Parc national du Canada Pukaskwa

Loisirs à incidence minimale

Lignes directrices pour les visites dans l’arrière-pays du parc national Pukaskwa

Le parc national Pukaskwa protège une partie du rivage du lac Supérieur et de la forêt boréale qui revêt une importance à l’échelle nationale. En l’absence de tout accès routier, la rive du lac Supérieur entre l’anse Hattie et Michipicoten est la moins aménagée des Grands Lacs. Étant donné que le public est de plus en plus intéressé à explorer cette région, nous vous demandons de prendre des mesures destinées à réduire l’incidence de votre présence sur l’écosystème du parc. En adoptant une attitude d’intendants et non de consommateurs, nous pourrons assurer la subsistance des étendues sauvages.

AVANT LE VOYAGE

  • Voyagez en petit groupe afin de minimiser l’incidence de votre présence dans la région. Le parc national Pukaskwa limite la taille des groupes à huit personnes ou moins.
  • Essayez de vous passer de savon. Si vous devez vous en servir, n’utilisez que du savon biodégradable pour la toilette et la vaisselle. L’eau usée doit être filtrée à travers le sol pour que les contaminants se dissolvent, même si on utilise du savon biodégradable.
  • Réduisez le volume de vos déchets en planifiant vos repas avec soin et en plaçant les aliments dans des contenants réutilisables. Évitez de suremballer vos aliments et votre matériel. Évitez d’apporter du verre, des boîtes de conserve, des attaches métalliques et des élastiques.
  • Apportez une veste de protection contre les insectes et de l’insectifuge, spécialement lors du pic d’abondance des insectes en juin et juillet.
  • Apportez un transplantoir ou une pelle pliante.
  • Apportez une corde d’au moins 15 m (50 pieds) de longueur pour suspendre votre nourriture au cas où aucun contenant à l’épreuve des ours n’est disponible.
  • Songez à laisser votre animal de compagnie chez vous. Les chiens peuvent menacer les animaux sauvages et souvent, refusent de traverser les ponts suspendus.

PENDANT LE VOYAGE

  • Résistez à la tentation de nourrir les animaux, peu importe leur degré de familiarité ou de curiosité. Leur donner des restes peut modifier leurs habitudes alimentaires. Il est interdit par la loi de nourrir les animaux dans un parc national.
  • Gardez vos distances par rapport aux animaux. Utilisez des jumelles et des téléobjectifs pour observer et photographier la faune. Si l’animal s’éloigne, adopte un comportement agressif ou défensif ou s’approche de vous, c’est que vous êtes trop près. Éviter de perturber des zones importantes comme les tanières, les nids et les aires d’alimentation évidentes.
  • Faites attention où vous marchez quand vous explorez le parc – minimisez les incidences sur la végétation, les lichens, les mousses et les sols en marchant sur les pierres exposées et les plages et en demeurant sur les sentiers.
  • Laissez tous les objets et tous les êtres vivants où ils se trouvent, y compris les plantes, les roches, le bois et les artéfacts culturels. Certains objets et endroits revêtent un caractère sacré pour les peuples autochtones et doivent être traités avec respect.
  • Le bruit porte et peut déranger. Respectez le droit des autres à l’intimité et à la quiétude.

EMPLACEMENTS DE CAMPING

  • Utilisez les tabliers de tente, les foyers aménagés, les contenants à l’épreuve des ours, les sentiers et les latrines s’il y en a. Si vous placez votre tente sur un emplacement désigné, vous serez sûr d’être sur un site de niveau et bien drainé.
  • Ailleurs dans l’arrière-pays, installez-vous de préférence sur une plage sablonneuse. Choisissez un emplacement ouvert, loin des fourrés de baies sauvages, des pistes d’animaux et du bruit de l’eau courante. Évitez les endroits où il y a des traces du passage d’ours.
  • Rapportez tous vos déchets, y compris les restes de nourriture. Lorsque vous quittez votre emplacement, ne laissez rien dans les contenants à l’épreuve des ours. Si possible, rapportez même les déchets laissés par les autres.

