Parc national de la Mauricie

Un pêcheur et son épouse sur un quai. 
La pêche récréative, une activité au cœur de la nature. © Parcs Canada

Pêche récréative

Le parc national de la Mauricie offre une expérience de pêche récréative formidable. C’est le moyen idéal pour permettre aux visiteurs d’exercer la pêche dans le plus grand respect de la protection des ressources naturelles. Étant la seule activité d'exploitation à être permise à l’intérieur de nos frontières, la pêche à la ligne est régie par divers règlements afin d’assurer le maintien de l'intégrité des écosystèmes aquatiques.

Tarification et horaire
Obtention d’un permis
Limites et prises de possession
Règlements sur la pêche récréative
La gestion de la pêche récréative

Tarification et horaire

Permis journalier : 9,80 $
Permis annuel : 34,30 $

Ouverture de la saison de pêche 2014 :
Du samedi 31 mai au lundi 1er septembre, à l’exception de l’achigan à petite bouche, qui ouvre du mardi 24 juin au lundi 1er septembre.

Obtention d’un permis

Afin de procéder à une saine gestion de la pêche récréative, le parc national de la Mauricie se doit de limiter les places pour cette activité. De ce fait, des tirages au sort sont organisés afin que la distribution des permis soit juste et équitable. Si les places ne sont pas toutes distribuées lors des tirages au sort, celles-ci peuvent être octroyées au cours de la journée aux endroits suivant :

  • Centre d’accueil de Saint-Mathieu
  • Centre d’accueil et d’interprétation de Saint-Jean-des-Piles
  • Kiosque du terrain de camping de la Rivière-à-la-Pêche
  • Kiosque du terrain de camping Wapizagonke

Afin de pêcher au parc, tout pêcheur doit se munir d'un permis de pêche du parc national de la Mauricie. Une pièce d’identité est obligatoire.

Les tirages au sort ayant lieu sur les terrains de camping sont réservés exclusivement aux campeurs pendant la période qu’ils séjournent au parc. En plus d’une pièce d’identité, ces derniers doivent présenter leur permis de camping valide indiquant les dates et heures d’arrivée et de départ.

Limites de prises et de possession :

  • La limite de prise quotidienne est de cinq poissons, toutes espèces incluses, dont pas plus de deux touladis (truite grises) ou trois brochets du nord. Les limites de possession sont identiques aux limites quotidiennes.
  • Il est interdit de continuer à pêcher après que l'une de ces limites soit atteinte. Les limites de prises sont applicables à chaque pêcheur qui détient un permis de pêche et non à l'ensemble du groupe.
  • Toute prise accidentelle d'achigan avant la date d'ouverture (24 juin) doit obligatoirement être remise à l'eau avec les précautions appropriées pour favoriser la survie du poisson.
  • Il est interdit de remettre à l'eau un poisson des espèces suivantes capturé lors d'une activité de pêche à la ligne dans le parc national de la Mauricie : Omble de fontaine (truite mouchetée) et Touladi (truite grise ou truite de lac).

Règlements sur la pêche récréative

Permis :

Les permis n’est valide que s’il est signé par son détenteur.

  • Le permis de pêche doit être en votre possession en tout temps lors de vos déplacements dans le parc.
  • Le permis précise votre ou vos lacs d'affectation. Vous n'avez droit qu'à un seul lac de pêche par jour.
  • Les personnes de moins de 16 ans peuvent pêcher sur le permis d'un adulte à condition d'être accompagnés par cet adulte.

Recensement :

  • Toute personne qui a obtenu un permis de pêche doit le rapporter à l'un des centres d'accueil avant 21 h afin de faire recenser ses prises et d'établir l'effort de pêche, et ce, qu'il ait ou non pratiqué la pêche et qu'il ait ou non capturé des poissons.

Matériel :

Il est interdit :

  • D’utiliser un lest en plomb (plomb à pêche) ou une turlutte plombée (jigs) pesant moins de 50 g.
  • De propulser une embarcation à l'aide d'un moteur à essence ou électrique et d’utiliser un appareillage capable de détecter les poissons (sonar).
  • De laisser une ligne sans surveillance ou utiliser plus d'une ligne à pêche.
  • D’avoir en sa possession ou utiliser des poissons appâts vivants ou morts, des morceaux de poissons ou des œufs de poissons.

Autres règlements :

Il est interdit :

  • De pêcher sur un lac autre que le lac d'affectation.
  • D’avoir en sa possession du matériel de pêche dans le parc national de la Mauricie, à moins d'être titulaire d'un permis valide ou de garder le matériel de pêche à l'intérieur d'un véhicule automobile.
  • De pratiquer la pêche entre une heure après le coucher du soleil et une heure avant le lever du soleil.
  • De déposer des poissons morts ou des déchets de poissons dans les eaux du parc.
  • D’accéder au lac Français et à la portion du lac Baie des Onze Îles communément appelée baie Verte.
  • D’arrêter sur les îles.

La gestion de la pêche récréative

Sous le miroir des lacs se cache un monde méconnu de la plupart d'entre nous. Bien qu'il s'agisse d'une activité d'exploitation, la pêche à la ligne est considérée par Parcs Canada comme une façon acceptable d'accéder à cet univers invisible, largement dominé par les poissons. Toutefois, la question de savoir s'il est justifié de ne pas protéger ces organismes au même titre que les autres dans le contexte de gestion des parcs nationaux se pose toujours.

Dans le parc, la pêche à la ligne est gérée de façon à protéger l'essence même la ressource, c'est-à-dire de manière à maintenir les caractéristiques des populations et le potentiel évolutif des lignées des espèces indigènes qui nous ont été léguées à la suite de 10 000 ans d'évolution locale. L'objectif premier de la gestion est de permettre aux populations de poissons d'évoluer librement dans les conditions environnementales changeantes que nous connaissons aujourd'hui. Pour ce faire, aucun ensemencement ou aménagement pour favoriser la pêche ne sont permis dans les parcs nationaux.

Les règles relatives à la pratique de la pêche sont entre autres définies par l'achalandage en un lieu et un moment donné. Ainsi, le nombre de pêcheurs par lac est contingenté quotidiennement. Cette façon de faire permet de maintenir des activités de pêche durant toute la saison. La réglementation est restrictive, c'est-à-dire que ce ne sont pas tous les lacs qui sont ouverts à la pêche, que les limites de prises et de possession sont plus basses qu'ailleurs et que la remise à l'eau de truites (omble de fontaine ou touladi) est interdite. Le parc désire promouvoir une expérience de plein air de qualité pour le plus grand nombre de pêcheurs plutôt que la récolte d'une abondance de poissons.

La gestion des ressources est contrôlée par des quotas: dans chaque lac, un poids maximal de poissons pouvant être capturés est fixé pour chaque espèce. Le système de gestion de la demande est basé sur l'enregistrement quotidien des pêcheurs et sur l'obligation de se présenter à un poste d'enregistrement à la fin de l'activité afin de remettre le permis et de faire recenser les captures (incluant les poissons consommés et ceux remis à l'eau). L'évolution des captures est suivie de façon hebdomadaire. Ce système a permis de maintenir une qualité de pêche constante depuis plus de 30 ans. Votre collaboration est primordiale!

L'omble de fontaine, mieux connue sous le nom de « truite mouchetée », est la principale espèce indigène dans le parc. Elle compte pour plus de 80 % des prises. On peut aussi capturer le touladi, l'achigan, le brochet et plusieurs autres espèces dans les 30 lacs où la pêche est permise.