Parc national du Canada des Prairies

Géologie et Paléontologie

Événements et activités

La fièvre des fossiles

Vous avez la fièvre des fossiles? Passez la journée à creuser avec des paléontologues de l’Université McGill : ils déterreront des fossiles datant de 65,5 millions d’années à la recherche du secret de la disparition des dinosaures. Il s’agit d’une occasion exceptionnelle de voir de près la paléontologie aux côtés des paléontologues de renommée internationale.
Du 14 au 18 août, bloc Est.

Un tarif supérieur s’applique. Veuillez vous inscrire au centre d’accueil McGowan (bloc Est); le nombre de places est limité.

Bouffée d'air frais dans les badlands

Creusez dans le fin fond à la recherche de fossiles et faites une balade en charrette pour voir les badlands! Écoutez les récits des aventures des maîtres paléontologues du passé et du présent. Dégustez un repas savoureux entouré d’une équipe de paléontologie avant d’aller faire la fête au camping du Ruisseau-Rock. Terminez la soirée près d’un feu de camp.
Le 16 août, à 16 h, bloc Est.

Des droits pour les activités spéciales sont exigés. Ne manquez pas les causeries près du feu, récits et S’mores le vendredi soir; et une promenade dans le parc le dimanche matin. Inscrivez-vous au centre d’accueil McGowan (bloc Est).

Appelez-nous au 1.306.476.2018 pour plus d’information
Adresse électronique :
grasslands.info@pc.gc.ca


Histoire géologique et paléontologique

L'impressionnante butte 70-Mile légèrement parsemée de neige. Ceci est un des plus hauts points du bloc Ouest des prairies
L’impressionnante butte 70-Mile légèrement parsemée de neige. Ceci est un des plus hauts points du bloc Ouest des prairies.
© Parcs Canada / James R. Page, 2001 / 08.81.03.10(65)

La vallée de la rivière Frenchman est la toile de fond du bloc ouest du parc. L'écoulement des eaux de fusion glaciaire a laissé des plateaux profondément accidentés, des coulées et l'étonnante butte 70-Mile, qui réjouit d'un panorama imprenable les amateurs d'escalade.

Presque dénudés de végétation, les badlands de Killdeer révèlent  les couleurs multiples de leurs couches du sol
Presque dénudés de végétation, les badlands de Killdeer révèlent les couleurs multiples de leurs couches du sol.
© Parcs Canada / James R. Page, 2001

Quant au bloc est du parc, il est dominé par les badlands Killdeer de la région du ruisseau Rock et est représentatif des hautes terres de Wood Mountain. Le paysage est caractérisé par les couches dénudées des formations Bearpaw, Eastend, Whitemud, Frenchman et Ravenscrag. Les badlands Killdeer, qui n'ont pas subi la glaciation, renferment des strates érodées aux couleurs multiples vieilles de 60 000 000 ans.

Des fossiles des coquillages ''inoceramus'' du dernier passage de mer intercontinental datant de 70-80 millions d'années.
Des fossiles des coquillages «inoceramus» du dernier passage de mer intercontinental datant de 70-80 millions d’années.
© Parcs Canada / Colette Schmidt, 2001

Le parc présente un paysage géologique frappant, où des centaines de mètres carrés de roche sédimentaire sont exposés. Il constitue une fenêtre sur la brève période géologique correspondant à l'extinction des dinosaures. En fait, c'est dans ce paysage révélateur des badlands Killdeer que sir George Mercer Dawson, géologue et naturaliste de la North American Boundary Commission de Sa Majesté, a fait en 1874 la première découverte documentée de fossiles de dinosaures dans l"ouest du Canada.