Parc national du Canada de la Pointe-Pelée

Sauvegarde de l'île Middle – Parc national de la Pointe-Pelée

Foire aux questions

Qu'est-ce que le Plan de conservation de l'île Middle?
Pourquoi l'île Middle a-t-elle besoin de protection?
Pourquoi l'Agence Parcs Canada élimine-t-elle des cormorans à aigrettes adultes à l'île Middle?
Existe-t-il d'autres solutions que l'élimination?
Pourquoi ne pas laisser la nature suivre son cours sur l'île Middle?
L'élimination sera-t-elle faite sans cruauté?
Sur quelles sciences le Plan de conservation de l'île Middle s'appuie-t-il?
En quoi consistent la recherche et les activités de surveillance en cours dans l'île Middle?
Les oiseaux éliminés seront-ils enlevés?
Combien éliminera-t-on de cormorans à aigrettes?
Pour obtenir de plus amples renseignements


Qu'est-ce que le Plan de conservation de l'île Middle?
  • Le Plan de conservation de l'île Middle décrit en détails les fondements scientifiques, les recherches, les méthodes de gestion et le programme de surveillance permanent qui orientent le rétablissement de l'intégrité écologique de l'île Middle, qui fait partie du parc national de la Pointe-Pelée.

Pourquoi l'île Middle a-t-elle besoin d'un plan de conservation?
  • Parcs Canada a le mandat de protéger toutes les espèces de plantes et d'animaux qui vivent dans ses parcs nationaux. L'île Middle est un endroit fragile et exceptionnel qui abrite plus de 150 espèces végétales et animales, dont neuf espèces en péril en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Canada.
Monarque
Monarque, espèce en péril
© Parcs Canada, 2010

Pourquoi Parcs Canada élimine-t-il des cormorans à aigrettes adultes à l'île Middle?
  • Depuis la première observation de nids de cormorans à aigrettes sur l'île Middle, leur nombre a connu une augmentation exponentielle. La population extrêmement nombreuse de cormorans à aigrettes qui nichent sur l'île Middle représente une grave menace pour l'équilibre fragile entre les plantes et les animaux de l'île, en particulier les espèces en péril. Parcs Canada a le devoir légal de protéger les espèces en péril.

  • Le guano des cormorans à aigrettes qui nichent sur cette île minuscule tue les arbres, la végétation et l'habitat de centaines d'espèces de plantes et d'animaux dont la survie dépend de l'île Middle.
Frêne bleu et chicot févier, espèces en péril sur l'île Middle
À gauche : Frêne bleu, espèce en péril sur l'île Middle
À droite : Chicot févier couvert de guano, espèce en péril

© Parcs Canada, 2010

Existe-t-il d'autres solutions que l'élimination?
  • L'élimination est l'une des trois méthodes de gestion active adoptées par Parcs Canada pour réduire la population surabondante de cormorans qui nichent sur l'île Middle. Les deux autres méthodes sont axées sur la protection des espèces d'arbres rares et menacées. Il s'agit de l'enlèvement des nids et de l'installation d'épouvantails dans les arbres pour décourager la nidification.

  • L'élimination demeure la meilleure solution qui permettra de réduire la population à temps pour que l'intégrité écologique de l'île ait des chances d'être rétablie.
Installation d'un épouvantail (gauche) et enlèvement de nids (droite) dans un mûrier rouge, espèce en péril, île Middle
Installation d'un épouvantail (gauche) et enlèvement de nids (droite) dans un mûrier rouge, espèce en péril, île Middle
© Parcs Canada, 2010

Pourquoi ne pas laisser la nature suivre son cours sur l'île Middle?
  • Si rien n'est fait, le précieux écosystème de l'île Middle, où l'on trouve plus de 150 espèces de plantes et d'animaux, dont neuf espèces en péril, va disparaître.

L'élimination sera-t-elle faite sans cruauté?
  • Il est primordial que les animaux sauvages soient traités sans cruauté, et Parcs Canada prend de nombreuses mesures pour s'en assurer. Nous avons entre autres mis sur pied un groupe de travail sur la protection des animaux qui réunit des vétérinaires, des chercheurs, des membres de Premières nations et des représentants du grand public. Ce groupe de travail a approuvé le Plan de conservation de l'île Middle élaboré par Parcs Canada.

  • Dans son rapport d'octobre 2008, Cormorant Defenders International « recommande fortement que tous les organismes gouvernementaux s'apprêtant à procéder à l'élimination sélective des cormorans nichant dans les arbres suivent les lignes directrices élaborées par le parc national de la Pointe-Pelée… »

  • En 2008, la Windsor/Essex Humane Society, qui représente la Société de protection des animaux de l'Ontario (OSPCA), a déterminé que les procédures d'élimination sélectives de Parcs Canada ne soulevaient aucune inquiétude.

