Parc national du Canada de la Pointe-Pelée

2010 Plan Directeur : Parc national du Canada de la Pointe-Pelée

Résumé

Le présent plan directeur donne une nouvelle orientation au parc national de la Pointe-Pelée. Il présente le cadre décisionnel grâce auquel les employés de l'Agence Parcs Canada pourront continuer de concrétiser le mandat et les priorités de l'organisation tout en tenant compte des occasions et des enjeux actuels qui ont une incidence sur l'intégrité des écosystèmes protégés dans le parc, sur la pertinence de l'expérience du visiteur ainsi que sur la capacité du parc de favoriser le rapprochement des Canadiens avec un patrimoine naturel irremplaçable.

Le plan directeur comprend ce qui suit:

  • Un énoncé de vision;
  • Cinq stratégies clés, qui établissent l'orientation stratégique du parc au cours des quinze prochaines années;
  • Trois approches de gestion sectorielles, qui définissent la gestion de la rive ouest de la partie continentale, du marais et de la rive est de la partie continentale ainsi que de l'île Middle;
  • Un plan de zonage du parc;
  • Un résumé de l'administration et de l'exploitation du parc, notamment de la stratégie d'intendance environnementale;
  • Un résumé de l'évaluation environnementale stratégique réalisée dans le cadre de l'élaboration du plan directeur;
  • Une stratégie de mise en œuvre résumant les mesures prévues.

Les cinq stratégies clés sont décrites ci-dessous. Elles orientent la mise en œuvre du plan directeur et déterminent les aspects sur lesquels le parc devra concentrer ses efforts et ses ressources pour concrétiser sa vision.

PREMIÈRE STRATÉGIE CLÉ
Respecter la septième génération : honorer le lien qui unit les Premières  nations au parc national de la Pointe-Pelée

Cette stratégie vise à honorer le lien qui unit les Premières nations au parc national de la Pointe-Pelée ainsi qu'à confirmer que l'Agence Parcs Canada tient à collaborer avec les bandes de Caldwell et de Walpole Island pour protéger et mettre en valeur le riche patrimoine naturel et culturel du parc d'une façon authentique et durable. Parcs Canada s'engage à respecter le principe de la « septième génération », c'est-à-dire à planifier l'avenir du parc dans un esprit de responsabilité collective de façon à assurer sa pérennité pour les générations à venir. En entretenant des relations consultatives axées sur la confiance et le respect, Parcs Canada pourra collaborer avec les Premières nations en vue de mettre en commun ses connaissances et son expertise, reconnaître les liens qui unissent les Autochtones à la terre ainsi que favoriser des situations mutuellement avantageuses au plan éducatif, économique et culturel.

Pour favoriser la réussite de cette stratégie, l'Agence devra notamment constituer un comité consultatif sur les questions autochtones; offrir de la formation sur la culture autochtone à son effectif; contribuer à des programmes d'emploi pour les jeunes Autochtones; collaborer étroitement avec les Premières nations pour veiller à ce que leurs ressources culturelles, leur patrimoine culturel et leurs connaissances traditionnelles en matière d'environnement soient pris en considération dans les efforts de protection et de mise en valeur; faire en sorte que le parc représente un endroit où les Premières nations pourront se rapprocher des visiteurs pour les sensibiliser davantage à l'égard de leur histoire, de leur culture, de leur langue, de leurs traditions et de leurs liens avec le parc, ainsi qu'entreprendre un ou plusieurs projets avec le secteur privé.

DEUXIÈME STRATÉGIE CLÉ
Le parc national de la Pointe-Pelée : un endroit propice à la découverte, au plaisir et au rapprochement

Cette stratégie porte sur l'expérience du visiteur du parc national de la Pointe-Pelée et vise à faire connaître l'endroit comme le parc national le plus au sud du Canada, un refuge pour la vie sauvage et de nombreuses espèces en péril, ainsi qu'un endroit où l'on peut s'amuser, faire des découvertes et relaxer. La stratégie met l'accent sur l'importance de mieux comprendre les besoins et les intérêts des visiteurs afin de renouveler et d'améliorer les possibilités, axées sur les attributs naturels et culturels uniques du parc, qui leur sont offertes. La richesse de l'offre de loisir, de découverte et d'apprentissage présentée aux visiteurs contribuera à faire vivre à ces derniers des expériences significatives qui les amèneront à se rapprocher davantage du parc.

Pour favoriser la réussite de cette stratégie, l'Agence devra notamment utiliser de l'information en sciences sociales pour renouveler et améliorer l'expérience du visiteur et les installations de façon à conserver les marchés actuels et à en attirer de nouveaux; utiliser le cycle de l'expérience du visiteur pour diriger la planification et la réalisation des activités; créer un centre d'orientation près de l'entrée du parc; tirer parti du 100e anniversaire du parc en 2018 pour améliorer la visibilité de l'endroit, inspirer les Canadiens à se rapprocher de ce trésor national et les sensibiliser à l'égard de sa conservation; travailler avec d'autres afin de planifier et de concrétiser l'offre d'expérience du visiteur ainsi que collaborer étroitement avec les partenaires du tourisme pour élaborer et offrir des promotions.

TROISIÈME STRATÉGIE CLÉ
Rétablir la mosaïque d'habitats caroliniens

Cette stratégie met l'accent sur les mesures pour assurer et améliorer le rétablissement de la mosaïque d'habitats caroliniens protégés dans le parc, notamment le marais, la savane, la forêt sèche, la forêt marécageuse, les dunes et les plages, ainsi que les espèces en péril qui y vivent. En conservant et en améliorant la santé des écosystèmes du parc, l'Agence pourra revitaliser l'expérience du visiteur et offrir de nouvelles possibilités de découverte, de plaisir et de rapprochement. Les mesures de conservation représentent également le fondement des programmes de diffusion externe, d'éducation du public et d'apprentissage qui visent à faire connaître le parc à tous les Canadiens, où qu'ils soient. Les cinq premières années du plan directeur porteront principalement sur l'habitat le plus rare et menacé de la partie continentale du parc, la savane du cordon sablonneux du lac Érié, de même que sur la mise en œuvre du Plan de conservation de l'île Middle.

