Parc national du Canada de la Pointe-Pelée

Météo

Conditions météorologiques récentes avec Environnement Canada .

Le parc national de la Pointe-Pelée se trouve dans une zone caractérisée par un climat continental humide. Cette zone fortement influencée par le choc saisonnier des masses d'air polaires et tropicales est marquée par des changements brusques et irréguliers du temps. Le sud-ouest de l'Ontario connaît l'un des climats les plus variables au Canada.

Le lac Érié modifie énormément le climat du parc, exerçant un effet stabilisateur. En automne, les eaux du lac se refroidissent moins vite que la terre et au printemps, la terre se réchauffe plus rapidement que l'eau. L'influence du lac est plus visible en hiver, alors que les températures minimales sont plus élevées que les minimums moyens enregistrés plus à l'intérieur des terres. La température moyenne en janvier à Leamington et à l'île Pelée est de -3 °C (27 °F), soit la plus chaude en Ontario.

On a surnommé à la blague le comté d'Essex la " ceinture de bananes du Canada ". Cette étiquette vise probablement à convaincre les Canadiens des autres provinces et peut-être même quelques Américains que le comté d'Essex n'a pas d'hiver. Cependant, d'après les observations météorologiques, chaque année Windsor subit en moyenne 28 heures de poudrerie. Fait surprenant, il s'agit de 13 heures de plus qu'à Edmonton. Le comté d'Essex a donc effectivement ses hivers, mais force est d'admettre qu'ils sont plus courts et plus doux que presque partout ailleurs au Canada.

La température moyenne en juillet est de 23 °C (73 °F), soit la plus élevée en Ontario. Le lac Érié augmente l'humidité dans la région et le taux d'humidité dans le parc est probablement plus élevé qu'ailleurs en Ontario.

Le sud-ouest de l'Ontario ne reçoit pas beaucoup de précipitations annuelles (81 cm / 32 po en moyenne). À titre indicatif, la côte du Pacifique en reçoit 250 cm (100 po) tandis que la région la plus sèche du Canada n'en reçoit que 18,8 cm (7,4 po). La pointe Pelée et l'île Pelée enregistrent le plus petit nombre de jours de précipitations dans la province, soit 75. Le fait que le parc soit entouré d'eau détermine en partie la quantité des précipitations, car on sait qu'il pleut moins au-dessus des lacs et des basses terres adjacentes qu'à l'intérieur des terres.

Les vents dominants à la pointe Pelée viennent de l'ouest et leur vitesse varie entre 11 et 16 km/h (7-10 mph); cependant, parce que le sud de l'Ontario se trouve dans la trajectoire des tempêtes cycloniques, les vents sont très variables.

Dans le sud-ouest de l'Ontario, la nébulosité réduit l'insolation effective au sol d'environ 50%. En hiver, le nombre de jours ensoleillés au niveau du sol est réduit de 75%.