Images sur le vif de Forillon

Le coyote

Il est très rare que les visiteurs du parc aperçoivent un coyote. En effet, avec seulement une vingtaine d'individus, le coyote n’est pas très présent sur le territoire. De plus, il a gardé sa crainte naturelle de l’humain.

Coyote


Le chant du coyote

Il arrive que les résidants qui vivent en bordure du parc entendent les vocalises des coyotes. Ces dernières consistent en des hurlements suivis de jappements. Même s’ils ne sont que deux coyotes à hurler, quand ils le font à l’unisson, on a l’impression qu’ils sont une dizaine!

C’est souvent à partir du mois d’août qu’on entend le plus de hurlements de coyote. À cette période, les petits de l’année apprennent à chasser avec leur mère et pratiquent leurs « chants ».

Comportement social

Les coyotes vivent seuls ou en couples, ou encore en petits groupes familiaux.
Ils sont mieux adaptés au milieu agroforestier (aux milieux plus ouverts) qu’aux forêts denses.

On sait que le coyote évite le loup. Et comme le loup a été exterminé de la rive sud du Saint-Laurent, le coyote en a profité pour monter plus au nord ainsi qu’en Gaspésie.

Quand il est seul, le coyote s’attaque à des animaux plus petits que lui, comme les oiseaux et les petits mammifères (campagnol, marmotte, souris, etc.). Il mange aussi des fruits, des insectes et des carcasses animales qu’il trouve. Il s’agit donc d’un animal opportuniste. En groupe, il ose davantage s’attaquer au cerf de Virginie.

Le coyote mange en entier les carcasses animales, quoiqu’il lui arrive d’en cacher des morceaux pour plus tard. Fait intéressant, une fois qu’il a mangé toute la nourriture d’une cache, il marque l’endroit en urinant. Ceci lui permettrait de savoir que la cache est vide, même si elle sent la nourriture. Ainsi, il ne perdra pas de temps à y chercher un repas!

Conseils très utiles pour les résidants afin de ne pas attirer de coyotes sur leur propriété :
Vivre avec les coyotes (Ministère des ressources naturelles de l'Ontario)


Pour plus d’information sur la gestion du coyote en dehors des limites du parc :
Fiches individuelles d'animaux importuns (Développement durable, Environnement, Faune et Parcs, Québec)


Parcs Canada est responsable de la gestion de la faune sur ses territoires. En dehors de ceux-ci, ce sont d'autres ministères ou agences, soit provinciales ou fédérales, qui ont autorité. La gestion de la faune terrestre au Québec relève du ministère des Ressources naturelles et de la Faune.