Parc national du Canada Quttinirpaaq

Capacité de sauvetage

Communications © Parc Canada

Capacité de sauvetage limitée

  • Le service des gardes du parc national Quttinirpaaq possède peu de ressources à consacrer au sauvetage dans le parc national. Le parc est vaste et isolé, et les employés sont très peu nombreux.
  • Lors d'exercices de sauvetage hautement techniques, les gardes de parc doivent parfois recourir à des secours de l'extérieur du Nunavut

Secours aérien

  • Aucun appareil n'est en service dans le parc. L'appareil le plus près se trouve à Resolute, à quatre heures de vol.
  • Il se peut que l'accès par voie aérienne soit retardé de plusieurs jours si la visibilité est mauvaise, que le temps est inclément ou que les vents sont forts.
  • Le temps qu'il fait au point de départ de l'aéronef et les conditions de vol jusqu'au site du sauvetage peuvent limiter les capacités de sauvetage de l'équipe.
  • L'appareil ne se posera pas si le relief ne permet pas un atterrissage sans danger, ce qui restreint les capacités de sauvetage dans le parc national Quttinirpaaq.

Équipement et installations d'urgence

  • L'équipement de sauvetage et les trousses de premiers soins et de survie se trouvent à l'intérieur des postes des gardes de parc du fjord Tanquary et du lac Hazen.
  • Il y a des radios d'urgence dans les bâtiments du parc au fjord Tanquary et au lac Hazen. Vous y trouverez des directives sur leur utilisation, les horaires de communication et les indicatifs d'appel.
  • Les signaux radio peuvent être déformés et limités par les conditions climatiques, le relief montagneux et l'activité des taches solaires. En cas d'urgence, continuez de transmettre votre message, même si vous ne recevez pas de réponse. Il se pourrait que quelqu'un puisse le capter.
  • Le centre de soins infirmiers le plus près se trouve à Resolute. Les hôpitaux les plus près sont à Iqaluit et à Yellowknife.

N'oubliez pas de signaler votre retour! Ceux qui ne le font pas accaparent inutilement les ressources de recherche et de sauvetage du parc, déjà limitées. Parcs Canada pourrait demander aux randonneurs qui n'ont pas signalé leur retour d'assumer les frais de l'opération de recherche et de sauvetage qui a été lancée à leur endroit.

Les renseignements que vous devez fournir aux employés du parc à votre inscription, notamment la description détaillée de votre itinéraire et de votre équipement, deviendront très utiles si un sauvetage se révélait nécessaire.

Pour visiter le parc, il faut être autonome et en mesure de faire face à une urgence d'ordre médical ou en rapport avec la faune. Tous les membres de votre groupe doivent transporter de l'équipement adéquat. Prenez toutes les précautions nécessaires et efforcez-vous de rester hors de danger et de ne pas faire courir de risques aux personnes chargées de vous porter secours. Êtes-vous prêts?