Parc national du Canada des Prairies

Histoire géologique et paléontologique

 

La vallée de la rivière Frenchman est la toile de fond du bloc ouest du parc. L'écoulement des eaux de fusion glaciaire a laissé des plateaux profondément accidentés, des coulées et l'étonnante butte 70-Mile, qui réjouit d'un panorama imprenable les amateurs d'escalade.

Quant au bloc est du parc, il est dominé par les badlands Killdeer de la région du ruisseau Rock et est représentatif des hautes terres de Wood Mountain. Le paysage est caractérisé par les couches dénudées des formations Bearpaw, Eastend, Whitemud, Frenchman et Ravenscrag. Les badlands Killdeer, qui n'ont pas subi la glaciation, renferment des strates érodées aux couleurs multiples vieilles de 60 000 000 ans.

Le parc présente un paysage géologique frappant, où des centaines de mètres carrés de roche sédimentaire sont exposés. Il constitue une fenêtre sur la brève période géologique correspondant à l'extinction des dinosaures. En fait, c'est dans ce paysage révélateur des badlands Killdeer que sir George Mercer Dawson, géologue et naturaliste de la North American Boundary Commission de Sa Majesté, a fait en 1874 la première découverte documentée de fossiles de dinosaures dans l"ouest du Canada.