DÉCHETS ET EAUX USÉES

Déchets sanitaires
  • Utilisez les toilettes extérieures s’il y en a.
  • Sinon, choisissez un endroit situé à au moins 50 mètres (165 pieds) de tout sentier, emplacement de camping ou source d’eau. Creusez un trou de 15 à 20 centimètres (6 à 8 pouces) de profondeur à la pelle, puis enterrez excréments et papier hygiénique. Utilisez le moins de papier possible. Tous les produits d’hygiène féminine doivent être rapportés.
Lavage et eaux usées
  • Placez la vaisselle dans un récipient et utilisez du sable comme tampon à récurer pour la laver. Si vous choisissez d’utiliser du savon, assurez-vous qu’il est biodégradable. Jetez l’eau de cuisson ou de vaisselle dans un endroit bien drainé situé en contrebas de votre emplacement de camping et à au moins 50 mètres de tout sentier, emplacement de camping ou source d’eau.
  • Les savons et détergents, même s’ils sont biodégradables, sont des polluants qui ne doivent jamais être introduits dans les étendues d’eau douce. Pour vous laver, vous brosser les dents et vous débarrasser de vos eaux usées, placez-vous à au moins 50 mètres de tout sentier, emplacement de camping ou source d’eau. Laver le linge directement dans un lac ou un cours d’eau peut polluer l’eau en y laissant de l’insectifuge et du savon.
Déchets de cuisine et éléments connexes
  • Emportez tous vos déchets de cuisine et contenants. Évitez de jeter des déchets dans les latrines ou les foyers ou de les enterrer - cela attire les animaux et représente une menace pour les campeurs.
  • Conservez la nourriture, les ordures, la vaisselle, la pâte dentifrice, les produits odorants et les vêtements portés pour cuisiner loin de votre tente. Si des contenants à l’épreuve des ours sont fournis, utilisez-les. Autrement, placez le tout dans un sac fermé hermétique que vous suspendrez entre deux arbres à au moins 4 mètres (13 pieds) du sol et à 2 mètres (6 pieds) des troncs.
  • Si possible, cuisinez à au moins 100 mètres (environ la longueur d’un terrain de football) sous le vent par rapport à votre aire de couchage.

PÊCHE

  • Consultez et respectez le Résumé des règlements de la pêche sportive en Ontario .
  • On encourage l’utilisation d’hameçons sans barbe.
  • Il est interdit d’utiliser des appâts vivants et des articles de pêche en plomb dans tous les parcs nationaux.
  • On encourage l’utilisation de techniques de remise à l’eau du poisson. Consultez le Résumé des règlements pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet.
  • La teneur en mercure du poisson dans certains lacs peut nuire à la santé. Demandez un exemplaire des lignes directrices de Pukaskwa sur la consommation du poisson provenant de lacs intérieurs. Dans le cas du lac Supérieur, consultez le Guide de consommation du poisson gibier de l’Ontario , que vous pouvez vous procurer au parc ou du ministère des Richesses naturelles.
  • Les restes de poisson sont très attirants pour les ours. Débarrassez-vous-en dans un cours d’eau rapide ou dans la partie profonde d’un lac. Ne laissez jamais de restes de poisson sur le rivage d’un cours d’eau ou d’un lac ou sur un emplacement de camping.

FEUX DE CAMP

  • Munissez-vous d’un réchaud de camping léger qui vous permettra de préparer vos repas à l’emplacement de votre choix, dans des conditions mouillées ou sèches. Le long des cours d’eau, le bois de feu peut être rare.
  • Utilisez d’abord le bois flotté que vous trouverez sur la rive. Autrement, utilisez du bois mort que vous trouverez sur le sol. Ne prélevez jamais d’écorce sur les arbres vivants.
  • Faites de petits feux en utilisant du bois de faible diamètre qui brûlera complètement en ne laissant que des cendres.
  • Faites du feu uniquement dans les foyers aménagés ou sur le sable. Évitez d’exposer des pierres au feu, car elles seront endommagées de façon permanente.
  • Faites brûler le bois jusqu’à ce qu’il soit réduit en cendres et que celles-ci soient froides au toucher. Ne laissez pas de bois à demi-brûlé. Écrasez les morceaux de charbon de bois et assurez-vous que le feu est bel et bien éteint en arrosant les cendres avec de l’eau.