnettes des prairies donne son avertissement pour que vous puissiez vous éloigner, en faisant bouger sa queue frénétiquement.
© Bob Gurr

Les serpents à sonnettes

  • Portez des chaussures qui recouvrent la cheville et un pantalon : cela vous protège contre les morsures de serpent.
  • Faites attention où vous posez le pied et gardez les enfants tout près de vous, il se peut que vous n’entendiez pas le bruit des sonnettes.
  • Si vous voyez ou si vous entendez un serpent à sonnettes, demeurez calme et reculez lentement.
  • Les serpents attaqueront seulement s’ils se sentent menacés ou coincés.
  • Envisagez emprunter de guêtres pour vous protéger : communiquez avec le personnel au centre d’accueil.
  • Communiquez avec le personnel du centre d’accueil pour obtenir des renseignements concernant les restrictions qui s’appliquent au gîte d’hibernation des serpents.

Brochure

Premiers soins en cas de morsure de serpent :

  • Appelez au secours, calmez la victime, et placez-la au repos dans une position mi-assise; évitez-lui tout effort ou toute activité qui pourrait accélérer la circulation du sang et l'épanchement du venin;
  • trouvez le siège de la piqûre,
  • immobilisez le membre touché et gardez-le plus bas que le niveau du cœur; lavez abondamment le siège de la piqûre avec de l'eau savonneuse si vous en avez.
  • N'appliquez pas de garot, ni de compresse froide, ni de glace.
  • Ne pratiquez pas d'entaille au siège de la piqûre, et n'aspirez pas.
  • Dans les environs du parc, les services médicaux disposent généralement de sérum antivenin. Transportez donc la victime à l'un de ces services immédiatement.

Bison

N’oubliez pas que les bisons sont des animaux sauvages, et qu’à mesure que le troupeau croît, les rencontres avec les visiteurs croissent aussi. La meilleure façon de vous protéger est de garder une distance sécuritaire de 100 mètres ou plus. Si vous vous approchez trop des animaux sauvages, vous harcelez la faune et vous pourriez mettre votre vie en danger.

Bison Une harde de bisons des plaines errent librement dans cette merveilleuse oasis.
© Wes Olson
  • Si vous croisez un bison en voiture, restez dans votre véhicule et ne klaxonnez pas.
  • Soyez prudent lorsque vous faites du vélo, de l’équitation, ou que êtes à pied (particulièrement avec vos animaux domestiques), et gardez une distance de 100 mètres des bisons (la longueur d’un terrain de football).
  • Les bisons sont plus agressifs pendant la saison de mise bas (en mai) et la saison du rut (de la mi-juillet à la fin août).

Tenez-vous aux aguets des signes d’agression du bison :

  • Il secoue la tête.
  • Il piaffe (il frappe le sol du sabot).
  • Il fonce en votre direction sur de courtes distances ou il se précipite vers vous.
  • Il renifle très fort.
  • Il dresse la queue.

Brochure

Visites des colonies de chiens-de-prairie

  • Sachez que les puces de rongeurs comme les chiens-de-prairie peuvent transmettre des maladies.
  • Tenez vos animaux de compagnie loin des colonies de chiens-de-prairie. Faites-le pour leur sécurité et la vôtre.
  • Entrez le bord de votre pantalon à l’intérieur de vos chaussettes, et appliquez de l’insectifuge à base de DEET.
  • Faites attention aux veuves noires et aux puces, particulièrement dans les terriers de chiens-de-prairie.
  • Ne touchez pas aux animaux morts! Dans la mesure du possible, signalez-les au personnel du parc (nous aimerions avoir des photos et connaître l’emplacement).

Morsures d’insectes

Tique Les piqûres de moustiques et de tiques peuvent causer diverses maladies, dont la fièvre du Nil occidental et la maladie de Lyme.
© Parcs Canada
  • Les moustiques : dans cette région, peuvent transmettre le virus du Nil occidental.
  • Les tiques : pourraient transmettre la maladie de Lyme. 
  • Les puces :  que l’on trouve dans des colonies de chiens de prairie pourraient transmettre la peste sylvatique. 
  • Les veuves noires :  sont des araignées venimeuses que l’on trouve dans les terriers.

Prévention des morsures d’insectes :  

  • Parcs Canada recommande de ne pas de circuler à pied dans les colonies de chiens de prairie 
  • Utilisez un insectifuge contenant du DEET sur les pieds, les chevilles, les jambes, les bras et le haut du corps.
  • Évitez de mettre les mains dans les terriers.
  • Rentrez vos bas de pantalon dans vos chaussettes afin de réduire les chances d’entrer en contact avec les insectes.

Feux échappés des Prairies

Feux de prairie Avertissez le bureau d’administration du parc si vous voyez de la fumée ou des flammes en composant le 911.
© Parcs Canada
  • Préparez-vous à des changements soudains de température.
  • Des changements tels que des vents forts et des orages électriques. Les éclairs déclenchent souvent des feux d’herbe – évitez de vous tenir sur des terrains surélevés et près des clôtures barbelées
  • Signalez toute apparition de fumée ou de flammes à l’agent du parc ou composez le 911
  • Les feux d’herbe se propagent rapidement! Soyez prêts à évacuer!

