Parc national du Canada de la Pointe-Pelée

Restauration de l'habitat à Pointe-Pelée

Restauration de l'habitat

 


© Parcs Canada
Enlèvement d'espèces exotiques ou envahissantes
Dégager les zones de savane permet de créer un habitat ouvert pour les plantes et animaux qui aiment le soleil, notamment l'oponce de l'Est et le scinque pentaligne. Une fois que les espèces en péril ont été repérées et protégées, le personnel du parc enlève les plantes envahissantes ou exotiques en les arrachant à la main, en les coupant ou, parfois, en y appliquant un traitement herbicide.

© Parcs Canada
Brûlages dirigés
Les brûlages dirigés aident à éliminer des espèces exotiques de graminées et à créer une mosaïque clairsemée de plantes indigènes de types, de tailles et d'âges différents. Ces conditions améliorées favorisent la croissance des graminées et des fleurs indigènes dont se nourrissent des papillons comme le grand porte-queue et des oiseaux comme la paruline polyglotte.

© Parcs Canada

Des bénévoles plantent des espèces indigènes
Avec l'aide de bénévoles, le personnel plante des graminées et des fleurs afin de restaurer les communautés de plantes indigènes qui fournissent nourriture et abri à divers oiseaux et papillons.


© Parcs Canada
Habitat de savane ouverte
Consultez la carte pour vous familiarise avec les zones de restauration.

Les premières zones visées seront Sparrow Field et la rive ouest près de la plage West.

La savane de la pointe Pelée a servi d'habitat à bien des gens, des animaux et des plantes. La restauration de ces zones vise à améliorer l'habitat de savane afin que les animaux et plantes - dont 25 p. 100 sont des espèces en péril - puissent continuer d'y vivre. En outre, ces améliorations multiplieront les occasions pour vous d'observer la faune du parc et d'en jouir pleinement.

Vous avez aimez découvrir la nature au PNPP? Dites-le nous! Suivez-nous sur Twitter.