Parc national du Canada Pukaskwa

Gichi waawaabganonjii (Grosse souris), le soleil et Anisbnabe, le poseur de collets

Il était une fois un village anishnabe où vivaient de nombreux Anisbnabes. Un jour, un Anisbnabe dit à sa famille qu'il sortait tendre des collets. Il sortit donc tendre ses collets.

Le lendemain, à l'heure où le jour devait apparaître, il n'y eut pas de jour. Les habitants du village savaient que quelque chose n'allait pas. Le soleil ne se levait pas. Il continuait de faire noir. L'Anishnabe qui avait installé des collets la veille dit : «Je vais aller voir mes collets dans le noir. Peut-être ai-je attrapé quelque chose.» Alors, il sortit dans le noir.

Arrivé à un de ses collets, il se dit : «Oh, mais j'ai vraiment attrapé quelque chose avec mon collet!» En effet, il avait attrapé le soleil! Comment faire pour le libérer? Là où le soleil était pris au collet, la chaleur était trop forte pour que l'Anishnabe puisse couper le collet, alors il revint vers les gens de son village.

«Voici ce qui est arrivé,» leur dit-il, «j'ai attrapé le soleil avec mon collet. C'est pour ça que le soleil ne peut plus se lever. » Ils décidèrent de tenir une réunion à laquelle tous furent convoqués. On demanda à chacun de venir. Même aux animaux et aux oiseaux. On leur dit qu'il fallait que quelqu'un aille libérer le soleil.

Or, il y avait une souris, une grosse souris. C'était le plus gros des animaux, et on lui demanda si elle voulait aller libérer le soleil. La souris avait des dents acérées et pouvait gruger le collet pour libérer le soleil.

«D'accord,» dit la grosse souris. «Je vais aller libérer le soleil.» Alors, elle partit. Elle arriva au collet dans lequel le soleil était pris. Elle se mit à gruger le collet. Même si ça brûlait, elle continua de gruger. Elle grugea la collet jusqu'à ce que le soleil soit libre. Elle réussit à gruger le collet avant d'être complètement consumée par le feu.

Au bout du compte, le soleil fut libéré et le jour put se lever. La petite souris qu'on voit aujourd'hui, c'est celle qui a libéré le soleil de son collet. Avant, elle était grosse, mais elle a fondu avant d'arriver à libérer le soleil. Maintenant, c'est le plus petit animal qui existe. L'arc-en-ciel, lui, c'est le collet qui avait servi à capturer le soleil.