Si vous êtes entourés d'un feu, rendez-vous aux endroits où il y a peu de végétation (p. ex., chemins de gravier, les colonies de chiens de prairie) ou des endroits brûlés (p. ex., la zone noire)

Météo

En été, les températures de la journée sont plutôt élevées, la moyenne se situant à plus de 25 °C et souvent dans les 30 °C. Le changement rapide des conditions du temps est commun, spécialement lors des fins d'après-midi d'orages et d'éclairs durant l'été. Les vents sévères sont dangereux et se trouver un abri peut être difficile. Les soirées se refroidissent dans les 10 et bas 20 °C. Le parc reçoit peu de précipitations et celles-ci se présentent généralement sous forme de courtes averses. Cependant, lorsqu'il y a une averse, les routes ne sont généralement pas carossables pendant et après l'averse. Mais lorsque que cela arrive peu importe la quantité des précipitations, les routes du parc deviennent impraticables lorsqu'elles sont mouillées.

L’eau

Toutes les surfaces d'eau dans la région incluant les étangs, les marais, les fosses-réservoirs, les barrages, les ruisseaux et les rivières sont généralement salines et non potables. Traiter l'eau en la faisant bouillir, en la filtrant et en y ajoutant de l'iode peut enlever certaines bactéries, mais ces processus n'aideront pas à se débarrasser de la salinité.

Apportez toujours avec vous une quantité adéquate d'eau potable.

Les trous d’enlisement/sable mouvant

Les trous d'enlisement sont plutôt rares dans le parc, mais ils existent au bloc est du parc. Ils sont trompeurs, car la mince couche de boue recouvre un trou beaucoup plus profond. Apportez un bâton de marche pour vérifier ces endroits.

Faites attention au sable mouvant dans le bloc Est – En règle générale, des panneaux indiquent la présence de sable mouvant. Communiquez avec un représentant du centre d’accueil McGowan avant de partir à l’aventure.

Danger au sol

Ayez des chaussures résistantes.
© Wendy Michael

Certaines sections du Parc sont couvertes d'une épaisse couche de cactus. Ouvrez l'œil, particulièrement dans le creux des vallées et sur les pentes exposées au soleil (sud). Les mauvaises terres « badlands » sont formées de pentes abruptes recouvertes de cailloux, de roches et de racines exposées, elles sont composées aussi de glissements de terrain et de ravins.

Portez des chaussures solides à semelle épaisse qui couvrent complètement le pied. De plus, de nombreux buissons épineux et herbages atteignent une hauteur telle qu'ils présentent un risque à la peau découverte. On recommande fortement de porter un pantalon long plutôt qu'un short pour faire une randonnée dans le parc.

Dangers inhérents aux constructions

Le parc national des Prairies compte un bon nombre de fermes et de ranchs qui font partie intégrante du paysage culturel. Les vieux bâtiments constituent un habitat pour la faune, mais les constructions peuvent être fragiles et donc susceptibles de s'effondrer. L'enlèvement de certains édifices plus récents est prévu au cours des quelques prochaines années, et ces travaux pourraient présenter des dangers. De même, il peut y avoir des fils barbelés, de vieilles machines et des trous dissimulés dans l'herbe autour de ces bâtiments.

Nous vous recommandons donc d'être prudents en explorant ces sites et de ne pas entrer dans les bâtiments.

Pour trouver votre chemin

  • Obtenez les renseignements les plus récents, les cartes, la météo et les conditions routières au centre d’accueil ou au kiosque du parc.
  • Ne comptez pas sur votre téléphone cellulaire; la réception put être variable.
  • Informez-vous de vos coordonnées géographique au centre d’accueil et utilisez des outils d’orientation (cartes, boussoles, GPS).
SERVICES D’URGENCE
911-Police, pompiers, ambulance
(La couverture cellulaire est limitée)
306 298-2166 (appuyez sur le 2)
1 877 852-3100
Garde de parc : 306 741-4148
GRC – bloc Ouest, 306 625-6400 (Ponteix), en tout temps
GRC – bloc Est, 306 642-7110 (Assiniboia), en tout temps 
 

La sécurité est l'affaire de tous

À Parcs Canada, nous fournissons notre part d'efforts pour veiller à ce que votre visite soit sécuritaire en évaluant les risques, en gérant les dangers et en offrant une information librement accessible à tous. En tant que visiteurs, vous pouvez également contribuer à cette démarche en vous assurant d'obtenir l'information dont vous avez besoin pour demeurer en sécurité et prendre des décisions éclairées, tout en appréciant ces lieux exceptionnels. Visitez nos sites Web et arrêtez-vous à un centre d'accueil pour parler à nos employés et pour obtenir l'information la plus récente. Pour vous assurer d'une visite sécuritaire et mémorable, vous devez être bien préparé avant d'entreprendre toute activité à laquelle vous souhaitez participer.

Planification d'une visite sécuritaire dans un parc national