Parc national du Canada de l'Île-du-Prince-Édouard

Greenwich

L'extrémité ouest de la péninsule de Greenwich, qui sépare la baie St. Peters du golfe du Saint-Laurent, a été annexée au parc national de l'Île-du-Prince-Édouard en 1998 dans le but de protéger et de préserver les ressources naturelles et culturelles qu'elle renferme.

Dunes paraboliques
Dunes paraboliques

Le secteur comprend un vaste réseau de dunes côtières fragiles, des terres humides et divers habitats naturels abritant de nombreuses plantes rares. Parmi les plus spectaculaires caractéristiques naturelles protégées à Greenwich, il faut mentionner les dunes paraboliques majestueuses et très mobiles, ainsi que les contre-crêtes ou Gegenwälle qui les accompagnent. Ce phénomène est très rare en Amérique du Nord.

La culture et l'histoire de Greenwich sont également remarquables. La recherche qui se poursuit dans le secteur a permis jusqu'à présent de dévoiler un tableau saisissant de paysages en constante évolution. Les fouilles archéologiques effectuées de 1993 à 2002 par le Musée canadien des civilisations, et par Parcs Canada ont révélé des vestiges laissés par les principales cultures qui ont peuplé l'Île-du-Prince-Édouard au cours des dix derniers millénaires, notamment les premiers autochtones, les Mi'kmaq, les colons français et acadiens, ainsi que les immigrants écossais, irlandais et anglais.

Centre d'interprétation de Greenwich

Plus de 20 éléments d'exposition pour vous aider à comprendre et à apprécier la remarquable histoire naturelle et culturelle de cet endroit spécial. Le centre est entièrement accessible en fauteuil roulant et comprend en outre une boutique de souvenirs et une salle polyvalente. >>Centre d'interprétation de Greenwich

Exposition Ni'n na L'nu à Greenwich

Ni'n na L'nu Exbibit

L’Agence Parcs Canada est heureuse de présenter l’exposition Ni’n na L’nu: les Mi’kmaq de l’Île-du-Prince-Édouard. L’expression « Ni'n na L'Nu » signifie « je fais partie du peuple ». Elle est encore plus ancienne que le terme « Mi'kmaq », qui remonte aux débuts de l’époque française.

Cette exposition primée présente l’histoire des Mi’kmaq de l’île comme elle ne l’a jamais été au moyen d’illustrations et de mots. Des toutes premières données archéologiques et des plus anciennes traditions orales jusqu’à nos jours, l’histoire des Mi’kmaq d’Epekwitk (« Île du Prince Édouard » en Mi’kmaq) prend une dimension concrète dans le cadre de cette exposition qui nous frappe par sa créativité. Mettant en valeur des artéfacts originaux et reproduits, l’exposition fait revivre le passé en transmettant les histoires des aînés mi’kmaq grâce à des bandes sonores et à de la musique, ainsi que par des images et des scénarimages interactifs affichés à l’extérieur et à l’intérieur de cinq structures semblables à des wigwams.

L’exposition a été mise sur pied par la Confédération des Mi’kmaq de l’île, avec l’appui de Parcs Canada, de Patrimoine canadien et du gouvernement de l’Î-.P.-É., et le prix du patrimoine de l’Î. P. É. lui a récemment été décerné. Sur l'affichage jusqu'au 8 septembre.

Sentiers de randonnée

Les trois sentiers sont réservés à la randonnée pédestre, et leur distance varie de 1,25 km à 4,5 km. Ils traversent tour à tour des boisés touffus, des champs abandonnés et des étangs, notamment l'étang Bowley où la vue est magnifique. Les sentiers sont dotés de panneaux d'interprétation sur l'écosystème unique et la riche histoire de la région. Ils sont ouverts au public de la fin du printemps à la fin de l'automne. >>Sentiers de randonnée

Installation balnéaire

L'installation est construite suivant des principes de conception durable. L'électricité y est produite au moyen d'énergie éolienne et solaire. Des toilettes à compostage y remplacent le réseau conventionnel d'égouts. L'installation regroupe des toilettes, des cabines, des douches extérieures, un vaste abri de pique-nique, un trottoir de bois menant à la plage et une tour d'observation. >>Natation et activités de plage

Accès hors saison

Les parcs de stationnement, les sentiers, les trottoirs et les escaliers à Greenwich, Parc national de l’Î.-P.-É. ne seront pas entretenus entre la fête de l’Action de grâces et la fête de Victoria chaque année. Pendant cette période, Parcs Canada n'intervient pas en cas d'urgence. Ce secteur comporte des dangers liés aux conditions naturelles, le risque de blessure grave ou d'accident mortel y est donc accru. Si vous décidez d’utiliser ces sentiers non entretenus, sachez que vous le faites à vos risques et périls. Parcs Canada décline toute responsabilité et s'appuie sur la loi provinciale sur la responsabilité des occupants (RSPEI 1988, O-2)

Géocachette à Greenwich

Visitez le site www.geocaching.com pour obtenir les coordonnées de la première cache à Greenwich, et trouvez les trois caches pour gagner une géopièce de Parcs Canada! Rendez-vous au magasin The Turret Bell à St. Peters pour louer un GPS ou pour vous aider à en apprendre les rudiments.


Lien touristique

Island East Tourism Group (en anglais seulement)