Parc national du Canada Pukaskwa

Au fil de L'EAU: Récits de nos guides et gardiens

Photo de groupe des participants au camp pour jeunes du lac Louie Photo de groupe des participants au camp pour jeunes du lac Louie
© Parcs Canada

CAMP POUR JEUNES DES PREMIÈRES NATIONS
par Mike Small

Un bilan de santé positif pour le lac Louie en 2012 grâce aux jeunes de la Première Nation locale!

Cet été, Pukaskwa a accueilli un camp destiné aux jeunes de la Première Nation locale âgés de 11 à 15 ans dans l’arrière pays du parc, au lac Louie. Le camp est le résultat d’une initiative conjointe du parc et des communautés locales des Premières Nations de Pays Plat, Pic River, Pic Mobert et Michipicoten. L’objectif consistait à créer des liens entre les jeunes de la Première Nation locale et leur milieu au moyen d’expériences, d’activités et d’enseignements traditionnels et culturels qui se sont déroulés en plein air.

Le camp était non seulement une occasion d’informer les jeunes sur la valeur des aires protégées, mais également de leur montrer la vulnérabilité des environnements dans des domaines comme les espèces envahissantes. Les campeurs ont été informés sur quatre espèces envahissantes qui pourraient être présentes dans le secteur – le cladocère épineux, le roseau commun d’Europe, l’écrevisse américaine et le gobie à taches noires. Les jeunes ont appris certains renseignements fondamentaux sur chacune des espèces, par exemple, les effets qu’elles ont sur l’environnement, la façon dont elles se sont introduites dans le milieu et les mesures que nous pouvons prendre pour éviter ou régler le problème.

De gauche à droite, Kalysta Collins Bouchard, Ocean Cherneski et Baily O'Conner, à la recherche d’espèces envahissantes au lac Louie De gauche à droite, Kalysta Collins Bouchard, Ocean Cherneski et Baily O'Conner, à la recherche d’espèces envahissantes au lac Louie
© Parcs Canada

Grâce à cette information ainsi qu’à certaines techniques de base sur l’identification des espèces et les façons de recueillir des échantillons, les 12 jeunes se sont mis à la recherche d’espèces envahissantes. Le résultat? Le lac Louie semble être à l’abri des espèces envahissantes, du moins pour le moment. Dans l’avenir, Pukaskwa prévoit poursuivre la surveillance des espèces envahissantes dans le cadre de son programme de surveillance à long terme.

La meilleure façon d’atténuer les conséquences néfastes des espèces envahissantes consiste à les détecter et à les éradiquer avant qu’elles ne s’installent pour de bon. Donc, si un jour vous passez par Pukaskwa et que vous croyez apercevoir une de ces espèces, veuillez en avertir les responsables du parc sans tarder!

au fil de L'EAU