Parc national du Canada de l'Île-du-Prince-Édouard

Les écosystèmes côtiers – La protection du pluvier siffleur

Parcs Canada surveille les populations de pluviers  siffleurs dans le parc national de l'Île-du-Prince-Édouard depuis 1982. Parcs Canada surveille les populations de pluviers siffleurs dans le parc national de l'Île-du-Prince-Édouard depuis 1982.
©Parcs Canada

Le chant mélodieux et les petits pas rapides du pluvier siffleur sont un charmant rappel de la beauté fragile de nos côtes. Chaque printemps, cet oiseau de rivage en voie de disparition dans le monde entier retourne à l’Île-du-Prince-Édouard. Il niche sur les plages sablonneuses et utilise du gravier et des coquillages brisés pour camoufler ses œufs.

Ce petit oiseau et ses oisillons font face à de nombreuses menaces. La perturbation des nids et du milieu environnant par les humains et leurs animaux de compagnie, les prédateurs, comme les renards et les corneilles, ainsi que le mauvais temps, comme les tempêtes et les marées de vives-eaux, peuvent entraîner la destruction des nids.

Parcs Canada surveille les populations de pluviers siffleurs dans le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard depuis 1982. À la mi-avril, quand les oiseaux arrivent dans le parc, le personnel recueille des renseignements sur leurs activités, leurs nids et les conditions environnantes. Les secteurs des plages où les oiseaux ont pondu leurs œufs sont fermés aux visiteurs afin de protéger les nids et les oisillons. À certains endroits, le personnel installe des exclos, ou des barrières circulaires, autour des nids pour accroître la protection contre les prédateurs.

Entre dix et vingt couples de pluviers siffleurs nichent habituellement dans le parc. « Notre but est d’assurer la survie d’au moins deux oisillons par nid », explique Linda Thomas, technicienne de la conservation des ressources et coordonnatrice du programme de protection du pluvier siffleur du parc. « Grâce aux mesures qui ont été prises dans le parc pour protéger le pluvier, la productivité des nids a été généralement bonne. »

Nous vous demandons de respecter les aires de nidification du pluvier siffleur en évitant d’entrer dans les secteurs fermés quand vous visitez le parc. Si vous pensez avoir trouvé un nid non protégé, veuillez en aviser le personnel du parc. En vous renseignant sur le pluvier siffleur et en transmettant vos connaissances à d’autres, vous pouvez contribuer à la protection de cette espèce en voie de disparition.