Parc national du Canada de l'Île-du-Prince-Édouard

Au fil de L’EAU : Notes sur le patrimoine des aires spéciales protégées de Parcs Canada à l’Île-du-Prince-Édouard

Espèces en péril - Pluviers siffleurs

Vous prévoyez une visite au parc national de l’Île-du-Prince-Édouard au printemps? Si c’est le cas, soyez attentif aux pluviers siffleurs, ces oiseaux délicats en voie de disparition. Aidez-nous à leur venir en aide! Soyez à l’affût des nids non protégés et si vous en voyez, signalez-les au personnel de Parcs Canada.

** Surveillance du pluvier siffleur - 2013 - Nouveau!

Leur histoire

Les pluviers siffleurs, oiseaux au chant mélodieux et aux mouvements rapides, sont un rappel vivant de la fragile beauté de nos côtes. Chaque printemps, ces oiseaux de rivage en voie de disparition dans le monde entier reviennent à l’Île-du-Prince-Édouard. Ils y nichent sur les plages sablonneuses et camouflent leurs œufs sous du gravier et des morceaux de coquillages. À l’éclosion, les oisillons sont capables de courir et de partir à la quête de nourriture dans les quelques heures qui suivent!

Le film vidéo qui vous est présenté vous montrera ce que fait Parcs Canada pour rétablir les populations de pluviers siffleurs dans le parc national de l’Île du Prince Édouard. Vous y verrez des pluviers siffleurs évoluer au sein du parc.

Pour visionner la vidéo, vous devez activer le Javascript dans les préférences de votre fureteur et téléchargerAdobe Flash Player.


Vidéo : Les pluviers en temps difficiles
Visionnez la vidéo en haute définition sur YouTube

Menaces pesant sur ces oiseaux en voie de disparition

C’est en 1985 que le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a désigné le pluvier siffleur espèce en voie de disparition. De nombreuses menaces pèsent sur ce petit oiseau et sur ses frêles oisillons.


© Martin Paquet

Les prédateurs naturels, comme les renards, les corneilles et les visons, ainsi que des conditions météorologiques particulièrement mauvaises, comme les tempêtes et les marées de vives-eaux, peuvent occasionner la destruction des nids. La survie du pluvier siffleur est aussi menacée par l’utilisation concurrentielle dont son habitat fait l’objet de la part des gens et de leurs animaux de compagnie, qui par leur présence perturbent les nids, les oiseaux et leurs environs.

Mesures de protection prises par Parcs Canada

Parcs Canada cherche à rétablir les populations de pluviers siffleurs dans le parc national de l’Île du-Prince-Édouard depuis 1982. L’Agence travaille en étroite collaboration avec l’Island Nature Trust, d’autres parcs nationaux et le Service canadien de la faune pour coordonner et optimiser les initiatives de rétablissement et rendre compte de la situation courante du pluvier siffleur.

À la mi-avril, quand les oiseaux arrivent dans le parc, le personnel recueille des données sur leur nombre, sur les endroits qu’ils fréquentent et sur leur succès de reproduction dans le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard.
 
Des mesures de gestion, comme la fermeture de plages, le sauvetage en cas d’inondation et les exclos, sont utilisées pour protéger les oiseaux et les oisillons ainsi que pour accroître la productivité des nids. La présence d’animaux domestiques sur les plages de l’Île-du-Prince-Édouard est interdite chaque année du 1er avril au 15 octobre afin de faire en sorte que l’habitat des oiseaux siffleurs (et des autres oiseaux de rivage) ne soit pas dérangé.

Le nombre de couples de pluviers siffleurs dans le parc est en déclin, mais leur taux de productivité est passable. La recherche se poursuit et Parcs Canada continue d’œuvrer de concert avec les universités et d’autres organismes pour mieux comprendre la cause de ce déclin.

Ce que vous pouvez faire

Il est facile de participer au rétablissement du pluvier siffleur.

Voir à ce que sa zone de nidification ne soit pas perturbée est déjà un bon moyen de contribuer au rétablissement de cette espèce en péril.

Si vous vous trouvez sur une plage où nichent des pluviers siffleurs, vous ferez œuvre utile en respectant les fermetures de zone et en renseignant les gens sur cet oiseau et sur les difficultés qu’il rencontre. Si vous pensez avoir repéré un nid non protégé, signalez-le au personnel du parc.

Pour en savoir davantage, appeler au 902-672-6350. En apprenant à mieux connaître le pluvier siffleur et en partageant avec autrui vos connaissances à son sujet vous contribuerez à protéger cette espèce en voie de disparition.