Parc national du Canada des Mille-Îles

Portrait de propriétaires fonciers : Gene et Joan Martin profitent de la gestion sensée de leur propriété

Joan et Gene Martin avec leurs chiens Dixie et Shiloh sur leur propriété qui leur procure bois de chauffage, sirop d'érable et beaucoup de plaisir. Leur propriété abrite également de nombreuses espèces animales et végétales.
Joan et Gene Martin avec leurs chiens Dixie et Shiloh sur leur propriété qui leur procure bois de chauffage, sirop d’érable et beaucoup de plaisir. Leur propriété abrite également de nombreuses espèces animales et végétales.
© G. Martin

Les Martin sont la preuve qu’il est profitable de prendre soin de sa propriété. Marcher, jouer avec leurs chiens, faire du ski de fond, ramasser du bois de chauffage et produire du sirop d’érable ne sont que quelques activités qu’ils pratiquent sur leur grand terrain.

Ce faisant, Gene, natif de Mallorytown, et Joan, originaire de Terre-Neuve, cherchent à protéger toutes les espèces qui habitent leur terrain. La couleuvre obscure de l’Est, le castor, le pékan, le grand polatouche, le cerf, le grand héron, la loutre, le dindon sauvage, la couleuvre tachetée et la tortue hargneuse se retrouvent tous sur la propriété de Joan et Gene.

Être dehors n’est que plus agréable lorsqu’on est entouré de toutes ces espèces. Il est toujours plaisant d’assister aux activités d’ingénierie du castor ou aux cabrioles enjouées de la loutre.

Les Martin ont aussi remarqué que la présence de certaines espèces a des effets bénéfiques. Ils ont constaté, par exemple, que la grande population de couleuvres obscures de l’Est est très efficace pour la dératisation. Gene et Joan recommandent fortement aux résidants locaux d’élaborer un plan de conservation pour leur propriété.

Selon Gene, les propriétaires devraient être attentifs à ce qui se passe sur leur terrain et élaborer un plan qui rend possible la coexistence des animaux, des plantes et des humains. Nul besoin d'un plan compliqué; il s’agit seulement de réfléchir avant d’entreprendre des changements importants comme aménager un sentier ou creuser un étang parce qu’une fois qu’un arbre est coupé, il est trop tard.

Les Martin travaillent aussi à la création et à l’amélioration de l’habitat de certaines des espèces qui vivent sur leur propriété. Sachant que la couleuvre obscure de l’Est choisit souvent les tas de broussailles et de feuilles mortes comme gîte, Gene et Joan ont placé des tas de débris organiques le long de leurs sentiers de marche. Ils ont également installé des nichoirs qui accueillent des oiseaux de nombreuses espèces.

Les responsables du parc national des Mille-Îles félicitent Gene et Joan Martin pour l’intérêt et l’attention qu’ils portent à l’environnement naturel de l’écosystème des Mille-Îles. Ensemble, les propriétaires de la région peuvent grandement améliorer la qualité de notre environnement local.

Si vous êtes intéressé à apporter des changements judicieux à votre propriété, vous pouvez vous procurer A Guide to Stewardship Planning for Natural Areas offert par le Leeds County Stewardship Council. Pour de plus amples renseignements, appelez au 613 342 8526 ou visitez le site suivant: www.ontariostewardship.org/leeds (en anglais seulement). Vous pouvez également communiquer avec le Grenville Land Stewardship Council (www.ontariostewardship.org/leeds (en anglais seulement) ) au 613 342 8528 pour des ressources et des conseils.

Vous êtes un propriétaire foncier de la région? Vous voudriez faire l'objet d'un article dans le prochain Écho des pins? Contactez-nous au 613 923 5261.