  • Le vétérinaire de Parcs Canada visite annuellement l'île Middle durant la période de gestion active, de la mi-avril à la mi-mai, afin d'appuyer le personnel et de fournir une expertise permanente, et d'assurer qu'on satisfait aux attentes du groupe de travail sur la protection des animaux.

Le vétérinaire de Parcs Canada, île Middle
Le vétérinaire de Parcs Canada, île Middle
© Parcs Canada, 2010

Sur quelles sciences le Plan de conservation de l'île Middle s'appuie-t-il?
  • Parcs Canada fonde ses mesures de gestion sur la recherche et les activités de surveillance menées par Parcs Canada ou en son nom et sur les publications de scientifiques indépendants. La majorité des recherches récentes ont été entreprises en collaboration avec des organismes gouvernementaux tels que le Service canadien de la faune et Parcs Ontario ainsi qu'avec des établissements universitaires, comme l'Université de Windsor et l'Université de Waterloo. Pour en savoir plus, consultez l'Annexe II du Plan de conservation de l'île Middle.

En quoi consistent la recherche et les activités de surveillance en cours dans l'île Middle?
  • Dénombrement des nids
    Le dénombrement des nids de tous les oiseaux aquatiques qui vivent en colonie sont effectués annuellement grâce aux efforts concertés de Parcs Canada, du Service canadien de la faune et de Parcs Ontario.

Dénombrement des nids sur l'île Middle
Dénombrement des nids sur l'île Middle
© Parcs Canada, 2010

  • Surveillance de la santé de la forêt
    Chaque année on surveille, tant au sol que des airs, le couvert forestier, la santé des arbres et la couverture végétale afin de suivre l'évolution de la santé de la forêt dans l'île. Les inventaires et la surveillance des espèces en péril se poursuivent.
île Middle au courant des années
Île Middle - (photo gauche) 1990, (photo centre) 1999, (photo droite) 2007
© Parcs Canada

  • Études universitaires
    Des études sur la nature du solet la banque de semences de l'île Middle menées en collaboration avec l'Université de Windsor et Environnement Canada montrent que certaines zones de l'île demeurent relativement intactes. Ce sont de bonnes nouvelles pour un possible rétablissement futur, car la présence de semences indigènes dans le sol pourrait aider au rétablissement de communautés de plantes indigènes.
Collecte d'échantillons de sol sur l' île Middle
Collecte d'échantillons de sol sur l' île Middle
© Parcs Canada, 2010

  • Surveillance de la couleuvre d'eau du lac Érié
    La surveillance annuelle de l'île Middle comprend des inventaires des espèces en péril. Au cours des activités de surveillance de la couleuvre d'eau du lac Érié en 2010, 20 individus ont été capturés puis relâchés, alors que 20 autres ont été observés. C'est là le plus grand nombre de couleuvres d'eau du lac Érié observées en une seule journée sur l'île Middle. Autres points intéressants à signaler : une tortue serpentine et une couleuvre fauve de l'Est ont été observées durant une des séances de surveillance de la couleuvre d'eau du lac Érié en 2010. Ces espèces n'avaient pas été observées sur l'île Middle dans les dix dernières années.
Surveillance de la couleuvre d'eau du lac Érié
Surveillance de la couleuvre d'eau du lac Érié
© Parcs Canada, 2010

Les oiseaux éliminés seront-ils enlevés?
  • Conformément à la conclusion de l'évaluation environnementale du Plan de conservation de l'île Middle, afin de protéger les espèces en péril qui pourraient être perturbées ou détruites par l'enlèvement des dépouilles d'oiseaux, la majorité d'entre elles resteront dans l'île. On ne prélèvera que certains oiseaux, et ce, pour les besoins de la recherche.

Combien éliminera-t-on de cormorans à aigrettes?
  • Compte tenu de facteurs externes, comme les conditions météorologiques, il est trop tôt pour préciser le nombre d'oiseaux qui seront éliminés cette année.

  • Pour protéger les espèces en péril et atteindre les objectifs du Plan de conservation de l'île Middle, il faudra réduire le nombre de nids de sorte qu'il passe à entre 600 et 1 100 nids.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le
Parc national du Canada de la Pointe-Pelée
407, Monarch Lane, RR 1
Leamington (Ontario)
N8H 3V4
Téléphone : 519-322-2365
Télécopieur : 519-322-1277
Courriel : pelee.info@pc.gc.ca