Pour favoriser la réussite de cette stratégie, l'Agence devra notamment gérer activement la végétation par le feu et des moyens mécaniques afin d'assurer l'intégrité de la savane rare; gérer la prolifération des espèces végétales étrangères envahissantes; collaborer avec les Premières nations, les universités, la province et les autres organismes fédéraux de conservation pour étudier et surveiller davantage les habitats; gérer les espèces surabondantes qui menacent l'intégrité de la biodiversité et de l'écosystème; diriger les programmes de rétablissement des espèces en péril; élaborer une stratégie de gestion du marais; proposer aux visiteurs des possibilités d'apprentissage et de science citoyenne qui les amèneront à se rapprocher de l'endroit et à contribuer à sa protection; mettre en place un programme de diffusion externe et d'éducation du public qui met l'accent sur les activités de recherche, de surveillance et de gestion active nécessaires à la conservation de l'intégrité écologique du parc; accroître les possibilités de bénévolat ainsi que bonifier les activités éducatives structurées et axées sur les programmes d'études.

QUATRIÈME STRATÉGIE CLÉ
Six mille ans d'histoire : protéger et mettre en valeur les ressources culturelles

Cette stratégie porte sur l'importance de la protection des ressources culturelles, des activités offertes aux visiteurs ainsi que des mesures de diffusion externe et d'éducation du public pour faire connaître les millénaires d'histoire qui unissent l'être humain à ce paysage naturel. La pointe Pelée livre une histoire riche et diversifiée qui remonte à plus de 6 000 ans et témoigne du passage des Autochtones, explorateurs français, militaires britanniques, colons, pionniers, pêcheurs, fermiers, chasseurs, bûcherons, villégiateurs, naturalistes, protecteurs de l'environnement, pique-niqueurs, baigneurs, amateurs de soleil et autres. De concert avec les Premières nations, les anciens résidents du parc ainsi que les personnes et les familles qui éprouvent un attachement pour la pointe Pelée, l'Agence prendra soin de raconter et de commémorer cette histoire dans ses activités destinées aux visiteurs et ses mesures de diffusion externe et d'éducation du public.

Pour favoriser la réussite de cette stratégie, l'Agence devra notamment établir un inventaire des ressources culturelles et une stratégie de gestion; faire appel à tous les intervenants pour définir la valeur des ressources culturelles du parc ainsi qu'établir des partenariats avec les communautés et les groupes culturels afin de présenter des événements visant à commémorer le patrimoine culturel du parc, comme des retrouvailles et des pow-wow.

CINQUIÈME STRATÉGIE CLÉ
La collaboration : la clé du succès

Par cette stratégie, qui s'unit à toutes les précédentes, l'Agence Parcs Canada reconnaît que c'est en collaborant avec les autres qu'elle parviendra à protéger et à mettre en valeur le parc national de la Pointe-Pelée. Les écosystèmes et les ressources culturelles continueront d'être protégés et d'avoir une pertinence aux yeux des Canadiens. Les activités offertes aux visiteurs et les mesures de diffusion externe et d'éducation du public élaborées et présentées avec les partenaires, intervenants et bénévoles favoriseront chez les Canadiens un sentiment de pertinence et de rapprochement à l'égard du parc, ce qui aura une incidence positive sur l'endroit ainsi que sur la santé environnementale, économique et sociale de la région, des collectivités et des habitants. L'Agence tient à collaborer et à établir des partenariats pour définir et promouvoir les activités uniques du parc et faire en sorte que l'endroit soit au cœur du tourisme régional et de la vie communautaire.

Pour favoriser la réussite de cette stratégie, l'Agence devra notamment élaborer une stratégie de diffusion externe et d'éducation du public qui mettra de l'avant les trois volets du mandat de Parcs Canada; contribuer aux discussions sur l'aménagement du territoire du grand écosystème du parc; collaborer avec l'Université de Windsor au projet de station de recherche sur le terrain; travailler avec d'autres à l'élaboration et au soutien d'un programme communautaire d'intendance des espèces en péril; être un partenaire actif du secteur touristique régional; accueillir davantage d'événements communautaires dans le parc; renouveler le site Web du parc; élaborer une stratégie d'engagement du secteur privé; informer annuellement le public, les intervenants et les partenaires de l'avancement de la mise en œuvre du plan directeur ainsi qu'organiser un événement annuel pour souligner la contribution des partenaires, intervenants et citoyens.

Afin de rendre les renseignements disponibles de façon rapide, ce plan n'est présentement distribué qu'en format PDF. Si vous avez besoin d'un autre format ou d'une copie papier, veuillez communiquer avec nous par courriel à : pelee.info@pc.gc.ca

2010 Plan Directeur : Parc national du Canada de la Pointe-Pelée (PDF, 4,66 Mo)



N. B. : Vous avez besoin du logiciel Adobe Acrobat Reader pour lire la version PDF.

Si vous n'avez pas accès au site de téléchargement d'Adobe, vous pouvez télécharger le logiciel Acrobat Reader d'une page accessible.

Si l'accessibilité à un document PDF pose un problème, vous pouvez convertir le fichier en format texte HTML ou ASCII en utilisant l'un des services d'accès offerts par Adobe (en anglais seulement).