Parc national du Canada de la Pointe-Pelée

L'observation des oiseaux

L'observation des oiseaux

Des milliers de vols internationaux chaque jour!

La Pointe-Pelée est reconnue depuis longtemps à l'échelle mondiale comme lieu d'observation des oiseaux avec plus de 380 espèces différentes répertoriées dans le secteur du parc propice à l'observation. C'est la migration des oiseaux qui a fait de la Pointe-Pelée un parc national en 1918 et qui lui a valu plus récemment la reconnaissance internationale de zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO) en plus d'être une zone humide d'importance internationale designé par l'UNESCO. Bien qu'on trouve de nombreux oiseaux nicheurs dans le parc, ce sont avant tout les espèces migratrices présentes au printemps et à l'automne qui font la renommée de la pointe Pelée.

Le Festival de la plume offre au public la chance d'apprécier et de comprendre les oiseaux migrateurs et leurs habitats, en plus de contribuer aux économies locales.

Que vous soyez néophyte ou un vrai mordu de ce passe-temps populaire, nos randonnées pendant le Festival de la plume vous donnent l'occasion de vous familiariser avec le parc, de rencontrer des personnes qui partagent votre passion et d'admirer, bien sûr, la cascade de couleurs qui inondent les forêts bourgeonnantes chaque printemps.

Le saviez-vous?

  • Pointe-Pelée est reconnue comme « la capitale canadienne de la paruline » – 42 des 50 parulines répertoriées ont été enregistrées ici, et on en aperçoit 36 à chaque printemps.
  • 80 p. 100 des espèces d'oiseaux répertoriées pour l'Ontario ont été observées au moins une fois dans l'aire d'observation de la Pointe-Pelée.
  • Le parc se classe parmi les 15 meilleurs sites d'ornithologie de l'Amérique du Nord d'après le Birder's World Magazine, octobre 2002.
  • Reconnu à l'échelle mondiale pour les migrations d'oiseaux et de papillons dont il est témoin, le parc a été désigné par l'UNESCO zone humide d'importance internationale et il protège la zone biologique carolinienne des basses-terres du Saint-Laurent, l'écorégion la plus méridionale du Canada.

Certains prétendent que…« le parc a été construit par les oiseaux ».

L'étiquette en ornithologie
Le parc national de la Pointe-Pelée souscrit au code d'éthique de l'American Birding Association (disponible au centre d'accueil ou en ligne à www.americanbirding.org ). Cette information est disponible en français au Club des ornithologues de Québec Inc. ou en ligne à www.coq.qc.ca/ethique.html . Il invite tous les visiteurs à faire de même. La protection d'espèces et de paysages importants est la pierre angulaire des programmes des parcs nationaux; ainsi, certaines pratiques d'ornithologie n'ont pas leur place içi. Pour réduire au minimum le stress exercé sur ces petits migrants souvent exténués, nous demandons aux visiteurs de :
  • ne pas faire lever ou piéger les oiseaux
  • ne pas utiliser des enregistrements ou autre méthode pour attirer les oiseaux
  • ne pas quitter les sentiers balisés et non aménagés