Parc national du Canada des Mille-Îles

Observation de la faune

Observation de la faune

Que ce soit pour apercevoir une famille de tortues qui se chauffent au soleil ou voir planer des oiseaux de proie, le parc national des Mille-Îles offre aux visiteurs d’excellents endroits pour observer la faune. Les cinq espèces les plus faciles à repérer sont le balbuzard pêcheur, la tortue géographique, le vison, le grand héron et le cerf de Virginie.  

Levez-vous à l’aube afin d’entendre les oiseaux chanter pour attirer un partenaire. Vous n’êtes pas un lève-tôt? Alors reprenez-vous au crépuscule pour écouter le coassement des grenouilles.

L’après-midi est un bon moment pour ratisser les rives à la recherche de tortues qui se chauffent au soleil sur des billots de bois ou des rochers submergés. Les couleuvres recherchent également la chaleur du soleil sur des surfaces rocailleuses et des branches d’arbres. 

Parmi les mammifères qui ont élu domicile au parc national des Mille-Îles, citons le cerf, le porc-épic, le coyote, le renard, la mouffette, le castor, le raton laveur, le lièvre, l’écureuil et la belette. Le meilleur moment pour apercevoir ces animaux fugaces est à l’aube et au crépuscule. Le vison, qui fait partie de la famille de la belette, est plus facile à apercevoir sur le rivage lorsqu’il est à la recherche de grenouilles et de poissons.

Besoin d’aide pour identifier un animal que vous avez vu? Rendez-vous au centre d’accueil de Mallorytown Landing et demandez l’aide d’un interprète ou empruntez un guide d’identification.

Nos visiteurs sont précieux pour nous! Consultez l’onglet Sécurité des visiteurs pour planifier une visite sécuritaire.

Laissez la nature à l’état sauvage

Évitez de nourrir les animaux sauvages

  • Il arrive que des animaux sauvages soient en mauvaise santé ou meurent prématurément après avoir consommé des aliments autres que leur source naturelle de nourriture.
  • Lorsqu’on les nourrit, les animaux tels que les ratons laveurs et les cerfs s’habituent au contact humain et risquent davantage de devenir agressifs. Demeurer à une distance sécuritaire de tous les animaux sauvages que vous rencontrez et les observer de manière respectueuse permet de réduire le risque d’interaction négative avec la faune.
  • Les ratons laveurs sont souvent porteurs de la rage. Si vous apercevez un raton laveur manifestant un comportement agressif, signalez l’incident au personnel du parc. Pour en apprendre davantage sur la rage et les ratons laveurs, consultez le site Web du Ministère des Richesses naturelles de l'Ontario.

Plantes sauvages
Ne succombez pas à la tentation de cueillir des fleurs sauvages, des quenouilles, des petits fruits, des champignons ou toute autre plante. La matière végétale et les éléments naturels tels que les bois d’animaux et les ossements sont une source naturelle de nourriture pour la faune sauvage.

Animaux domestiques
Même les chiens les mieux entraînés peuvent s’attirer des ennuis lorsqu’ils ne sont pas tenus en laisse. En gardant votre compagnon à quatre pattes en laisse, vous assurerez sa sécurité et celle des autres animaux qui croiseront votre chemin. Les animaux sauvages peuvent devenir agressifs lorsqu’ils se retrouvent face à un chien, et les autres chiens ne sont pas nécessairement aussi amicaux que le vôtre. En outre, il se peut que les autres visiteurs ne soient pas à l’aise avec les chiens ou qu’ils aient peur d’eux.